Y a-t-il un fantasme de la femme enceinte ?

Y a-t-il un fantasme de la femme enceinte ?
Y a-t-il un fantasme de la femme enceinte ?
WeMoms, le nouveau réseau des mamans connectées, a réalisé une enquête avec Elabe afin de sonder les changements de comportement des hommes pendant la grossesse. De cette étude, un point inattendu est ressorti : 30% des femmes ont déclaré s'être fait davantage draguer pendant leur grossesse. Y aurait-il ainsi un fantasme de la femme enceinte ?
A lire aussi
La trouvaille géniale d'un futur papa sportif pour soutenir sa femme enceinte
News essentielles
La trouvaille géniale d'un futur papa sportif pour...

Alors que nombre d'entre nous se sentent barbouillées, pataudes (pour ne pas dire éléphantesques), pas forcément désirables et, surtout, absolument tournées vers cette naissance à venir et le petit être qui grandit en nous, il semble pourtant que la grossesse puisse provoquer, chez certains hommes, un attrait inattendu. En témoignent les résultats de l'enquête réalisée par WeMoms avec l'institut Elabe, qui montrent que 30% des femmes interrogées déclarent s'être davantage fait aborder lorsqu'elles étaient enceintes. Suite aux résultats étonnants de cette étude, j'ai pu discuter avec les femmes du réseau autour de cette étrange découverte qui, pour la plupart, les ont laissées assez déconcertées, pour ne pas dire choquées, voire dégoûtées.

"Je trouve ça trop bizarre", "glauque", "malsain", "horrible, ça me dégoûte", ont estimé les jeunes mamans. "Je pense que je prends davantage soin de moi enceinte", a tenté de comprendre Samantha, pendant que Sam expliquait qu'on est "plus épanouie" enceinte, raison potentielle du regain d'intérêt d'une catégorie de mâles pour ces femmes au ventre arrondi. Mélo, elle, relate les propos de son mari pour lequel les hommes qui draguent les femmes enceintes sont persuadés que, gavées aux hormones, elles ne répondent plus de leurs pulsions fantasmées comme incontrôlables.

"La femme enceinte est un objet sacré, donc intouchable"

Selon Caroline Leroux, sexologue et psychologue interrogée par We Moms, ces résultats ne sont pas une surprise : "La femme enceinte est un objet de désir pour l'homme. Ses formes voluptueuses la rendent particulièrement désirable. De plus, la femme enceinte est un objet sacré, donc intouchable. L'idée de transgresser cette règle représente un défi pour les hommes."

"Intouchable", c'est un mot qui est souvent revenu lors de nos discussions avec les femmes du réseau, qui déclarent pour la plupart s'être considérées comme protégées des sollicitations extérieures par cet état de grâce qu'a représenté leur grossesse, et donc d'autant plus outragées par les approches de ces hommes galvanisés par un interdit manifestement stimulant. Et ces fantasmes de mère nourricière à la poitrine gorgée de lait (propices aux blagues les plus scabreuses des moins délicats des intrigués).

Sur Youporn, le tag "enceinte" figure en bonne place parmi les plus tapés chez les internautes, sans parler de "milf" ("mother I'd like to fuck"), gros best-seller du genre, preuve que l'image de la mère, loin de désexualiser la femme, la rendrait pour beaucoup plus attractive encore. En revanche, associer maternité et sexualité n'est pas communément admis, et moins encore lorsqu'il s'agit de courtiser une femme portant le fruit de ses amours avec un autre homme. Rassurons-nous, ce sont davantage les formes girondes de la femme enceinte que le fait qu'elle porte la vie qui génèrent le fantasme.

Chez les pères, les réactions face à ce changement de morphologie de leur compagne divergent. Selon les témoignages, beaucoup seraient attirés par ce corps (et surtout ces seins) qui change de calibre en début de grossesse. Généralement, s'ils deviennent ensuite "très attentionnés, très protecteurs", ils sont alors davantage dans la tendresse que l'exaltation sexuelle, notamment à mesure que le terme approche et que la présence de ce tiers encombrant modifie alors l'intimité du couple. "Souvent, c'est vrai qu'ils ont peur de faire mal au bébé, les prétentieux !", rigole Mam Gyver. Jusqu'à ce que bébé apparaisse et rende au couple son équilibre sexuel et que le père innocent n'expérimente, un peu plus tard, le démoniaque et indéboulonnable "fantasme du papa en porte-bébé"... Grrrr, bas les pattes !

À voir
Aussi