Saint-Valentin : 5 magnifiques poèmes pour déclarer son amour

Saint-Valentin 2018 : 5 poèmes pour votre moitié
Saint-Valentin 2018 : 5 poèmes pour votre moitié
Vous trouvez les poèmes gnangans, ringards et totalement dépassés pour la Saint-Valentin ? Pourtant, la littérature française regorge de véritables trésors écrits par les plus grands poètes. S'inspirer de l'un d'entre eux peut donc être une belle manière de déclarer votre flamme. En particulier si l'élu.e de votre coeur est un amoureux des lettres.
A lire aussi
Saint-Valentin : la playlist ultime (et pas gnangnan) pour une soirée en amoureux
News essentielles
Saint-Valentin : la playlist ultime (et pas gnangnan)...

1- "Les mains d'Elsa", de Louis Aragon, extrait du recueil "Le Fou d'Elsa" (1963)

Donne-moi tes mains pour l'inquiétude

Donne-moi tes mains dont j'ai tant rêvé
Dont j'ai tant rêvé dans ma solitude
Donne-moi tes mains que je sois sauvé

Lorsque je les prends à mon pauvre piège

De paume et de peur de hâte et d'émoi
Lorsque je les prends comme une eau de neige
Qui fond de partout dans mes main à moi

Sauras-tu jamais ce qui me traverse

Ce qui me bouleverse et qui m'envahit
Sauras-tu jamais ce qui me transperce
Ce que j'ai trahi quand j'ai tresailli

Ce que dit ainsi le profond langage

Ce parler muet de sens animaux
Sans bouche et sans yeux miroir sans image
Ce frémir d'aimer qui n'a pas de mots

Sauras-tu jamais ce que les doigts pensent

D'une proie entre eux un instant tenue
Sauras-tu jamais ce que leur silence
Un éclair aura connu d'inconnu

Donne-moi tes mains que mon coeur s'y forme

S'y taise le monde au moins un moment
Donne-moi tes mains que mon âme y dorme
Que mon âme y dorme éternellement.

2- "Pour toi mon amour", de Jacques Prévert, extrait du recueil "Paroles" (1946)



Je suis allé au marché aux oiseaux
Et j'ai acheté des oiseaux
Pour toi mon amour

Je suis allé au marché aux fleurs
Et j'ai acheté des fleurs
Pour toi mon amour


Je suis allé au marché à la ferraille
Et j'ai acheté des chaînes
De lourdes chaînes
Pour toi mon amour

Et puis je suis allé au marché aux esclaves
Et je t'ai cherchée
Mais je ne t'ai pas trouvée mon amour.

Elsa Triolet, pour qui Louis Aragon a écrit le poème "Les Mains d'Elsa"
Elsa Triolet, pour qui Louis Aragon a écrit le poème "Les Mains d'Elsa"

3- Extrait de "Je respire où tu palpites", Victor Hugo extrait du recueil Les Contemplations (1856)



Tu sais à quoi bon, hélas !
Rester là si tu me quittes,
Et vivre si tu t'en vas ?

À quoi bon vivre, étant l'ombre

De cet ange qui s'enfuit ?
À quoi bon, sous le ciel sombre,
N'être plus que de la nuit ?

Je suis la fleur des murailles

Dont avril est le seul bien
Il suffit que tu t'en ailles
Pour qu'il ne reste plus rien

Tu m'entoures d'Auréoles

Te voir est mon seul souci
Il suffit que tu t'envoles
Pour que je m'envole aussi

Si tu pars, mon front se penche

Mon âme au ciel, son berceau,
Fuira, dans ta main blanche
Tu tiens ce sauvage oiseau.

Que veux-tu que je devienne

Si je n'entends plus ton pas
Est-ce ta vie ou la mienne
Qui s'en va ? Je ne sais pas

Quand mon orage succombe

J'en reprends dans ton coeur pur
Je suis comme la colombe
Qui vient boire au lac d'azur
L'amour fait comprendre à l'âme
L'univers, salubre et béni
Et cette petite flamme
Seule éclaire l'infini...

Retrouvez l'intégralité du poème ici ...

4- "À Georges Sand", Alfred de Musset



Te voilà revenu, dans mes nuits étoilées
Bel ange aux yeux d'azur
Aux paupières voilées,

Amour, mon bien suprême, et que j'avais perdu !

J'ai cru, pendant trois ans
Te vaincre et te maudire
Et toi, les yeux en pleurs, avec ton doux sourire,

Au chevet de mon lit, te voilà revenu

Eh bien, deux mots de toi m'ont fait le roi du monde,
Mets la main sur mon coeur
Sa blessure est profonde

Élargis-la, bel ange

Et qu'il en soit brisé !
Jamais amant aimé

Mourant sur sa maîtresse,
N'a sur des yeux plus noirs bu la céleste ivresse,
Nul sur un plus beau front ne t'a jamais baisé !

George Sand, 1864
George Sand, 1864

5- "À celle que j'aime", Nérée Beauchemin (extrait du recueil "Les floraisons matutinales" (1897)



Dans ta mémoire immortelle
Comme dans le reposoir
D'une divine chapelle
Pour celui qui t'est fidèle,
Garde l'amour et l'espoir

Garde l'amour qui m'enivre,

L'amour qui nous fait rêver
Garde l'espoir qui fait vivre
Garde la foi qui délivre
La foi qui nous doit sauver

L'espoir, c'est de la lumière,

L'amour, c'est une liqueur,
Et la foi, c'est la prière
Mets ces trésors, ma très chère
Au plus profond de ton coeur.

Plus d'actu sur : Saint-Valentin : célébrer la fête des amoureux... (ou pas)

5 idées d'activités originales à faire en amoureux à Paris
Activités à faire en couple : 8 idées à faire en amoureux à la maison
Couple : Le pot de 365 jours, le cadeau DIY romantique facile à réaliser