Manger de la pizza nous rendrait plus productive au boulot

Selon une étude, manger de la pizza nous rendrait plus productive au boulot
Selon une étude, manger de la pizza nous rendrait plus productive au boulot
Elle est réconfortante et s'accorde parfaitement à nos soirées Netflix & chill. Mais la pizza aurait aussi un effet insoupçonné et positif sur notre productivité au boulot. Ou quand la quatre fromages devient synonyme de travail bien fait.
A lire aussi
Une entreprise accorde un "congé menstruel" à ses salariées pour les rendre plus productives
News essentielles
Une entreprise accorde un "congé menstruel" à ses...

Voici une nouvelle que vous auriez tort de ne pas partager avec votre patron. On avait déjà entendu dire que les jeux vidéo permettaient de lutter contre le stress et d'accroître sa productivité au travail, vous pouvez à présent ajouter la consommation de pizza à la liste des techniques saugrenues (mais cool) pour devenir une employée qui cartonne. Comme le rapporte le site The Cut, on doit le lien entre pizza et productivité au psychologue Dan Ariely. Dans son nouveau livre, Payoff : The Hidden Logic That Shapes Our Motivations, le thérapeute cite une étude qu'il a réalisé le temps d'une semaine sur un groupe d'employés chargés d'assembler des puces informatiques dans une entreprise de nouvelles technologies en Israël.

Les employés ont été divisés en quatre groupes. Les trois premiers groupes ont reçu au début de la semaine des messages de motivation leur promettant une récompense. Le premier a reçu la promesse d'un bonus d'une valeur de 30 dollars, le deuxième la promesse d'une pizza, et le troisième la promesse d'un compliment de la part de leur boss sous forme de texto. Quant au quatrième groupe, il s'agissait d'un groupe de contrôle. Celui-ci n'a donc reçu aucune promesse. Comme le souligne The Cut, les employés étant chargés de produire quelque chose de tangible, Dan Ariely a pu mesurer leur motivation de façon précise et sortir des chiffres.

La pizza, bonne pour le moral des troupes

En comparaison au groupe de contrôle, les employés à qui il avait été promis une pizza à la fin de la semaine ont vu leur productivité augmenter de 6,7% après une seule journée. La promesse de compliments est arrivée juste derrière avec une augmentation de 6,6% de la productivité. Quant à la prime, elle n'a pas forcément motivé les employés. Si à la fin de la journée, elle a permis une augmentation de la productivité de 4,9%, à partir du deuxième jour, la motivation du groupe a décliné. Les participants ont ainsi vu leur productivité décliner de 13,2% par rapport au groupe de contrôle.

A la fin de la semaine de test, c'est finalement la promesse du compliment qui est arrivée en tête des sources de motivation. Mais à en croire Dan Ariely, la pizza (qui est arrivée deuxième) aurait pu surpasser les compliments s'il avait été promis aux employés que le plat serait directement livré chez eux. La raison est simple selon lui : "De cette façon, la pizza serait apparue comme un cadeau, mais en plus elle les aurait fait passer pour des héros auprès de leur famille".

Concernant le lien entre manque de motivation et argent, cela n'est finalement pas très surprenant. De précédentes études menées sur le sujet avaient donné des résultats similaires. L'une d'entre elles indiquait même que les employés étaient finalement plus motivés par la perspective d'une plus grande autonomie que par une augmentation.

De la pizza et des compliments, la clé du bien-être au travail a tout pour nous plaire.