Ados : attention à la dépression Facebook

Par La rédaction
Publié le 9 mai 2012

Ados : attention à la dépression Facebook

Ados : attention à la dépression Facebook

© Eyecandy Images
Partages
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
C'est la « dépression Facebook », les ados passent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux et en deviennent dépendants. Une association de pédiatres américains dénonce les risques d'un usage abusif de Facebook ou de Twitter.


Les adolescents et pré-adolescents passent en moyenne deux heures la semaine et jusqu’à six heures les week-ends sur Facebook. Une obsession qui pourrait bien accélérer une spirale dépressive. Cette « dépression Facebook » comme l'appellent les pédiatres de l’American Academy of Pediatrics (AAP), touche les jeunes qui consultent intensivement les réseaux sociaux. Jalousie face à d’autres profils forcément plus extraordinaires et repli dans la vie virtuelle au détriment de vraies relations ou d’activités physiques sont évoqués par les médecins à l’origine de cette étude. Selon le psychiatre Philippe Huerre on ne peut pas dire si « c'est l'usage intensif de Facebook qui génère l'angoisse ou la déprime latente qui conduit à se réfugier dans le monde virtuel » mais les faits sont là. D'autres chercheurs du Wisconsin ont analysé 200 profils de jeunes d’une vingtaine d’année, ils en ont conclu qu’un quart d’entre eux présentaient des signes de dépression.

Selon une enquête conduite par l'université d'Édimbourg, 10% des jeunes interrogés reconnaissent que la gestion de leur profil Facebook les stresse. Le plus gros facteur d’angoisse serait d'ailleurs les demandes « d’amitié ». Ils sont 3 sur 10 à se sentir vraiment coupables de rejeter une demande d’amitié et 63% tardent à donner leur réponse. Le problème est le même sur Twitter où l' « on devient comme une mini célébrité : plus on a d'audience, plus on ressent la pression », souligne le Dr Kathy Charles.

Sarah Jumel

(Source : sante.lefigaro.fr)
Crédit photo : Eyecandy Images

VOIR AUSSI

Facebook : près d'un parent sur deux espionne son enfant
Êtes-vous accro à Twitter ?
Facebook : 4% des enfants inscrits n'ont pas encore 6 ans

Voir aussi :  adolescent    psycho    web   
 

Commenter

10 commentaires

angelabeille - 09/05/12 16:44
Ma fille est plutot déprimée par le collège plus que tout !! Elle c'est mise en tete que tous la trouve moche, grosse et qu'ils l'a deteste ! Les 'vannes' font mal. Sur FB elle n'a que des contacts qu'elle aime vraiment et qui l'aime. son petit monde.
alexandrine - 09/05/12 16:59
Il faut limiter le temps passé sur les réseaux sociaux et qu'ils ne deviennnent une addiction. Les ados sont plus sensibles et réagissent de façon disproportionnée parfois à une critique.
omaha - 09/05/12 18:05
mais à qui la faute si les ados y passent trop de temps, il faut peut etre limiter un epu le temps passer sur l'ordinateur et c'est aux parents de le faire
tania78370 - 09/05/12 18:46
C'est compréhensible à l'age où nos enfants sont sensibles à leur réputation, et ce qui peut circuler comme remarques désagréables sur les réseaux sociaux que nos ados soient stressés!
country33 - 09/05/12 19:36
Les ados se mettent la dessus et ensuite entre eux ils règles leurs"comptes" alors tant que ça sera comme ça je ne suis pas étonnée qu'ils stressent, ils ne sont pas tendres entre eux.
mellab22 - 09/05/12 20:40
J'ai 31 ans et j'utilise Facebook au moins 4-5 heures par jour ( pas sans arrêt bien sûr là ) Mais c'est le moyen de contact le plus efficace que j'ai trouvé et le plus rapide aussi pour contacter tous mes amis ou avoir de leurs nouvelles tous en même temps ! Imaginez le temps que j'y gagne ! lollll J'ai besoin de Facebook pour m'évader dans ''ma bulle''. Celui qui a inventé ce réseau est très intelligent car j'avoue que c'est vrai que ca rend dépendant même si ça me nuit pas a moi j'ai conscience que cela peut nuire a d'autre et en particulier aux jeunes d'aujourd'hui malheureusement...
sandrine6405 - 09/05/12 22:01
Il faut vraiment rester très vigilant avec l'influence des réseaux sociaux sur nos ados, ils peuvent vraiment basculer et on peut passer à coté. On a vu déjà plusieurs drames.
Laii - 10/05/12 09:42
La e-réputation est importante pour les ados. De plus à travers les blogs et les réseaux sociaux tout s'amplifient très vite, dans le bon comme le mauvais sens.
fidjikelyna - 10/05/12 09:56
oui beaucoup de choses méchantes sont diffusés sur ces réseaux et peuvent blesser profondément les ados
country33 - 15/08/12 13:04
C'est un bien qu'une association de pédiatres américains dénonce les risques d'un usage abusif de Facebook et des autres réseaux sociaux alors la France devrait franchement être dans les mêmes inquiétudes car il est sur qu'avec les nouveaux téléphones les accès internet et réseaux sont légion..

Rejoindre le Groupe

Entreprises partenaires

Fermer