Petit guide de méditation pour working girls pressées

Petit guide de méditation pour working girls pressées
Petit guide de méditation pour working girls pressées
Vous avez beau avoir un emploi du temps (très) chargé, vous aimeriez trouver un peu de temps libre pour relâcher la pression et retrouver votre sérénité ? Voici 6 astuces pour vous aider à méditer même si vous une working girl occupée.
A lire aussi
10 tips pour optimiser votre journée de working girl pressée
News essentielles
10 tips pour optimiser votre journée de working girl...

Première bonne nouvelle : pas besoin de deux longues heures devant soi pour pratiquer la méditation et devenir aussi zen que Bouddha. Pour faire le vide, reconnecter son corps et son esprit et gagner en sérénité, il n'est pas non plus nécessaire de se lever très tôt (même si c'est une bonne idée) pour faire la salutation au soleil quand pointe l'aurore.

L'idée de ce petit guide de méditation détaillé dans The Telegraph est justement d'injecter dans notre emploi du temps déjà très chargé une dose de zen. Mises en pratique quotidiennement, même en séances rapides de 5 minutes, ces petites astuces vous permettront d'être moins stressée, plus concentrée, attentive et créative.

Je zénifie mon trajet du matin

Le matin, plutôt que de marcher à toute vitesse (on vous a vu dépasser une mamie en râlant parce qu'elle n'allait pas assez vite pour vous) pour attraper votre train, votre bus ou votre métro, prenez le temps de "marcher en pleine conscience". Portez attention à vos sensations corporelles en concentrant votre respiration et sur vos pas. Ralentissez le pas (vous aurez deux minutes de retard, y'a pas mort d'homme) et appréciez le moment présent : vous n'êtes pas encore au travail et ce moment n'appartient qu'à vous.

Je médite dans les transports

Je médite dans les transports
Je médite dans les transports

Profitez ensuite du temps que vous passez dans les transports en commun pour faire le plein d'énergie. Si possible, asseyez-vous, gardez les yeux fermés et concentrez-vous sur votre respiration. Inspirez et expirez doucement jusqu'à vous sentir glisser à l'intérieur de vous. Déconnectez votre esprit de toutes ces petites choses qui vous stressent comme la réunion avec le big boss ou la présentation à de nouveaux clients.

Je pratique la pleine conscience quand je discute

La plupart du temps, quand on parle avec quelqu'un, on ne l'écoute pas vraiment. Certes, nous interagissons avec elle ou lui, mais seulement à moitié : l'autre partie de notre cerveau est occupée à penser à ce que l'on va dire ensuite, ce qui biaise inévitablement nos réponses. Pour gagner en sérénité, tâchez d'être moins concentrée sur vous-même et de pratiquer la pleine conscience en écoutant vraiment ce que dit la personne avec qui vous êtes en train de discuter.

Je fais la paix avec mes pensées

"Je ne peux pas vider mon esprit de toutes ces pensées", vous diront les gens qui ont fait de la méditation leur mode de vie. Plutôt que d'essayer (en vain) de chasser ses idées pour atteindre la quiétude intérieure, il vaut mieux essayer de les accepter. Citée par The Telegraph, l'auteure Emma Mills nous conseille d'appréhender nos pensées intérieures de la même façon que si nous regardions la météo. "Jetez un oeil à vos prévisions météorologiques intérieures, notez si les choses s'annoncent particulièrement houleuses ou ensoleillées, mais ne les jugez pas et n'essayez pas de les changer."

J'apprends à bien respirer au bureau

J'apprends à bien respirer au bureau
J'apprends à bien respirer au bureau

Il n'y a pas que dans les transports que vous pouvez pratiquer la méditation, au travail aussi. Pour vous recentrer et faire le vide autour de vous, apprenez à mieux respirer. Installez-vous les deux pieds sur le sol, jambes décroisées, posez les mains sur votre bureau, le dos bien droit dans votre fauteuil. Le haut de votre ventre doit être dégagé pour laisser passer l'air. Fermez les yeux. Concentrez-vous uniquement sur votre respiration, en faisant le vide dans votre esprit. Il est conseillé de faire cet exercice plusieurs fois dans la journée, une à deux fois le matin, et une à deux fois dans l'après-midi. Ces micro-séances de respiration ne nécessitent qu'une à deux minutes de votre temps. Aussi, n'hésitez pas à les prolonger ou à les multiplier si vous en ressentez les bienfaits.

Si vous avez un peu de temps (par exemple à votre pause déjeuner, quand le bureau est presque vide), vous pouvez aussi essayer ses exercices simples de gym anti-stress ou de yoga adaptées au lieu de travail.

Le soir, je décompresse

Il serait dommage de gâcher tous vos efforts de méditation de la journée en ruminant vos conversations et petits accros, et en songeant déjà à ce qui vous attend demain. Dans Ma leçon de yoga (Éd. Eyrolles), Laurence Luyé-Tanet conseille un exercice très simple à pratiquer dans les transports ou une fois rentrée chez soi pour oublier sa journée de travail et profiter pleinement de sa soirée.

Assise, jambes décroisées, laissez vos yeux se fermer. Suivez doucement votre souffle à l'entrée de vos narines. Percevez son passage... l'air frais à l'inspiration et l'air tiède à l'expiration. Quand vous sentez que vous êtes plus centrée, glissez à l'intérieur de vous grâce à votre respiration. Laissez venir l'image d'un train dans lequel vous allez mettre toute votre journée, tout ce qui vous préoccupe, tout ce que vous n'avez pas terminé... et laissez le train s'éloigner. Regardez-le s'éloigner jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon. Lorsqu'il a disparu, ramenez votre attention à votre respiration et prenez conscience de cet espace intérieur et de la détente qui s'est installée.

À voir
Aussi