Licenciés pour des critiques sur Facebook, la justice donne raison à l’entreprise

Licenciés pour des critiques sur Facebook, la justice donne raison à l’entreprise
Licenciés pour des critiques sur Facebook, la justice donne raison à l’entreprise
Le conseil des Prud’hommes vient de donner raison à un employeur qui avait licencié plusieurs de ses salariés pour des propos tenus sur Facebook. Critiquer votre entreprise sur les réseaux sociaux peut donc ruiner votre carrière, sachez-le…
A lire aussi
Cette photo d'Harvey Weinstein menotté fait le buzz pour une excellente raison
News essentielles
Cette photo d'Harvey Weinstein menotté fait le buzz pour...

Le conseil des Prud’hommes a jugé légitime le licenciement de plusieurs salariés pour des propos tenus sur Facebook.
En 2008, trois employés d’une entreprise de conseil en informatique de Boulogne-Billancourt ont évoqué leur vie professionnelle sur la page Facebook de l’un d’entre eux. Ils s’étaient notamment autoproclamés « club des néfastes » après que leur directrice des ressources humaines ait pointé leur manque de discipline et d’implication. Après avoir lu l’échange, un autre collaborateur et contact Facebook, en a fait une capture d’écran à l’intention de la direction. Accusés d’avoir incités leurs collègues à « rendre la vie impossible » à la hiérarchie de l'entreprise lors de cette conversation, les trois salariés ont été licenciés pour faute grave, incitation à la rébellion et dénigrement de l’entreprise. Deux d’entre eux ont porté l’affaire devant les Prud’hommes.
Le tribunal, qui a rendu son verdict ce vendredi, a jugé que « les salariés ne peuvent pas impunément critiquer ou avoir des propos injurieux ou diffamatoires à l’égard de leurs employeurs ».  Une décision qui pourrait bien faire jurisprudence…

Marie-Laure Makouke

VOIR AUSSI

"Messages", la nouvelle messagerie de Facebook
Facebook interdit aux recruteurs allemands

Une messagerie électronique pour Facebook ?
Comment bien utiliser Facebook

Comment fonctionnent les réseaux sociaux ?

Dans l'actu