Festival de Films de femmes : Anne Alvaro et Gisèle Halimi en invitées d'honneur

Festival de Films de femmes : Anne Alvaro et Gisèle Halimi en invitées d'honneur
Festival de Films de femmes : Anne Alvaro et Gisèle Halimi en invitées d'honneur
Dans cette photo : Agnès Jaoui
Le 34e Festival International de Films de Femmes de Créteil s'ouvre ce soir pour une semaine. Le travail de réalisatrices du monde entier est soumis au vote du jury et du public, qui remettront leurs prix le 8 avril. Cette année le Festival rend hommage à deux femmes de caractère : la comédienne Anne Alvaro, et  l’avocate féministe Gisèle Halimi, à l’occasion des 40 ans du procès de Bobigny.
A lire aussi
Hillary Clinton : a-t-on sous-estimé la peur des femmes de pouvoir ?
News essentielles
Hillary Clinton : a-t-on sous-estimé la peur des femmes...


Le Festival de cinéma féminin, qui se tient chaque année à Créteil, a choisi pour cette édition de rendre hommage à une comédienne racée et aussi reconnue au théâtre qu’au cinéma. Anne Alvaro, deux fois César de la meilleure actrice dans un second rôle pour « le Goût des autres » en 2001 et pour « Le bruit des glaçons » en 2011, et Molière de la comédienne pour « Gertrude » (le cri), sera à la Maison des Arts de Créteil le 6 avril. Elle fera une lecture d’un texte d’Annie Ernaux, avant la projection du film « Le Goût des autres » d’Agnès Jaoui. Sa filmographie sera projetée tout au long de la semaine.

Deuxième temps fort de ce Festival, la visite de Gisèle Halimi, qui viendra commémorer les 40 ans du Procès de Bobigny le dimanche 1er avril. C’est en effet en octobre 1972 que l’avocate féministe a défendu une femme poursuivie pour avoir avorté après un viol, et quatre autres accusées de complicité ou pratique de l’avortement. Transformé en tribune pour les droits des femmes par Gisèle Halimi, le procès de Bobigny a posé la première pierre du débat sur l’avortement avant la loi Veil de 1975. Deux films sur le sujet seront projetés à cette occasion : « Les hommes s’en souviendront », court métrage de Valérie Müller avec Marina Foïs, et « Le Procès de Bobigny » de François Luciani avec Sandrine Bonnaire et Anouk Grinberg. La discussion autour de Gisèle Halimi et Roseline Tiset, responsable du secteur Droits des femmes à la Ligue des droits de l’homme, sera sans doute l’occasion de reposer la question de l’accès des femmes à la contraception et à l’IVG.

Festival International de Films de Femmes de Créteil
Du 30 mars au 8 avril à la Maison des Arts de Créteil,
Place Salvador Allende, 94000 Créteil
Tél : 01 45 13 19 19
Le site du Festival

Entrée :
Plein tarif : 5 €
Tarif réduit : 4 €
(- de 26 ans, étudiants, demandeurs d’emploi)

Crédit photo : Anne Alvaro/Photo de Livia Saavedra

VOIR AUSSI

Helmut Newton au Grand Palais, un photographe pro-féministe
La cérémonie des Molières n’aura pas lieu
« Bye Bye Blondie » ou la rencontre de deux icônes des années 80