Voilà ce qui se passe lorsque les hommes ont droit à un vrai congé de paternité

Un des "Swedish Dads" photographiés par Johan Bävman
Un des "Swedish Dads" photographiés par Johan Bävman
Un photographe suédois a pris en photo des papas qui s'occupent de leurs enfants en Suède pour encourager les hommes à profiter de leur congé de paternité. Un geste aussi artistique que politique.
A lire aussi
Journée des droits des femmes : 10 marches de femmes qui ont changé l'Histoire
News essentielles
Journée des droits des femmes : 10 marches de femmes qui...

Comment ne pas s'émerveiller devant les très belles photos de ces pères en train de s'occuper de leurs enfants prises par Johan Bävman ? On y voit un père passer l'aspirateur avec son petit garçon harnaché dans le dos, un autre moucher son bébé avec un air concentré, ou encore un papa en train de jouer dans une cabane en carton dans le salon.

La Suède est l'un des pays les plus généreux du monde avec les pères, qui peuvent se partager avec leurs compagnes 480 jours de congés parentaux en tout. Sur ces 480 jours, 60 jours sont réservés aux pères : si ceux-ci ne les prennent pas, ils sont automatiquement perdus. Comme le précise le photographe, malgré cette législation très favorable, seulement 12% des papas suédois prennent ces jours pour s'occuper de leurs enfants.

C'est en découvrant ces chiffres que Johan Bävman a décidé de monter un projet destiné à changer le regard de la société sur les pères au foyer. "J'ai démarré ce projet alors que j'étais à la maison avec mon fils. J'avais du mal à trouver des articles sur ma vie à la maison, alors j'ai eu l'idée de documenter la vie des pères pendant leurs congés parentaux pour leur demander pourquoi ils avaient décidé de rester à la maison avec leurs enfants et ce qu'ils espéraient tirer de cette expérience. ", explique-t-il.

Ces photos, qui illustrent avec simplicité les tâches quotidiennes des parents, sont d'autant plus réussies qu'elles témoignent de la volonté du photographe de capturer des moments absolument naturels.

Les papas maladroits mais attachants dans le film "Ce qui vous attend si vous attendez un enfant"
Les papas maladroits mais attachants dans le film "Ce qui vous attend si vous attendez un enfant"

Les "papas poules" dans les médias

Il faut bien reconnaître en effet que les pères au foyer sont encore présentés comme des êtres exceptionnels dans les médias. Chaque jour, Internet nous abreuve d'exemples de ces papas dévoués qui s'investissent, que ce soit en leur faisant des dessins, en se déguisant en Elsa de La reine des neiges ou encore en prenant des cours de coiffure pour chouchouter leur petite fille. Le sous-texte de chacun de ces articles est bien souvent : "Regardez ce père formidable qui s'occupe de son enfant !". L'exemple d'Ashton Kutcher, porté aux nues récemment pour avoir réclamé que les toilettes pour hommes soient dotées de tables à langer, est à ce titre très parlant.

Quand ils ne sont pas glorifiés, ces pères sont tournés en ridicule en raison de leur prétendue féminité, comme si changer les couches de son enfant était l'apanage des femmes (coucou Valérie Pécresse!), et que ces tâches ingrates attaquaient la virilité des hommes qui consentent à les accomplir. Ou alors ils sont tout simplement présentés, comme incapables de s'occuper correctement de leurs bébés, comme s'ils n'étaient tout simplement pas programmés génétiquement pour faire fonctionner un chauffe-biberons. Le titre de l'article que le site du Telegraph consacre aux photos de Johan Bävman n'est en ce sens pas tout à fait innocent : "Etes-vous aussi habiles que ces papas avec un Baby Björn (un porte-bébés) ?"

Notons d'ailleurs que les femmes contribuent d'ailleurs parfois elles-même à perpétuer ces clichés sur les "papas poules", que ce soit parce qu'elles craignent inconsciemment de voir leurs compagnons se féminiser, ou parce qu'elles cherchent, au fond, à conserver leur statut de mères omniscientes à tout prix.

A mille lieux de ces clichés sur les pères au foyer, sans nul doute dûs à leur relative marginalité dans notre société, les photographies de Johan Bävman montrent qu'un père qui aide son enfant à aller aux toilettes ou qui porte son bébé contre son torse n'a rien d'exceptionnel, et c'est ce qui fait toute leur force. En les regardant, on se prend à espérer que vienne le jour où ces photos rendues émouvantes par le caractère rare de ce qu'elles donnent à voir paraissent un jour banales, n'en déplaisent aux conservateurs...

Martin Gagner par Johan Bävman
Martin Gagner par Johan Bävman
Marcus Berqvist par Johan Bävman
Marcus Berqvist par Johan Bävman
Andreas Bergstöm par Johan Bävman
Andreas Bergstöm par Johan Bävman
Ola Larsson par Johan Bävman
Ola Larsson par Johan Bävman