Une série indienne crée le scandale en glorifiant le mariage précoce

Pehredaar Piya Ki
Pehredaar Piya Ki
En Inde, le feuilleton "Pehredaar Piya Ki" a été déprogrammé cet été après avoir suscité l'indignation des autorités et des téléspectateurs : il mettait en scène le mariage d'un enfant de 10 ans après une jeune fille de 19 ans.
A lire aussi
Radha, la militante qui éradique le mariage précoce au Bangladesh
News essentielles
Radha, la militante qui éradique le mariage précoce au...

Il n'y aura pas de suite au feuilleton indien Pehredaar Piya Ki (La garde du mari, en français). À la demande du ministère de l'Information et de la Radiodiffusion, ce soap opéra à la sauce Bollywood diffusé par la chaîne de langue hindi Sony Entertainment Television a été déprogrammé des ondes. En cause : l'intrigue montrant explicitement l'union entre un garçon de dix ans et une fille de dix-neuf. Celle-ci a indigné les téléspectateurs, qui l'ont accusé de glorifier les mariages précoces, pourtant interdits en Inde.

Un épisode de "Pehredaar Piya Ki"

Choqués, de nombreux spectateurs ont signé une pétition réclamant l'arrêt de diffusion de Pehredaar Piya Ki, ce qui a contraint le gouvernement à réagir. Ce dernier a demandé un examen du feuilleton par la BCCC, une autorité de radiodiffusion indépendante. "Nous avons reçu de nombreuses plaintes concernant le contenu de la série et nous l'avons envoyé à la BCCC pour examen", a déclaré un fonctionnaire du ministère.

Diffusé en prime-time, Pehredaar Piya Ki a d'abord vu son heure de diffusion décalée avant d'être purement et simplement remplacé par Kaun Banega Crorepati 9, un autre soap du même acabit le 28 août dernier.
Suite à sa déprogrammation, le producteur du feuilleton Sumeet Mittal a déclaré au Times of India que le casting reviendra prochainement sur les écrans avec une autre histoire. "Nous considérons notre public comme un atout, donc nous ne voulons pas le perdre. Nous reviendrons très bientôt avec un nouveau show et la même équipe. En fait, nous avons déjà commencé à travailler sur un nouveau projet. La prochaine série aura une meilleure histoire."

Malgré les efforts faits par le gouvernement indien pour empêcher les mariages précoces – depuis 1929, l'âge légal du mariage est fixé à 18 ans pour les filles, 21 ans pour les garçons – les unions forcées sont encore trop répandues. Résultat tout à la fois des traditions religieuses, des pratiques sociales, des facteurs économiques et des préjugés profondément enracinés, le mariage forcé de filles mineures continue d'être la règle dans les régions les plus pauvres et rurales de l'Inde, où sont aussi célébrées des unions entre cousins. Selon l'ONG pour les droits des enfants Humanium, 47% des jeunes filles sont mariées avant l'âge de 18 ans dans le Madhya Pradesh, l'Uttar Pradesh, le Rajasthan, le Chhattisgarh, le Bihar et l'Andhra Pradesh.