Musical.ly, l'appli la plus fun de l'été 2016

Musical.ly, l'appli musicale qui buzze en 2016
2 photos
Lancer le diaporama
L'application qui buzze en ce moment, c'est Musical.ly. Le concept ? Réaliser des mini vidéos musicales super fun et de bluffer ses amis en les postant ensuite sur l'appli. Les ados en sont déjà dingues !
A lire aussi

Vous avez peut-être déjà vu défiler sur Instagram une ou plusieurs mini vidéo d'ados se mettant en scène comme dans un clip en mimant les paroles de leur chanteur préféré, tout en s'adonnant simultanément à une chorégraphie (généralement une dab dance) ?

Non, tous ces ados ne sont pas des ventriloques surdoués, ni des danseurs-nés, ce sont simplement des adeptes de Musical.ly, une appli pour smartphones lancée en 2014 et permettant de réaliser ses propres clips. Et si les jeunes miment si bien les paroles tout en réussissant à rester en rythme sur leur danse dans les vidéos qu'ils partagent ensuite fièrement sur les réseaux sociaux, c'est grâce à l'option "lyp sync" (terme anglais signifiant "synchronisation labiale) proposée par l'appli et qui permet de synchroniser les paroles au mouvement des lèvres. Ces mini-vidéos de 15 secondes chacune sont aussi bien souvent publiées en mode "accéléré", ce qui amplifie le côté pro, mais aussi marrant du résultat !

Et pour rendre l'effet encore plus drôle, les adolescents fans de Musical.ly parodient les rappeurs bad boys, comme le fait si bien cette jeune fille par exemple :

Si l'appli a connu très rapidement un succès planétaire (près de 60 millions d'utilisateurs à travers le monde), elle a aussi donné naissance à ses première stars, à l'instar des jumelles Lisa et Lena que l'on peut découvrir dans la vidéo ci-dessus et dont le compte Instagram compte déjà pas moins de 3,1 millions d'abonnés.

La prochaine fois que vous croiserez un ado (le vôtre peut-être ?) en train de gesticuler sur du R'nb devant son smartphone tout en remuant les lèvres, vous saurez que non, il n'a pas pris de drogue, c'est juste un Musical.ly addict ! On s'y met nous aussi ?

comments powered by Disqus