Girl Around Me : l'appli pour traquer les filles n'est plus en vente

Girl Around Me : l'appli pour traquer les filles n'est plus en vente
Uniquement disponible sur iPhone, l'application Girl Around Me utilise les données publiques des réseaux sociaux Facebook et Foursquare pour localiser de jolies demoiselles. Elle a suscité de vives réactions aux Etats-Unis et provoqué l'arrêt complet de la vente de l'appli déjà téléchargée plus de 70.000 fois.


Le logiciel Girl Around Me (traduisez « des filles autour de moi »), lancé en décembre dernier, scanne l’endroit où se situe l’utilisateur et réunit ensuite les informations publiques de Foursquare mais également de Facebook. Il donne ensuite accès aux informations publiques de femmes, ou d’hommes présents sur les lieux, ou qui ont l’habitude de fréquenter un endroit, ainsi que leurs positions précises. Les dragueurs peuvent alors voir les photos, ou connaître les goûts ou habitudes de toutes les personnes qui les entourent.
L’application ne permet cependant pas de suivre ou de rechercher une personne. Elle donne des informations sur des individus localisés à un endroit précis et un moment donné.
Un outil de rencontre selon les créateurs de l’application puisqu’elle n’utilise que les données publiques : « Les femmes (et les hommes) visibles dans Girls Around Me avaient tou(te)s la possibilité de rendre ces informations invisibles aux inconnus ».
Mais les personnes présentes dans Girl Around Me n’avaient aucune idée que leur emplacement et leurs photos étaient affichées sur une carte des environs en temps réel. C’est Foursquare qui le premier a bloqué l’accès de ses données à l’application : « Notre politique interdit la synthèse d'informations sur un lieu », a expliqué l’entreprise. De son côté, Facebook a annoncé ce weekend avoir lancé une enquête sur le fonctionnement de l’application.
Pour l’instant le retrait de l’application n’est que temporaire. Une nouvelle version de l’application, limitée aux endroits publics, devrait voir le jour.

Sarah Jumel

VOIR AUSSI

Géolocalisation : où suis-je ? où vais-je ?
m-commerce : faut-il avoir peur de la géolocalisation ?

Dans l'actu
comments powered by Disqus