Pourquoi vous devriez laver votre mug du travail chez vous

Pourquoi il ne faut pas laisser son mug au bureau
Pourquoi il ne faut pas laisser son mug au bureau
Laisser son mug favori au bureau est extrêmement pratique et même écologique. Mais à en croire un scientifique, c'est aussi la meilleure solution pour transformer sa pause-café en attaque de bactéries. Miam !
A lire aussi
Le nesting : pourquoi rester chez soi est devenu plus cool que sortir
News essentielles
Le nesting : pourquoi rester chez soi est devenu plus...

Il y a ceux qui utilisent un nouveau gobelet en plastique à chaque pause-café, et puis il y a les autres, ceux qui par souci d'économie ou d'écologie, préfèrent user de leur mug personnel. Évidemment, cela semble être une très bonne idée. Sauf qu'à en croire un récent article publié par le site Life Hacker, les mugs et autres tasses que l'on laisse au bureau sont de véritables nids à bactéries. Charles Gerba, professeur en microbiologie environnementale de l'Université d'Arizona, explique ainsi que 90% des mugs de bureau contiennent des germes dangereux. 20% d'entre eux sont même porteurs de matières fécales. Écoeurant, n'est-ce pas ?

Mais alors, d'où viennent ces germes ? Selon le scientifique, ce sont les méthodes de nettoyage qui sont à blâmer. Les éponges et grattoirs généralement disponibles dans les salles de pause et cafétérias sont utilisés par tout le monde et sont loin d'être propres. Au final, ce sont donc les accessoires censés nettoyer notre vaisselle qui sont des nids de bactéries. Et si cela vaut pour notre mug, on imagine que cela concerne aussi nos assiettes et couverts.

Comment garder son mug propre ?

Si l'on tient vraiment à garder son mug au bureau, Charles Gerba recommande de le ramener chez soi le plus souvent et de le mettre au lave-vaisselle. Selon lui, la haute température est toute indiquée pour mettre K.O. les germes. Bien évidemment, si l'on ne possède pas de lave-vaisselle, on peut toujours laver son mug à la main, tant que l'on utilise son éponge personnelle.

Les bouteilles d'eau en plastique pointées du doigt

Notre mug de bureau n'est pas le seul objet du quotidien à faire frémir les scientifiques. Récemment, une étude commandée par une marque de matériel de fitness a ainsi démontré que les bouteilles d'eau en plastique régulièrement réutilisées comportaient plus de bactéries que la cuvette de nos toilettes ou que la gamelle de notre chien. Pire, 60% des germes trouvés dans les fameuses bouteilles d'eau pourraient nous rendre véritablement malades. De quoi nous faire plonger doucement mais sûrement dans la mysophobie.