Que faire si j'ai envie de pleurer quand je suis au bureau ?

Que faire si j'ai envie de pleurer quand je suis au bureau ?
Que faire si j'ai envie de pleurer quand je suis au bureau ?
Vous venez d'apprendre une mauvaise nouvelle ou de subir une situation humiliante au bureau ? Voici quelques astuces à faire si l'envie vous prend de pleurer pour éviter de s'effronder devant vos collègues.
A lire aussi
Faire du sport au bureau : 5 exercices à pratiquer devant l'ordinateur, l’air de rien
Mag
Faire du sport au bureau : 5 exercices à pratiquer devant...

Parce qu'on a appris une mauvaise nouvelle, qu'on a un coup de fatigue ou qu'on vient de se faire remonter les bretelles par notre boss, il peut arriver qu'on se retrouve subitement à retenir nos larmes et qu'on soit à deux doigts de s'effondrer en plein open space. Seulement voilà, on n'a pas forcément envie d'ajouter à notre peine ou notre stress celle d'avoir perdu la face devant nos collègues. Voici quelques trucs que vous pouvez faire si vous sentez que vous allez craquer.

- Sortez prendre l'air

- Respirez un grand coup

- Courez vous enfermer dans les toilettes

- Réfugiez-vous dans votre endroit préféré

- Téléphonez à l'un de vos proches (en vous isolant)

- Plongez-vous à fond dans le boulot pour ne pas y penser

Et si vous n'avez pas réussi à contenir cette puissante vague d'émotions et le flot de larmes qui va avec, passez-vous un peu d'eau froide sur le visage, prenez le temps de vous calmer et ne regagnez pas votre bureau tant que la crise n'est pas passée. Si vos collègues vous questionnent, n'hésitez pas à répondre que "oui, ça va aller" et que "non, vous ne souhaitez pas en parler". S'ils insistent, vous pouvez toujours prétexter une allergie. Ils ne vous croiront probablement pas, mais cette solution aura au moins le mérite de leur faire comprendre que vous avez besoin que l'on vous fiche la paix.

Si votre tristesse est liée à un problème de travail mais que vous estimez justifié qu'il vous fasse pleurer (situation humiliante, harcèlement, injustice, licenciement), il est également important d'apprendre à ne pas culpabiliser. Gardez bien en tête que dans certaines circonstances, pleurer n'est pas nécessairement un signe de faiblesse. Car cette réaction prouve que vous ressentez des émotions et avez vos propres limites, comme n'importe quel être humain.