Régime Okinawa : 8 principes pour adopter cette alimentation venue du Japon

C'est quoi le régime Okinawa ?
C'est quoi le régime Okinawa ?
Venu de l'archipel japonais du même nom, le régime Okinawa s'inspire de l'alimentation des centenaires qui peuplent les îles. Au programme : une alimentation semi-végétarienne, saine, équilibrée, qui permet de perdre du poids et de vieillir en meilleure santé.
A lire aussi
L'inemuri : faut-il adopter la sieste-minute des Japonais ?
News essentielles
L'inemuri : faut-il adopter la sieste-minute des Japonais ?

Un esprit sain dans un corps sain, c'est plus ou moins ce que promet le régime Okinawa. L'idée est simple : en calquant ses habitudes alimentaires sur celles des habitants de l'archipel japonais, on perdrait du poids, on préviendrait les maladies chroniques et on vieillirait mieux. Et oui, car on le sait peu mais c'est à Okinawa que l'on trouve la plus grande espérance de vie ainsi que le plus grand nombre de personnes centenaires (environ 400 pour 1,3 millions d'habitants). Non seulement la population vit plus vieille, elle vieillit aussi mieux. Le secret d'une telle longévité ? Un mode de vie sain et une alimentation semi-végétarienne faible en gras et en calories.

Les habitudes alimentaires des centenaires d'Okinawa ont dépassé les frontières du Japon et aujourd'hui, on trouve plusieurs ouvrages consacrés au sujet. On vous résume les grands principes :

1 – Ne jamais manger plus que sa faim. C'est le principe du Hara Hachi Bu qui consiste à arrêter de manger avant d'être complètement rassasié.

2 – Privilégier les portions. C'est le principe du Kuten Gwa. Par exemple, il s'agit de manger 7 à 13 portions de légumes et de légumineuses par jour, 2 à 4 fruits, et 1 à 3 portions d'aliments riches en oméga 3.

3 – Consommer une certaine variété d'aliments. Le régime Okinawa mise sur des aliments peu caloriques mais riches en vitamines et minéraux comme les céréales complètes, le soja, les légumes, les fruits, les légumineuses, les poissons, les coquillages et les crustacés.

4 –Suivre le principe de la densité énergétique. Avec ce régime, on ne compte pas les calories. Mais les aliments sont rangés selon leur densité énergétique et certains vont donc être consommés très souvent, tandis que d'autres le seront avec modération. Le régime Okinawa recommande ainsi de consommer :

- A volonté : les aliments dont la densité énergétique est inférieure à 0,7 (thé, concombre, laitue, tomate, courgette, endive, radis, potiron, brocoli, asperge, citron, champignon, haricot vert, pastèque, goyave, oignon, abricot, pêche, melon, algues fraîches, yaourt nature, tofu.

- Avec modération : les aliments dont la densité énergétique va de 0,8 à 1,5 (banane, avocat, pomme de terre, poissons blancs, coquillages, volaille, oeuf, patate douce, riz, pâtes, poitrine de dinde, légumineuses).

- A l'occasion : les aliments dont la densité énergétique va de 1,6 à 3 et qu'il faudra donc consommer en petite quantité (poisson gras, viandes maigres, fromage, agneau, pizza, glace, confiture, raisin, produits laitiers).

- Rarement : les aliments dont la densité énergétique est supérieure à 3 (bacon, mayonnaise, beurre, huile, chocolat, pistache, amande, noisette, beignet, biscuits sucrés ou salés).

5 – Respecter la cuisson. Le régime Okinawa préconise de cuire les aliments le moins possible, ou en tout cas à feu doux ou à la vapeur.

6 – Éviter les produits d'origine animale. Si on trouve dans cette diète du poisson, de la viande, des oeufs et des produits laitiers, leur consommation est extrêmement réduite. Les habitants d'Okinawa consommeraient ainsi 18 fois moins de viande et 3 fois moins de produits laitiers que les Occidentaux.

7 – Éviter l'alcool. La bière bien fraîche ou le verre de rouge quotidien sont à proscrire. Ici, l'alcool rentre dans la liste des choses à consommer rarement.

8 - S'hydrater. Le régime Okinawa préconise la consommation de 8 verres d'eau par jour et de 2 tasses de thé vert.

Un régime qui vaut le détour

Si le régime Okinawa permet d'amincir sa silhouette, son objectif premier est bien de repousser les effets du temps sur le corps et la tête. Les aliments à basse densité calorique engendrent moins de radicaux libres. En les consommant en grande quantité, on prévient certaines maladies (cancers, obésité, problèmes cardiaques ou cérébrales...) et on vieillit en meilleure santé.

En pratique, le régime Okinawa peut être compliqué à suivre sur le long terme. S'il procure une sensation de satiété grâce à la consommation des fibres et des protéines, ne pas manger à sa faim peut s'avérer compliqué pour certaines personnes. Attention donc, si cette diète est effectivement saine, elle peut également faire basculer dans l'excès à force de restrictions. Si l'on est plutôt une gourmande, mieux vaut donc miser sur un autre programme alimentaire, comme le régime 80/20 par exemple.