Mupiz : les musiciens ont maintenant leur réseau social

Mupiz : les musiciens ont maintenant leur réseau social
Mupiz : les musiciens ont maintenant leur réseau social
Le chanteur de votre groupe de funk vient de vous quitter et vous cherchez un remplaçant ? Vous jouez de la batterie et vous aimeriez trouver un groupe qui fait du pop-rock ? C'est pour faciliter ces démarches qu'a été crée Mupiz, un réseau social qui met en contact les musiciens. Entretien avec Antonin Nivoche, programmeur web, guitariste amateur et co-fondateur du site.
A lire aussi
Réseaux sociaux : neuf personnes sur dix espionnent leur ex sur Facebook
couple
Réseaux sociaux : neuf personnes sur dix espionnent leur...

Terrafemina : Comment vous est venue l'idée de Mupiz ?

Antonin Nivoche : On est parti du constat que, mis à part les sites déjà existants proposant des annonces « en vrac », aucun outil performant n'était au service des musiciens, pour se rencontrer et se présenter en utilisant les dernières technologies des réseaux sociaux actuels. Les retours sur Mupiz sont majoritairement bons, beaucoup de groupes se sont formés grâce à nous ; je pense que nous avons comblé un gros manque pour les musiciens. Nous comptons 30 000 inscrits, dont quelques milliers en Suisse et en Belgique. Ce sont essentiellement des musiciens amateurs et semi-pros, les professionnels utilisent plutôt Mupiz comme un blog pour se promouvoir.

Tf : Comment ça se passe, concrètement, quand on cherche un groupe ou un musicien ?

A. N. : La première étape pour s'inscrire sur Mupiz est de compléter son « profil » : influences musicales, styles, localisation... Le site suggère ensuite des membres proches de chez vous correspondant à vos informations et critères, et vous envoie directement les annonces émises par ces musiciens. Ce système est unique : plus besoin de chercher.

Tf : Comment vous financez-vous ?

A. N. : Nous avons fait une petite levée de fonds qui nous a permis de financer quelques développements primordiaux pour Mupiz. Aujourd'hui, le vrai enjeu est de trouver des partenaires pour acquérir le maximum de membres, car un tel site n'est intéressant que s’il est encore plus fréquenté. Le site se financera à terme via de la publicité ciblée et peu intrusive, et nous envisageons également des comptes premiums pour la création de fiches de professeurs ou de pages de professionnels (studio de répétitions, vente d'instruments…).

Tf : Quelle est la valeur ajoutée de votre réseau social ?

A. N. : D'abord la géolocalisation ! Chaque membre ayant créé une page peut ainsi se voir proposer des musiciens proches de chez lui qui lui correspondent vraiment. C'est trop bête de perdre du temps alors que parfois le bassiste que vous cherchez est votre voisin. Dès le début de Mupiz, les membres ont accroché à l'idée.
Ensuite, là où Myspace est compliqué d'utilisation et très fouillis, Mupiz innove en proposant de nombreux outils utilisant les dernières technologies actuelles, telles que la création de pages personnalisées, une radio « on demand », la constitution de pages de groupe, la gestion de newsletter... Mupiz propose aussi une gestion de la confidentialité très simple, et l'ajout de MP3, photos et vidéos en illimité. Enfin, les outils sociaux tels qu’une messagerie interne, un mur complet type Facebook, et un tchat.

Tf : Vous pensez que la musique aujourd'hui, elle se fait en ligne ?

A. N. : Comme Facebook a révolutionné les rapports sociaux entres ses « un milliard de friends », Mupiz propose un outil entre Myspace et Facebook pour mettre la technologie au service des échanges sociaux entre musiciens. Qui pourrait aujourd'hui remettre en cause des innovations telles que MyMajorCompagny, Soundcloud ou Deezer ? La musique ne se joue pas « en ligne », mais en tout cas elle est grandement favorisée par ces outils internet... et Mupiz !

VOIR AUSSI

Terrafemina – Groupe musique
Belgique : la musique classique comme nouvelle arme anti-délinquance
Pour Noël, offrez un concert à domicile !