L'interview girl power de Lily Allen

Interview féministe de Lily Allen
Dans cette vidéo : Lily Allen
Après un break de quatre ans, Lily Allen fait son retour avec un nouvel album, "No Shame". L'Anglaise effrontée s'est assagie, mais conserve son franc-parler et ses convictions féministes chevillées au corps.
A lire aussi
L'interview girl power de Clara Luciani
News essentielles
L'interview girl power de Clara Luciani

Il y a comme un voile dans son regard, une sorte de brume de mélancolie. Ses chansons aussi se sont teintées de gravité. Lily Allen a 33 ans et elle n'est plus la lutine pop et insouciante qui fredonnait Smile en 2006. La petite Anglaise a grandi, sa musique aussi. Elle sort No Shame, un quatrième album introspectif qui plonge dans les plaies de son passé, de son divorce douloureux, du harcèlement médiatique. Si les textes sont plus profonds, les refrains demeurent obsédants, charmants, guillerets. Lily reste Lily, en somme. Une personnalité complexe et décomplexée, punkette pop et gouailleuse. Féministe aussi. En toute logique, nous l'avons soumise à notre interview girl power.

Cet album est beaucoup plus mélancolique. Qu'est-ce qui a changé ?

Oh, beaucoup de choses ! J'ai écrit mon dernier album il y a six ans. Donc beaucoup de choses arrivent à une femme qui passe de sa vingtaine à la trentaine. J'ai eu des enfants qui ont un peu grandi, j'ai divorcé... J'ai réévalué beaucoup de choses.

La maternité a-t-elle bouleversé ta vie ?


Cela a tout changé, bien sûr ! Dès qu'un bébé sort de toi, ta vie n'est plus la tienne. Tu la partages avec quelqu'un d'autre. Et tu n'as plus de... je n'aime pas utiliser le mot "liberté" parce que cela résonne comme si avoir des enfants étaient une chose négative, ce qui n'est pas du tout le cas. Mais avant d'avoir des enfants, tu prends tes décisions en fonction de ce que tu veux, toi. Lorsque tu as des enfants, tes décisions reposent sur ce que tu veux et ces autres personnes.

Pourquoi ce titre d'album, No Shame ("Sans honte") ?


L'album s'appelle No Shame parce que j'ai passé les dix dernières années à exprimer mes opinions de façon très libre et on m'a beaucoup pourrie à cause de cela. Des gros médias en Angleterre en passant par Internet... Je crois que la mauvaise pub autour de mon précédent album m'a fait me sentir vraiment mal pour la première fois de ma vie. L'approche de cet album a été de continuer à dire les choses franchement, même si c'est probablement plus étriqué, mais c'est ma vérité. Et il n'y a pas de quoi en avoir honte, je suis juste honnête.

Te considères-tu féministe ?


Oui, bien sûr ! Parce que je crois à l'égalité des droits pour les femmes, c'est aussi simple que ça.

Tu as dit : "Les femmes sont meilleures que les hommes"...


Oui, parce que nous sommes meilleures en tout ! Et dans ce monde, tu es payée pour le travail. Donc sachant que les femmes sont meilleures en tout, nous devrions réclamer un salaire supérieur à celui des hommes. Et c'est pour ça que je pense que les femmes sont opprimées. Nous sommes meilleures. Et nous travaillons plus dur ! Les gens disent que c'est vraiment injuste que les femmes semblent vieillir plus plus vite que les hommes : mais c'est parce que nous travaillons plus dur ! Nous nous couchons plus tard, mais pas parce que nous faisons la fête : nous stressons, nous essayons de planifier nos vies. Oui, nous bossons dur !

Penses-tu que les femmes ne sont pas assez représentées dans le milieu de la musique ?

Oui, c'est compliqué. Dans le milieu de la musique, il y a beaucoup d'artistes féminines. Donc les gens ne comprennent pas quand on parle de représentation féminine dans la musique parce qu'on les voit à la télé. Mais le problème, c'est que l'argent vient des concerts. Donc si les femmes ne sont pas programmées dans les festivals, elles ne sont pas payées. Quand vous voyez les artistes sur Spotify ou Youtube, c'est la maison de disque qui est payée, pas l'artiste. La seule façon dont le musicien gagne de l'argent, c'est en faisant des concerts. C'est donc très important pour les femmes.

Comment vis-tu l'avènement du mouvement #MeToo ?


J'ai de l'espoir. Je trouve que cela va très lentement. Nous sommes au moment où les femmes partagent leurs expériences, c'est super, mais nous ne voyons pas grand-chose du côté de la justice appliquée aux agresseurs. C'est quelque chose qui m'inquiète car plus les femmes vont parler et dire leur vérité et s'il n'y a pas de répercussions, les femmes vont arrêter de parler parce que... à quoi bon ? C'est ce qui m'inquiète. J'ai déjà été porter plainte auprès de la police, et le fait qu'il ne se passe rien derrière te laisse avec un sentiment d'inutilité. Une fois que tu as partagé ton expérience et que personne ne fait rien, le résultat, c'est que tu te dis que tu ne comptes pas.

L'interview féministe de Lily Allen
Dans cette vidéo : Lily Allen

Quelles sont les trois femmes qui t'ont le plus inspirée dans ta vie ?

Ma mère, parce qu'elle est probablement la plus importante et permanente. Et Rihanna parce qu'elle semble courageuse et authentique. Et créativement, je dirais Kate Bush.

Une femme qui t'a le plus impressionnée cette année ?

Une journaliste qui s'appelle Carole Cadwalladr qui a sorti le scoop de l'affaire "Cambridge Analytica" en Angleterre.

Une héroïne de série que tu adores ?

Glenn Close dans la série Damages.

Quelle héroïne de livre t'a inspirée ?

Peut-être Anne Frank quand j'étais petite.

La chanson girl power qui te booste ?


Irreplaceable de Beyoncé et Chandelier de Sia qui est ma chanson préférée.

Lily Allen, album No Shame
Lily Allen, album No Shame
Dans cette photo : Lily Allen

Qu'est-ce qui te rend dingue en tant que femme ?


Instagram. Parce que quelle que soit ma confiance, si je veux communiquer quelque chose, je ne le ferais pas si je ne me sens pas belle. Et cela me rend furieuse. Ça m'énerve.

Le droit des femmes que tu attends toujours ?


L'égalité salariale.

Quel super-pouvoir rêverais-tu d'avoir ?


N'importe quel super-pouvoir ! Si j'en avais un, je l'utiliserais pour une bonne cause, donc... oui, n'importe lequel !

Quel est ton mantra préféré ?


Ma mère me dit toujours : "Espère le meilleur, mais prépare-toi au pire".

Ton dernier moment badass ?


Je suppose que faire un concert de chansons que personne n'a encore entendues, c'est plutôt badass !



Lily Allen, album No Shame, sortie le 8 juin 2018

À voir
Aussi

Sur le même thème