Cinéma : de Marilyn Monroe à Nicolas Sarkozy, la folie du biopic

Par
Publié le 4 avril 2012

Cinéma : de Marylin Monroe à Nicolas Sarkozy, la folie du biopic

© La Conquête
Quel est le point commun entre Nicolas Sarkozy, Marylin Monroe, John Edgar Hoover et Marie-Antoinette ? Tout ou une partie de leur vie a en effet été adaptée au cinéma. Et pour cause, qu'il s'agisse de monarques, de politiciens ou d’artistes, le septième art est particulièrement friand de ces destins exceptionnels. Pour preuve, depuis le début de l'année, chaque mois a eu droit à son film biographique. Petite rétrospective des biopics les plus marquants de ces derniers mois.


« La Conquête », de Xavier Durringer avec Denis Podalydès, Florence Pernel, Bernard Le Coq.
6 mai 2007, second tour de l'élection présidentielle. Alors que les Français s'apprêtent à élire le nouveau président de la République, Nicolas Sarkozy, sûr de sa victoire, reste cloîtré chez lui, en peignoir, sombre et abattu. Toute la journée, il cherche à joindre Cécilia qui le fuit. Les cinq années qui viennent de s'écouler défilent : elles racontent l'irrésistible ascension semée de coups tordus, de coups de gueule et d'affrontements en coulisse, de celui qui sera finalement élu à la tête de l’Etat. « La Conquête » ou l'histoire d'un homme qui gagne le pouvoir et perd sa femme.

(Sortie le 18 mai 2011)

« The Lady », de Luc Besson avec Michelle Yeoh, David Thewlis.
« The Lady » est une histoire d’amour hors du commun, celle d’un homme, Michael Aris, et surtout d’une femme d’exception, Aung San Suu Kyi, qui sacrifiera son bonheur personnel pour celui de son peuple. Rien pourtant ne fera vaciller l’amour infini qui lie ces deux êtres, pas même la séparation, l’absence, l’isolement et l’inhumanité d’une junte politique toujours en place en Birmanie. « The Lady » est aussi l’histoire d’une femme devenue l’un des symboles contemporains de la lutte pour la démocratie.

(Sortie le 30 novembre 2011)

«J. Edgar », de Clint Eastwood avec Leonardo DiCaprio, Naomi Watts.
Incarnation du maintien de la loi en Amérique pendant près de cinquante ans, John Edgar Hoover a été le premier directeur du Federal Bureau of Investigation (FBI) du 10 mai 1924 à sa mort en 1972, soit durant 48 ans. A la fois craint et admiré, honni et révéré, « J. Edgar » cachait, derrière les portes fermées de son bureau, des secrets qui auraient pu ruiner son image, sa carrière et sa vie.

(Sortie le 11 janvier 2012)

« La Dame de fer », de Phyllida Lloyd avec Meryl Streep, Jim Broadbent, Richard E. Grant.
A la fois aimée et rejetée, Margaret Thatcher est une figure emblématique de la scène politique internationale. Première et unique femme Premier ministre du Royaume-Uni de 1979 à 1990, elle fut l'une des femmes les plus célèbres et les plus influentes du 20e siècle. A 80 ans, celle qui était autrefois capable de diriger le royaume d’une main de fer, vit désormais paisiblement sa retraite imposée à Londres et est régulièrement rattrapée par ses souvenirs. De l’épicerie familiale à l’arrivée au 10 Downing Street, de succès en échecs politiques, de sacrifices consentis en trahisons subies, elle a exercé le pouvoir avec le soutien constant de son mari Denis aujourd’hui disparu, et a réussi à se faire respecter en abolissant toutes les barrières liées à son sexe et à son rang. Entre passé et présent, ce parcours intime est un nouveau combat pour « La Dame de Fer », incarnée par Meryl Streep.

(Sortie le 15 février 2012)

« Cloclo », de Florent Emilio Siri, avec Jérémie Renier, Benoît Magimel, Monica Scattini.
Icône des années 1960/ 1970, showman, homme d’affaires, mais aussi père de famille et homme à femmes, Claude François continue de susciter toutes les fascinations, même trente ans après sa mort. De sa jeunesse idyllique à Alexandrie au succès qu'il trouvera enfin, à force de travail et d'obstination, sans oublier son départ douloureux d’Egypte vers la France et son décès par électrocution accidentelle, « Cloclo » est l'histoire d'une des plus grandes vedettes françaises du show-business et dont les tubes sont toujours d'actualité. C'est également le parcours d'un homme passionné aux mille obsessions, d'un artiste visionnaire qui ne cessa de se réinventer au cours de sa carrière, porté par ses fans, et les femmes qui l'entouraient : ses amours, sa sœur et sa mère.

(Sortie le 14 mars2012)

« Les Adieux à la reine », de Benoît Jacquot avec Léa Seydoux, Diane Kruger, Virginie Ledoyen.
En 1789, à l’aube de la Révolution, Versailles continue de vivre dans l’insouciance et la désinvolture, loin du tumulte qui gronde à Paris. Quand la nouvelle de la prise de la Bastille arrive à la Cour, le château se vide, nobles et serviteurs s’enfuient. Mais Sidonie Laborde, jeune lectrice entièrement dévouée à la Reine, ne veut pas croire les bruits qu’elle entend. Protégée par Marie-Antoinette, rien ne peut lui arriver. Elle ignore que ce sont les trois derniers jours qu’elle vit à ses côtés. « Les Adieux à la reine » montre ainsi les premiers jours de la Révolution Française vus par l’entourage féminin de la souveraine.

(Sortie le 21 mars 2012)


« My week with Marilyn », de Simon Curtis avec Michelle Williams, Kenneth Branagh, Eddie Redmayne, Emma Watson.
Au début de l’été 1956, Marilyn Monroe se rend en Angleterre pour la première fois. En pleine lune de miel avec le célèbre dramaturge Arthur Miller, elle vient y tourner « Le Prince et la Danseuse », film qui restera célèbre pour l’avoir réunie à l’écran avec Sir Laurence Olivier, véritable légende du théâtre et du cinéma britanniques, qui en est également le metteur en scène.  
Ce même été, Colin Clark, 23 ans, met pour la première fois les pieds sur un plateau de cinéma. Tout juste diplômé d’Oxford, ce jeune homme qui rêve de devenir cinéaste a réussi à décrocher un obscur job d’assistant sur le tournage. Quarante ans plus tard, Clark racontera ce qu’il a vécu au fil des six mois de ce tournage mouvementé dans son livre, « The Prince, the Showgirl and Me ». Un récit auquel il manque une semaine. Son second livre, « Une semaine avec Marilyn », relate cette semaine magique, passée, seul, avec la plus grande star de cinéma du monde.
Tour à tour drôle et poignant, « My week with Marylin » porte un regard intime et rare sur l’icône de Hollywood, racontant le lien aussi bref que puissant qui s’est noué entre cette femme exceptionnelle et le jeune homme, celui-ci ayant su la comprendre mieux que le reste du monde.

(Sortie 4 avril 2012)

 

VOIR AUSSI

Festival de Films de femmes : Anne Alvaro et Gisèle Halimi en invitées d'honneur
« Bye Bye Blondie » ou la rencontre de deux icônes des années 80
« A l'aveugle » : Jacques Gamblin change de registre (interview)
Oscars 2012 : Jean Dujardin, les pépites de sa carrière en vidéo

Voir aussi :  cinéma   
 

Commenter

5 commentaires

Alescandra - 04/04/12 18:05
Quand on voit la liste, et qu'on réalise que ces films sont tous sortis en moins d'un an, il y a de quoi se poser des questions. Est-ce que c'est de la curiosité pour les personnalités célèbres, ou bien une envie d'un cinéma plus réel ? En tout cas, surprenant :)
sandrine6405 - 04/04/12 18:32
Je pense que les cinéastes ont trouvé un bon filon en faisant tous ces biopics alors il en sortira encore bien d'autres, j'aimerais bien voir Cloclo.
omaha - 04/04/12 18:34
c'est vrai que la liste est pour le moins longue. Je pense que c'est une volonté de chacun de mettre en avnat des personnages qui ont marqué l'histoire
a.breau - 04/04/12 18:36
Cloclo c'est vachement bien. C'est vrai que les biopics sont très adaptés au grand écran et en plus, les acteurs se précipitent car ce sont souvent des rôles à cesar ou Oscar. Moi j'aime bien.
country33 - 04/04/12 22:29
Oui mais il faut dire Adèle qu'ils ne sont pas tous aussi réussi que Cloclo, j'en ai vu par le passé qui n'avait pas grand chose à voir avec le personnage indiqué...on est pas toujours ravi de ce genre de films.

Jouez

Entreprises partenaires

Fermer