Top Chef 2016 : Coline et Xavier se confient sur le concours, le jury et la finale

Coline Faulquier et Xavier Pincemin sont les finalistes de Top Chef 2016
Coline Faulquier et Xavier Pincemin sont les finalistes de Top Chef 2016
Lundi 18 avril, Coline Faulquier et Xavier Pincemin s'affronteront lors de la grande finale de Top Chef après 12 semaines intenses. Nous les avons rencontrés aux portes de la finale. Lequel des deux sera le grand gagnant de Top Chef 2016 ? Vous trouverez peut-être la réponse dans cette interview-vérité.
A lire aussi
Top chef 2016 : deux candidats accèdent à la finale sur M6 Replay / 6 Play (11 avril)
television
Top chef 2016 : deux candidats accèdent à la finale sur...

Terrafemina : Vous êtes les deux finalistes de Top Chef saison 7. Vous vous attendiez à arriver jusque-là ?


Xavier
: Arriver jusqu'en finale était mon but dès le départ. J'y suis arrivé, tant mieux ! Il m'est arrivé d'avoir des moments de doute, mais l'envie d'aller en finale ne m'a jamais quitté. J'ai quand même fait trois dernières chances, et à chaque fois c'est parce que je me relâchais.
Coline : J'avais aussi l'objectif d'aller en finale mais je ne pensais surtout pas avoir ma chance quand j'ai vu le profil des autres candidats. Et puis au fur et à mesure du concours, je me suis dit que je pouvais y arriver, que je n'étais pas plus mauvaise que les autres. Je suis surtout très contente de me retrouver face à Xavier. Depuis le début du concours, je le vois comme un gros compétiteur et un grand technicien. Je me dis que si je suis face à lui aujourd'hui, c'est que je suis presque au même niveau.

L'expérience Top Chef

Top Chef 2016 : Coline et Xavier se confient sur le concours, le jury et la finale
Top Chef 2016 : Coline et Xavier se confient sur le concours, le jury et la finale

Tf : Top chef c'est aussi un rythme à tenir, avec 12 semaines de compétition très intenses. Comment avez-vous tenu sur la durée ?
Xavier : Appeler mes proches m'a vraiment redonné des forces, j'ai su remonter la pente quand il le fallait. C'est mon chef qui m'a inscrit à ce concours, et je ne voulais surtout pas le décevoir, tout comme ma famille et mes amis.
Coline : J'ai aussi des coups de mou, mais qui tenaient plus de la fatigue physique que d'autre chose. On est tout le temps sollicités, on est loin de notre famille. Ma force, c'est auprès de mon mari et mon fils que je la puise. Je veux qu'ils soient fiers de moi, tout comme les grands chefs qui m'ont formée.
Xavier : Et puis il y a toute la France qui nous regarde, c'est énorme ! Si on se plante, c'est la honte.
Coline : Ma plus grosse peur, c'était de partir sur la première épreuve (rires). Je me suis dit que jusqu'à la fin, tu as ta tête dans le générique mais on ne te voit pas, les gens ne t'ont pas vue.

Tf : Sur quelle épreuve avez-vous été le plus pris de cours ?
Coline : L'épreuve de Thomas en demi-finale, ça a été vraiment compliqué. Mais on a su nous dépasser, et finalement on l'a battu.
Xavier : Celle de Michel Guérard où l'on devait cuisiner avec un tout petit morceau de beurre a été compliquée aussi.
Coline : Ah pour moi non, j'ai même été surprise de me sentir aussi à l'aise sur cette épreuve. On cuisine avec beaucoup trop de matière grasse. C'est le genre d'épreuve qui nous fait avancer sur notre cuisine.

Tf : Qu'avez-vous appris de votre expérience dans Top Chef ?
Xavier : J'ai appris à croire en moi, à mettre en avant mon travail et à avoir ma propre identité culinaire.
Coline : J'ai aussi appris à prendre confiance en moi. Quand je suis arrivée, je ne croyais pas du tout en moi. Là c'est pas encore ça, mais on est sur la bonne route (rires). J'ai aussi appris qu'il ne fallait pas faire confiance à tout le monde. Penser un peu à soi, c'est bien parfois. Et évidemment, j'ai appris beaucoup au niveau de ma cuisine. Jamais je n'aurais pensé être capable de créer autant que je l'ai fait à Top Chef. Je me suis découverte imaginative et avec un très fort mental.

Tf : Que pensez-vous de votre concurrent(e) ? Est-ce qu'il y avait quelque chose que vous redoutiez particulièrement chez lui ou elle ?
Xavier : Coline est arrivée doucement dans le concours mais plus elle a avancé, plus elle s'est affirmée. Elle est douée ! En plus c'est une fille, et il faut faire attention aux femmes en cuisine parce qu'elles ont sans doute plus de délicatesse. Ça me fait plus peur d'être contre une fille que contre un mec costaud. C'est vraiment une grande concurrente.
Coline : Xavier, c'est surtout sa technique et son esprit de compétition que je redoutais.

Tf : Et la faiblesse de l'autre dont vous avez su profiter ?
Coline : Clairement, ma relation avec les autres candidats m'a avantagée. Je sais que dans leur coeur, ils sont avec moi, surtout pour la finale.
Xavier : C'est vrai que je n'ai pas développé une grande relation avec les autres candidats à cause de mon côté compétiteur. Je n'étais pas là pour me faire des amis, mais pour gagner. Lors de la finale, on doit travailler en équipe avec eux et ça a été ma faiblesse. Je me dis que certains ne vont peut-être pas se donner à fond, voire essayer de saboter mon travail.

Les réseaux sociaux

Coline : "Ma relation avec les autres candidats m'a avantagée"
Coline : "Ma relation avec les autres candidats m'a avantagée"

Tf : Vous suivez ce que l'on dit de vous sur Facebook et Twitter ?

Xavier : Oui, beaucoup. C'est important. J'ai vu qu'au début, je me suis fait allumer sur l'histoire du jus d'orange. Ensuite, ça s'est adouci. J'ai eu peur pour l'histoire de la vanille avec Gabriel, mais au final ça s'est bien passé car Gabriel n'a pas été beaucoup apprécié pendant cet épisode. Moi je suis passé pour "le sauveur" qui a réussi à le faire éliminer.
Coline : Après l'épreuve au Puy du Fou où je me suis fait incendier, j'ai eu très peur pour la guerre des restos. Mais finalement, j'ai reçu beaucoup de messages de soutiens.

Les autres candidats

Tf : Comment était l'ambiance sur le tournage avec les autres candidats ?
Coline : Très bonne ! On vit quasiment ensemble, on est tous dans le même hôtel qui a un petit bar très sympa au pied.
Xavier : Même si je n'ai pas développé autant mes relations avec eux que Coline, c'était quand même très cool comme ambiance. On buvait des verres le soir ensemble pour décompresser, c'était sympa.

Tf : Vous avez gardé contact avec d'anciens candidats depuis la fin du tournage ?
Xavier : Je ne vois plus forcément les autres, j'ai déjà mes amis et ma famille. Mais ça toujours plaisir de les revoir.
Coline : Je suis allé chez Franck, il est venu chez moi avec sa femme, c'est devenu un très bon pote. J'ai aussi pas mal Pierre au téléphone. Je l'ai revu le week-end dernier, c'était la première fois depuis la fin du tournage. J'ai également eu des nouvelles de Thomas et Kevin.

Les membres du jury

Coline et Michel Sarran lors de la finale
Coline et Michel Sarran lors de la finale

Tf : Quelles relations aviez-vous avec les membres du jury ? L'un d'eux a-t-il joué le rôle de mentor pour vous ?
Coline : Chaque chef a compté pour nous. Ils échangent, nous aident, nous apportent leur soutien. Après, j'ai vraiment créé quelque chose en plus avec Michel Sarran. Il a ce côté protecteur sans jamais nous violenter. Je l'admire beaucoup et je n'ai pas envie de le décevoir. Philippe Etchebest aussi était très présent, c'est un vrai pédagogue.
Xavier : J'ai également beaucoup apprécié Michel Sarran parce qu'il a ce côté paternel très naturel. Il était doux mais savait nous réveiller, nous pousser à donner le meilleur de nous-mêmes. Hélène Darroze a aussi beaucoup compté. J'ai commencé ma première épreuve à ses côtés et elle était là lors du tournage de la finale. Elle a toujours su me dire les choses avec beaucoup de pédagogie. On regrette tous les deux de ne pas avoir plus vu Jean-François Piège car c'est un vrai génie de la cuisine.

La grande finale

Xavier lors de la grande finale de Top Chef 2016
Xavier lors de la grande finale de Top Chef 2016

Tf : Comment vous êtes-vous préparé pour la finale de Top Chef ?
Xavier : Je me suis préparé avec mon chef Simone Zanoni et le chef pâtissier du Trianon Eddie Benghanem. Il nous a fallu environ 2 semaines pour élaborer le menu de l'entrée au dessert et trouver les artifices pour qu'il plaise au niveau du goût, mais aussi au niveau du visuel.
Coline : Il m'a fallu un peu plus de temps pour élaborer mon menu. Je me suis entourée comme j'ai pu de mes anciens chefs, mais je suis très contente car j'ai fait un menu qui me ressemblait.

Tf : Si vous remportez Top Chef, qu'allez-vous faire avec l'argent ?
Coline : Ça fait deux ans que mon mari investit son temps et son argent pour le restaurant que l'on vient d'ouvrir (La Pergola, à Marseille, ndlr). L'argent servirait à rembourser ses crédits pour qu'il puisse dormir paisiblement.
Xavier : Je le mettrai de côté en attendant d'avoir un projet solide dans le milieu de la cuisine dans lequel l'investir. Mais mon but premier, c'est de devenir chef. Pas forcément dans mon propre restaurant car c'est beaucoup d'investissement, et j'ai aussi envie de fonder une famille.

Tf : Quel est votre plat préféré ?
Xavier : Coquillettes et jambon. Si une femme me fait ça à manger, c'est nickel !
Coline : Qu'est-ce qu'ils ont les hommes avec les pâtes ? Mon mari, c'est pareil (rires).