Petit débat philosophique à l'occasion de l'arrivée...

Alescandra sur - 26/04/12 15:32
Petit débat philosophique à l'occasion de l'arrivée prochaine de certains ouvrages controversés dans le domaine public, croyez-vous qu'il faille rééditer les oeuvres dans lesquelles des auteurs xénophobes, antisémites et autres humanistes de ce genre développent leurs idées et leur haine ?
Laii - 26/04/12 15:43
Personnellement je ne suis pas pour.. Peut être qu'il serait intéressant de les étudier mais il y aura toujours des personnes qui tomberont dessus et qui n'auront pas le recul adéquate pour y voir la gravité des propos ou bien les personnes s'en serviront comme "excuse/argument".
TardisGirl - 26/04/12 17:57
De mon côté, c'est tout le contraire. Je crois que les livres sont des "armes" très importantes et qu'il n'y a rien de pire que l'ignorance pour reproduire nos erreurs. Rééditer ces livres, aussi choquants soit-ils, est important ne serait-ce que pour ne pas oublier, prendre ses distances et analyser. Et puis ce sont justement ces personnes extremistes qui pensent qu'il faut bruler les livres quand ils sont trop gênants. Evidemment dans les mains de personnes pas assez matures ou trop fragiles, cela servira sans doute d'excuse. Sauf que ces personnes là ont déjà des tonnes d'excuses donc ça ne change pas grand chose de leur côté. Bref, je suis pour, je pense que c'est important et utile et que c'est une partie de l'histoire.
ysabella - 26/04/12 18:18
Je suis pour afin de pouvoir juger en connaissance de cause. Comment combattre des idéologies ou des doctrines néfastes si on ne les connait pas? Il est absolument indispensable de connaître et comprendre son sujet pour pouvoir donner des arguments contradictoires. Comme l'a souligné Tardisgirl, cela fait partie de l'Histoire et permet de comprendre le contexte, l'évolution de la société, les positions des auteurs à telle période. Cela devrait aussi inciter à ne pas rééditer des atrocités et à avancer de manière plus positive.
exhine - 27/04/12 08:36
Totalement d'accord avec Tardis et Ysabella, j'ajoute simplement qu'il faudrait les éditer avec préface avertissante et postface explicative.
Alescandra - 27/04/12 10:38
Oui, une postface explicative me semble très importante. Je me souviens avoir lu un texte de Heidegger sans en avoir trop compris la portée, je comprenais globalement la thèse qu'il défendait et y souscrivais mollement. J'ai été très surprise de lire par la suite une explication de ce texte à la lumière de son engagement nazi et de sa pensée antisémite développée dans d'autres de ses oeuvres. Les principes qu'Heidegger expliquait dans ce texte semblaient anodins, mais étaient déjà les fondations d'une pensée discriminante et haineuse. Plutôt que d'attaquer des ouvrages incitant ouvertement à la haine, il faut lutter (rationnellement bien sûr) contre ceux qui posent les jalons de cette pensée. Et pour ça, il faut connaître et comprendre les ressorts et origines de ces idées.
omaha - 27/04/12 11:28
je suis complètement pour, c'est une façon de comprendre ces idéologies, de savoir comment elles ont pu naitre pour ne pas faire les mêmes erreurs
selenia1682 - 01/05/12 17:10
Moi je pense que c'est une bonne chose, donc je suis pour ^^ En fait je ne trouve pas normal que l'on ne puisse pas avoir accès à certaines oeuvres juste parce qu'elles sont controversé ou parce qu'elle gènent le grand public. Un exemple parmi d'autre, au lycée quand on étudiait les guerres mondiales j'ai voulu lire "mein kampf", eh bien je n'ai jamais pû le lire car bien que les bibliothèque en ai souvent un exemplaire ils refusent de le prêter et il est quasiment impossible d'en trouver un exemplaire a acheté pour pouvoir le lire à moins d'y mettre des milliers d'euros, je trouve ça impensable. En gros il faut être un néo nazi ou un riche collectionneur pour avoir le droit de lire ce livre ? Ce n'est qu'un exemple parmi d'autre mais celui ci je le trouve assez parlant pour tous ^^ J'en ai juste marre qu'on nous interdise de lire ce que l'on veux, ce n'est pas parce que l'on va lire un livre sur le nazisme que l'on est nazi ou raciste ou je ne sais quoi d'autre ! En fait le fait d'empêcher les réédition de livre "choquant" nourri le mythe du livre et augmente encore plus l'envie de lire ce dit lire considéré comme "tabou" voir "interdit" à la lecture .
krys987 - 02/05/12 09:06
Tout a fait d'accord avec les deux premiers commentaires !
selenia1682 - 02/05/12 09:16
Euh ... krys987 , les deux premiers commentaires sont contradictoire, ça veux dire que tu n'as pas d'opinion là dessus ? excuse moi je suis largué là .
exhine - 21/05/12 11:18
Je viens de lire un article qui m'a fait pensé à ton message, un journaliste y commentait Mein Kampf et il y a des passages significatifs. " Ces petits poux du parlement, dont les capacités politiques ne se mesurent qu'à leur art de savoir recoller une majorité, autrement dit à arranger ces petites affaires de politique", "Nos villes commencèrent à perdre de plus en plus le caractère de centre de civilisation, pour descendre au niveau de simples centres d'immigration", " Il conviendra de concentrer l'attention du peuple sur un seul adversaire. L'art de suggérer au peuple que les ennemis les plus différents appartiennent à la même catégorie est d'un d'un grand chef", "Toute propagande devra être comprise par le plus borné parmi ceux auxquels elle s'adresse", n'est ce pas interloquant d'actualité ? Il y a aussi la nationalisme" Seul celui qui aura appris à apprécier la grandeur intellectuelle, économique et politique de son pays pourra ressentir l'orgueil de lui appartenir. On ne combat que ce qu'on estime." Si on ajoute le culte de la personnalité proné par Hitler, on a le manuel suivi par au moins un parti politique de chaque pays. Instructif !!
Ile Blanche - 22/05/12 15:30
Pour. Et à l'argument "ça va donner des mauvaises idées aux lecteurs qui risquent de prendre cela pour argent comptant", je dirais: il y a des tas d'ouvrages sur les bons sentiments, et c'est pas pour ça que tout le monde est gentil...
country33 - 22/05/12 15:35
Les éditer oui et prévenir de certains danger de suivre ce genre de chose OUI.
Fermer