Développeuse informatique et mannequin : elle tord le cou aux préjugés sexistes

Développeuse et mannequin : Lindsey Scott tord le cou aux préjugés sexistes
Développeuse et mannequin : Lindsey Scott tord le cou aux préjugés sexistes
Développeuse informatique, actrice, mannequin, militante féministe. L'Américaine Lindsey Scott a plus d'une corde à son arc. Malheureusement, certains internautes n'acceptent visiblement pas qu'une femme puisse être mannequin ET scientifique. Sexisme, quand tu nous tient.
A lire aussi
Refusées à un casting, ces mannequins noirs répliquent sur Instagram
News essentielles
Refusées à un casting, ces mannequins noirs répliquent...

Les développeurs informatiques ? Des mecs boutonneux, associables et geek dans l'âme. À elle seule, l'Américaine Lyndsey Scott détruit ce cliché qui a la vie dure. Non seulement, c'est une femme, mais elle maîtrise parfaitement le code html. Première mannequin de couleur à avoir posé pour la marque Calvin Klein, cette touche à tout est également actrice et ne cache pas son engagement en faveur de la cause féministe.

Dans un récent post publié sur Instagram par la page Coding Engineer, on voit Lyndsey Scott défiler sur un podium, avec la légende : "Cette mannequin Victoria's Secret peut coder en Python, C++, Java, MIPS et Objective-C. Tout le monde peut coder".

Si son post a suscité de nombreuses réactions (plus de 2300 mentions "j'aime") et messages d'encouragements de la part des internautes, d'autres ont en revanche fortement désapprouvé à coups de commentaires malveillants : "Quel gâchis", "Vraiment ?". Autrement dit : dommage qu'une femme si belle essaye de se lancer dans une filière qui n'est pas faite pour elle. Ce à quoi on a envie de répondre : dommage que ce genre de mentalité existe encore en 2018.

"Les programmeur·euses informatiques peuvent avoir n'importe quelle forme, taille, genre ou race"

À la lecture de ces commentaires, Lyndsey Scott a expliqué que s'il n'est pas dans ses habitudes de répondre aux messages négatifs des internautes, elle a cette fois décidé de réagir "dans l'espoir de convaincre au moins une des personnes qui a laissé un commentaire négatif que les programmeur·euses informatiques peuvent avoir n'importe quelle forme, taille, genre ou race."

Voici sa réponse : "J'ai 27481 points sur StackOverflow. Je suis dans l'équipe de tutoriel de iOS pour RayWendelich.com; je suis ingénieure-conseil en informatique principal iOS pour Rally Bound , la 841e entreprise avec la croissance la plus rapide des Etats-Unis d'après INC Magazine. J'ai un bachelor de l' Université d'Amherst (Massachusetts) où j'ai majoré en science informatique et en théâtre, et je suis capable de vivre ma vie en faisant tout ce que j'aime. En lisant ces commentaires, je comprends mieux pourquoi 41% des femmes dans des carrières technologiques abandonnent à cause d'un environnement de travail hostile."

"Une affaire d'hommes"

En mai 2015, des femmes du monde entier ont posté sur Twitter des photos d'elles en train de faire des expériences scientifiques, accompagnées du mot-dièse #girlswithtoys afin de montrer que les hommes ne sont pas les seuls à s'épanouir dans les laboratoires.

Cette campagne a été initiée en réaction aux propos de l'astrophysicien Shrinivas Kulkarni -professeur renommé au California Institute of Technology- qui avait insinué que la science était "une affaire d'hommes".

À voir
Aussi