Voici la différence d'âge idéale dans un couple (selon la science)

L'écart d'âge idéal dans un couple
L'écart d'âge idéal dans un couple
D'après une récente étude, il semblerait que pour qu'une relation s'inscrive plus sûrement dans la durée, un certain écart d'âge entre les partenaires soit bienvenu.
A lire aussi
Voici la parfaite chanson de Noël selon la science
News essentielles
Voici la parfaite chanson de Noël selon la science

L'amour n'a peut-être pas d'âge mais un léger écart dans le couple serait tout de même bénéfique à la longévité de la relation, d'après une nouvelle étude menée par la Emory University d'Atlanta. Les chercheurs, qui ont interrogé pas moins de 3 000 personnes, ont ainsi découvert la différence d'âge idéale nous permettant d'accroître nos chances de nous épanouir au sein d'une relation durable.

Leur premier constat, c'est que plus l'écart d'âge est élevé, plus le couple a de chances de rompre. Un triste bilan qui s'expliquerait par le fait que si le couple est en osmose lors de sa rencontre et ce, malgré sa différence d'âge, l'homme et la femme risquent d'avoir des objectifs et intérêts différents à d'autres stades de leur vie. Ainsi, lorsque l'un des partenaires a 5 ans de plus que l'autre, le couple a 18 % de chances supplémentaires de se séparer que deux amoureux d'âge identique. Le taux de chance de rupture grimperait à presque 40 % si l'écart d'âge est de 10 ans. Les statistiques laissant le moins d'espoir concernent les tourtereaux ayant 20 ans d'écart. En effet, les risques de séparation s'élèvent alors à 95 %.

1 an d'écart
1 an d'écart

L'écart idéal pour un avenir à deux

Mais alors, faut-il avoir exactement le même âge que son partenaire pour espérer ancrer l'histoire dans le long terme ? Alors qu'une étude britannique datant de 2013 se prononçait en faveur d'un écart de 4 ans et 4 mois (et uniquement quand c'est l'homme qui est le plus âgé), selon les chercheurs de cette nouvelle étude américaine, il faudrait en fait n'avoir qu'un an d'écart avec l'autre pour que nos chances de se séparer ne soient plus que de 3% (et peu importe le sexe du partenaire plus âgé).

Evidemment, ce ne sont là que des données. Beaucoup d'amoureux pourront donc tout à fait couler de longs jours heureux malgré leurs 5 ou 20 ans d'écart, car chaque couple fonctionne différemment. L'un des auteurs de l'étude, Hugo Mialon, précise juste : "Les couples avec ces caractéristiques constituent les types de couples qui sont, en moyenne, plus susceptibles de divorcer pour d'autres raisons".

À voir
Aussi