Pourquoi les bébés devraient dormir dans des boîtes en carton

Les boîtes de naissance commercialisées par Finnish Baby Box
3 photos
Lancer le diaporama
En Finlande, les nouveaux-nés dorment pendant les premiers mois dans des boîtes en carton fournies par l'Etat. Une tradition qui a contribué à faire baisser de manière radicale le taux de mortalité infantile et qui pourrait bénéficier aux pays d'Asie du Sud-Est.
A lire aussi
Pourquoi les Scandinaves font dormir leur bébé dehors par -15°C
News essentielles
Pourquoi les Scandinaves font dormir leur bébé dehors par...

On le sait peu, mais les bébés finlandais passent les tout premiers mois de leur vie dans des boîtes en carton. Ces dernières font en effet partie d'un trousseau offert à chaque future maman par le gouvernement du pays depuis des décennies, et comprenant généralement des bodys, des gigoteuses et autres accessoires bien utiles aux jeunes parents. Aujourd'hui ces boîtes de naissance, que les parents finlandais utilisent même comme berceaux, appartiennent à la tradition et sont devenues un symbole du passage du statut de femme à celui de mère.

Plus étonnant, ces boîtes en carton auraient permis de réduire considérablement la mortalité infantile dans le pays scandinave, ce qui explique l'intérêt qu'elles suscitent aux Etats-Unis, où le Washington Post leur consacre un article élogieux. En effet, le gouvernement finlandais a imposé dès 1938 aux mères qui souhaitaient recevoir ce cadeau de naissance d'être suivies médicalement en échange tout au long de leur grossesse, une mesure qui a eu un impact positif sur la mortalité infantile et maternelle. Mais ce n'est pas tout : ces boîtes en carton munies de matelas ont encouragé les parents finlandais, qui pratiquaient massivement le co-dodo, à laisser leur bébé dormir hors du lit conjugal, ce qui a également permis de réduire la mort subite du nourrisson.

C'est pour toutes ces raisons que certains cherchent à exporter le concept finlandais. Mais si certains, comme les papas qui ont monté l'entreprise Finnish Baby Box, le font à des fins commerciales, s'adressant aux futurs parents aisés et désireux de recevoir un kit avec tout le matériel nécessaire pour l'arrivée de bébé, d'autres voient dans cet accessoire anodin un outil pour réduire la mortalité infantile dans les pays pauvres.

C'est ainsi que Karima Ladhani, une étudiante en doctorat à Harvard, vient de lancer une ONG afin de distribuer des boîtes de naissance aux futures mères des pays d'Asie du Sud-Est. Elle espère ainsi sauver 58 000 vies dans les cinq prochaines années en contraignant les mères qui souhaitent la recevoir à subir un examen pré-natal, comme la Finlande dans les années 1930. "Cette boîte n'est pas qu'un paquet d'articles de naissance, elle exprime quelque chose d'intangible au sujet de la maternité et des aspirations qui accompagnent la naissance d'un bébé", explique l'entrepreneuse.

comments powered by Disqus