Pourquoi mes plantes meurent (alors que je leur donne plein d'amour) ?

Pourquoi mes plantes meurent (alors que je leur donne plein d'amour) ?
Pourquoi mes plantes meurent (alors que je leur donne plein d'amour) ?
Vos plantes adorées périssent toutes les unes après les autres, et ce malgré les soins que vous leur prodiguez ? On vous explique comment remédier à cette hécatombe et enfin avoir la main verte.
A lire aussi
François Fillon et l'avortement : pourquoi son ambiguïté effraie
News essentielles
François Fillon et l'avortement : pourquoi son ambiguïté...

C'est un fait : vous avez beau adorer les plantes, en mettre un peu partout chez vous pour transformer votre maison en jungle urbaine cosy, vous n'arrivez pas à les garder vivantes plus de quelques mois. Pour peu qu'il s'agisse d'une orchidée ou d'une plante un peu fragile, c'est encore pire : en quelques jours, votre plante dépérit. Même les cactus, pourtant réputés increvables, ne résistent pas à leur passage chez vous.

Ne désespérez pas. La bonne nouvelle, c'est que les plantes ne meurent pas sans raison. Surtout lorsqu'il s'agit de plantes d'intérieur et que leur environnement, non-soumis aux forces météorologiques (coucou la grêle, coucou le givre), est relativement contrôlable. Il suffit bien souvent d'identifier les facteurs de cette mauvaise santé pour que la plante retrouve toute sa splendeur.

Vous les arrosez trop

.

C'est hélas quelque chose de fréquent chez les personnes qui aiment trop leurs plantes d'intérieur. Tout à l'écoute des besoins de leur yucca ou de leur cycas du Japon, elles ont tendance à l'arroser dès qu'elles y pensent – c'est-à-dire tous les deux jours. Résultat : la plante, submergée d'eau, n'arrive plus à l'absorber, ses racines pourrissent et son tronc mollit. Une plante trop arrosée est aussi plus sensible aux attaques parasitaires. Pour reconnaître une plante qui est trop arrosée, c'est simple : si ses feuilles ramollissent, jaunissent, puis finissent par ses nécroser et mourir, c'est qu'il est temps de la mettre au régime sec. Arrosez-la seulement lorsque la terre du dessus est sèche. Sinon, c'est qu'elle a encore des réserves.

Elles ont un mauvais drainage

Le mauvais drainage est à l'origine du décès de nombreuses plantes. Lorsqu'elles sont mal drainées, les plantes ont tendance à retenir l'eau dans le fond du pot, et ce même si les couches supérieures du terreau sont sèches. Les racines sont alors en contact avec cette eau marécageuse et finissent par pourrir.

Pour réaliser un bon drainage de vos plantes, choisissez toujours un pot troué au fond. Installez ensuite au fond du pot un lit de drainage. Ce dernier doit correspondre à environ 20% du volume du pot et pourra être constitué de graviers, de tessons de pots ou de billes d'argile. Réaliser un lit de drainage permettra de faciliter l'écoulement des eaux d'arrosage et d'éviter ainsi leur stagnation au niveau des racines. N'oubliez pas non plus de ne pas laisser d'eau stagnante dans les coupelles ou les cache-pots.

Vous ne les rempotez pas

.

Il est fréquent – surtout quand on les achète – que les plantes soient logées dans des pots trop petits, qui ne lui permettent pas de se développer. Serrées dans ce pot trop petit, ses racines finissent par asphyxier, ce qui conduit inéluctablement à la mort de la plante. Pour s'épanouir et continuer de croître, les plantes doivent être rempotées tous les ans, généralement au mois de mars ou tout début avril.

Pour rempoter votre plante, choisissez un pot au diamètre légèrement plus grand que celui de son pot actuel, ainsi qu'un substrat adapté aux besoins de votre plante : terreau, tourbe, terre de bruyère, compost ou sable.

Leur terre est trop ancienne

Ce problème est étroitement lié à l'absence de rempotage. La plupart des terreaux sont composés de tourbe, qui se décompose au fil du temps et devient plus acide. Il devient alors plus difficile pour l'eau et l'oxygène de circuler correctement. Au final, la plante risque de mourir de dénutrition. L'idéal est donc de la rempoter régulièrement (au minimum tous les deux à trois ans) et à bien changer le substrat lorsque c'est le cas.

Vous ne les arrosez pas assez

Ne tombez pas dans le pendant averse : si le feuillage de votre plante a l'air exsangue et raplapla, ou bien si ses feuilles sèchent, c'est clairement qu'elle manque d'eau.

Vous remarquerez que l'on n'évoque pas ici les problèmes de lumière et l'absence d'engrais. La vérité est que si vous arrosez régulièrement vos plantes, les rempotez régulièrement en faisant attention à lui prodiguer un bon drainage avec le bon substrat, elles survivront sans problème. Les plantes d'intérieur arrivent assez bien à s'adapter à tous les intérieurs, que ces derniers soient bien éclairés ou pas assez, que l'air soit trop sec ou suffisamment humide. Quant aux problèmes de nutrition de la terre, vous n'en aurez pas si vous la changez régulièrement.