Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la réalisatrice Pia Marais

La réalisatrice Pia Marais au 8e International Film Festival of Las Palmas De Gran Canaria, en Espagne
La réalisatrice Pia Marais au 8e International Film Festival of Las Palmas De Gran Canaria, en Espagne
Le Festival des Arcs 2016, qui se tiendra du 10 au 17 décembre, met à l'honneur la nouvelle génération de femmes réalisatrices européennes. Bluffantes et inspirantes, ces jeunes cinéastes en ont sous le pied et nous les avons adorées. Zoom sur l'Allemande Pia Marais.
A lire aussi
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la réalisatrice Rachel Lang
News essentielles
Nouvelle femme de cinéma : les confidences de la...

Née à Johannesbourg, Pia Marais vit désormais en Allemagne. Mais l'Afrique du Sud ne reste jamais bien loin dans le coeur de la réalisatrice. C'est en effet là-bas qu'elle a ancré l'histoire de Layla, jeune mère célibataire qui devient la suspecte d'un meurtre intervenu le jour de son arrivée dans un casino où elle vient de commencer un nouveau job. Pia Marais présentera ce long-métrage suffoquant, qui avait impressionné lors du Festival de Berlin 2013, dans le cadre du cycle "Nouvelles femmes de cinéma" du Festival européen des Arcs 2016 en décembre. Nous l'avons interrogée sur sa place de femme au sein du milieu encore très masculin de la réalisation et sur ses inspirations.

A votre avis, qu'est-ce qui entrave encore le parcours des femmes réalisatrices ?

Côté points positifs, en Allemagne, du moins cette année, les films réalisés par des femmes sont très nombreux et très forts. Pas seulement artistiquement, mais aussi au box-office, ce qui est fantastique car cela montre bien que ce n'est pas une question de genre. Je pense quand même que c'est une combinaison de choses. Les femmes en général peuvent être plus critiques vis-à-vis d'elles-mêmes. Du coup, elles ne cherchent pas trop à se "vendre" en bluffant.

Récemment, une femme qui est responsable des fictions pour une chaîne de télé allemande a déclaré qu'elle faisait davantage confiance aux hommes parce qu'ils n'avaient que leur film en tête, alors que les femmes avaient leur film ET leur famille en tête. Selon elle, cela expliquerait qu'elles soient incapables de faire de bons films... C'est très décevant et vraiment stupide d'entendre ça. Et c'est valable aussi pour les hommes car cela suggère qu'ils sont tous obnubilés par leur travail sans se soucier de leur vie privée.

99% des femmes travaillant dans le milieu du cinéma et de la télé ont déjà dû faire face au sexisme. Est-ce votre cas ?

Pas ouvertement ou directement. Mais j'ai peut-être été chanceuse. J'ai eu droit à des attitudes condescendantes une fois ou deux et cela devient difficile de prendre ces gens au sérieux dans ces cas-là, surtout que c'est contre-productif quand on fait un film.

Jodie Foster a déclaré qu'elle trouvait que les femmes réalisatrices avaient une approche différente. Etes-vous d'accord avec elle ?

Oui, je suis sûre que c'est souvent le cas. Cela semble inhérent, car les femmes vivent des moments de leur vie différemment des hommes. Quand elles parlent de ces expériences, elles ont donc une perspective différente.

Pia Marais au festival de Munich en juin 2014
Pia Marais au festival de Munich en juin 2014

Quel est votre film préféré de tous les temps ?

Je ne saurai vous dire ! Il y en a tellement et cela change souvent en fonction de ce que je recherche. Mais en ce moment, je dirais que c'est Sueurs Froides d'Alfred Hitchcock.

Qui est votre icône féministe ?

Ma mère.

Votre film féministe préféré ?

Klute de Alan J. Pakula (1972).

L'affiche du film Klute (1972)
L'affiche du film Klute (1972)

Les trois femmes qui vous ont le plus inspirée dans la vie ?

Ma grand-mère et quelques-unes de ses amies.

Avec quelles actrices rêveriez-vous de tourner ?

Kirsten Dunst et Winona Ryder.

Quelle est la femme qui vous a le plus inspirée cette année ?

Vivienne Westwood

Cycle "Nouvelles femmes de cinéma" au Festival de cinéma européen des Arcs, du 10 au 17 décembre 2016

Bande-annonce de "Layla" de Pia Marais
comments powered by Disqus