Pourquoi nous devrions faire une "pause masturbation" au boulot (selon les psys)

Se masturber au boulot pour être plus efficace ?
Se masturber au boulot pour être plus efficace ?
Vous ne fumez pas ou avez récemment arrêté mais aimeriez bien jouir d'une petite pause détente dans votre journée de labeur, vous aussi ? Et si vous alliez vous masturber en douce aux toilettes ? Ce sont des psychologues qui le recommandent et ça nous rendrait même plus efficaces ensuite...
A lire aussi

Que faire durant votre petite pause quotidienne, lorsque vous êtes au bureau, pour déstresser et profiter d'un petit moment agréable ? Vous masturber, pardi !

Mark Sergeant, professeur de psychologie à Nottingham Trent University, raconte ainsi à Metro qu'une "pause masturbation" serait "très efficace" au travail, constituant une excellente manière de soulager la tension et le stress. Un avis partagé par le psychologue et coach de vie Dr Cliff Arnall qui déclare : "Nul doute que le fait de s'accorder une pause masturbation pour pallier l'ennui ou s'évader augmenterait la concentration de travail". Selon lui, la masturbation rendrait les salariés plus attentifs, moins agressifs, plus productifs et souriants.

Le bémol à cette nouvelle astuce "bien-être" au travail, que souligne le Dr Arnall, c'est le risque de ne pas atteindre l'orgasme aussi rapidement qu'on le voudrait et d'engendrer à la fois frustration et breaks un peu trop longs, comme le rapporte The Independent. Autre point important suggéré par le psychologue : éviter de fantasmer sur ses collègues, car cela pourrait engendrer une "déficience cognitive" et, au passage, une conduite potentiellement inappropriée sur son lieu de travail.

Masturbation et gueule de bois

Mais au fait, d'où vient cette tendance à la jouissance sexuelle durant les heures de boulot ? Tout serait parti d'un sondage publié par Time Out New York fin de 2015 révélant que 39 % des lecteurs masculins se masturbaient au bureau. Glamour avait également mené l'enquête auprès de 1 000 hommes en 2012 et parmi eux, 31 % avouaient s'adonner à ce petit plaisir solitaire sur leur lieu de travail.

Et parmi les bienfaits déjà cités plus haut, pratiquer l'onanisme - son appellation châtiée - aiderait également à lutter contre la gueule de bois. A tenter donc, quand vous enchaînez une journée de boulot après une cuite et que ni les litres d'eau, ni le paracétamol ne semblent décidés à vous permettre de vous sentir mieux.

Evidemment, après cette lecture, on sera moins dupes la prochaine fois que notre collègue reviendra des toilettes, sourire aux lèvres, plus motivé(e) que jamais.