J'ai testé le sport sous électrodes

Miha Bodytec, le sport sous électrodes
Miha Bodytec, le sport sous électrodes
Le Miha Bodytec, vous connaissez ? Derrière ce nom barbare se cache un sport efficace, que l'on effectue en un rien de temps. Durant une séance de vingt minutes, on effectue des exercices de fitness, le tout en étant reliée des électrodes qui stimulent nos muscles durant l'effort. On a testé pour vous.
A lire aussi
Vous voulez booster votre séance de sport ? Mangez du chocolat !
News essentielles
Vous voulez booster votre séance de sport ? Mangez du...

On ne va pas se mentir, je n'ai rien d'une très grande sportive. J'aime bien le yoga, mais uniquement parce que j'y vais avec mes copines, que ça me détend et que c'est toujours un bon prétexte pour enchaîner sur un brunch le samedi matin.

Mais il se trouve aussi que j'aime boire (beaucoup) de rosé et qu'une bonne bouteille entraîne souvent la planche de charcuteries et de fromages qui va avec. Tout ça pour dire qu'à un moment, il faut bien se mettre au sport.

J'ai bien essayé d'aller à la piscine pendant un temps, mais en plus du temps passé dans l'eau, il faut toujours ajouter le temps de se changer, de se doucher, de se sécher, de se rhabiller, etc. En gros, on en a pour au moins une heure et demie.

Et en hiver, la motivation de se glisser dans un maillot de bain en lycra avoisine les -1000.

C'est quoi le Miha Bodytec ?

Du coup, quand une amie m'a parlé d'un sport efficace, qui ne prenait que 30 minutes dans une journée (douche comprise), je me suis dit qu'il avait sûrement été inventé pour moi. Me voilà donc partie pour tester le Miha Bodytec.

Derrière ce nom étrange se cache un sport 2.0, où l'on utilise l'électrostimulation pour décupler nos efforts et ainsi se muscler plus efficacement. L'objectif est d'effectuer des mouvements de fitness tout en étant branchée à une machine qui envoie des petites décharges dans tout notre corps. Alors oui, dit comme ça, ça peut faire peur. Mais on vous rassure, personne n'a été blessé durant cet entraînement.

On commence par enfiler une tenue spéciale, composée d'un t-shirt et d'un caleçon trèèès moulant. Et on oublie les sous-vêtements, qui peuvent parasiter le courant. La première fois, ça surprend mais on l'oublie vite. Ensuite, on nous installe une sorte de gilet sans manches, ainsi que des brassards autour des cuisses et des biceps. Le tout est mouillé, pour mieux faire circuler l'électricité.

Ainsi, on se retrouve avec des électrodes subtilement placées sur les fesses, les cuisses, les bras, les abdominaux et le dos. L'intérêt, c'est qu'on le peut choisir de se focaliser sur telle ou telle partie du corps, en augmentant l'intensité des décharges au fur et à mesure des séances.

Miha Bodytec : comment ça fonctionne ?

La première fois, il faut avant tout comprendre le fonctionnement de ce système à l'apparence barbare. Encore une fois, on vous rassure, à l'apparence seulement. Tout d'abord, il faut s'habituer à la sensation de fourmillement qui traverse nos muscles. Ensuite, il faut prendre le rythme et pour cela, il suffit de suivre son écran placé juste devant nous.

Et ne croyez pas que vous allez rester les bras croisés. Durant vingt minutes, on contracte ses muscles en enchaînant les squats, les fentes et les pompes. Entre chaque mouvement, on prend quatre secondes, pas plus, pour se relâcher. Et à la fin, on a l'impression d'avoir effectué quatre heures de sport non-stop.

Les premières séances sont principalement utiles pour bien comprendre comment fonctionne la machine, mémoriser les mouvements et surtout, habituer son corps aux sensations.

Pour ma part, j'ai pu voir les premiers résultats au bout des cinq premières séances. Entre temps, il y a eu le mois d'août, les vacances et le lâcher-prise. Et je dois avouer que j'avais plutôt peur de reprendre après quatre semaines sans sport mais le corps se réhabitue très vite aux sensations et aux mouvements.

À voir
Aussi