Cette publicité anti-cellulite indigne les usagers du métro

La publicité Cellublue dans le metro
La publicité Cellublue dans le metro
Une marque de produits anti-cellulite a affiché une pub sexiste pour vendre ses produit dans le métro parisien. Mais les consommateurs et les consommatrices ne sont plus dupes.
A lire aussi
Sa photo de son bébé sur le sol d'un aéroport scandalise : cette maman s'explique
News essentielles
Sa photo de son bébé sur le sol d'un aéroport scandalise...

Les Anglaises (et les Anglais) avaient eu le droit au slogan "Are you beach body ready" ("Etes-vous prêt·e pour la plage") en 2015. Dans le métro londonien, une marque avait lancé une campagne pour des compléments alimentaires amaigrissants et cette publicité bad buzz devrait être enseignée dans les écoles de marketing en tant qu'archétype de ce qu'il ne faut pas faire en terme de publicité.

Pourtant, ce type de communication sexiste a fait des émules en France. Exemple dans le métro parisien : les internautes ont repéré cette publicité pour des produits anti-cellulite de la marque CelluBlue. On y voit une ligne censée représenter une ligne de métro fictive, avec le slogan : "Cet été, des changements sur votre ligne". Le dessin passe par les stations "Denfert-Popotin", "Rue Canon", "Belle silhouette", "Corps-Royal" et "Gambettes" mais contourne les stations fictives "Peau d'Orange" et "Petit bidon". Avec ce qui semble être une tentative d'humour, la marque parodie des stations comme Denfert-Rochereau, Port Royal ou Gambetta. Cellublue n'a pas peur de se vautrer comme un premier de la classe dans le cours "marketing sexiste pour les nuls".

Mais ce genre de pub qui surfe sur la culpabilité et le body shaming passe de moins en moins bien. La preuve ? Les internautes et utilisateur·rice·s du métro ont immédiatement réagi.

On peut avoir une belle silhouette et un corps "royal" avec de la peau d'orange et un petit bidon. La lutte contre cet attribut sexuel des femmes qu'est la cellulite semble ressembler au nettoyage des écuries d'Augias. Outre le caractère sexiste de cette publicité, les produits anti-cellulite sont une réponse à un faux problème. La cellulite n'est pas un mal qui vous ronge de l'intérieur et qui vous rend moins belle. Elle est juste une réserve de gras en cas de grossesse et n'a rien à voir avec le poids. Vouloir en venir à bout est vain et sans fin.

La cellulite est une invention des années 1920 pour que les femmes s'intéressent à leur apparence et perde de vue leur émancipation par le travail. En plus d'y perdre du temps, vous y perdrez aussi pas mal d'euros. Le pack anticellulite de Cellublue est à plus de 170 euros hors soldes. A ce prix-là, des gélules, des masseurs électriques, une ventouse soit-disant anti-cellulite et... de la crème solaire anti-cellulite.

On ne le répétera jamais assez : les femmes les plus belles sont celles qui ont confiance en elles. En attendant, il est temps que les concepteur·rice·s de cette publicité digne des années 1950 retournent à l'école de marketing, celle du XXIe siècle.

À voir
Aussi