Les photos des ados interceptées par des sites pornos

Par
Publié le 25 octobre 2012

Les photos des ados interceptées par des sites pornos

© iStockphoto
Près de 90% des photos explicites mises en ligne par les adolescents se retrouvent, à leur insu, sur des sites à caractère pornographique. Ce sont les résultats inquiétants d'une enquête de l'Internet Watch Foundation. Chargée de la surveillance du Web, l'organisme tire aujourd'hui la sonnette d'alarme.


Ce sont des résultats inquiétants que révèlent l’étude menée par l’Internet Watch Foundation, la fondation britannique chargée de la surveillance d’Internet. Selon celle-ci, 88% des contenus explicites postés par les enfants et les adolescents sur les réseaux sociaux seraient interceptés et réutilisés sur des sites Internet à caractère pornographique.

En 48 heures, l’IWF a ainsi passé en revu 12 224 photos et vidéos au contenu explicite, réparties sur 68 blogs, réseaux sociaux et autres sites dits discrets. Résultat, parmi ces contenus, 10 776 avaient en fait été récupérés puis publiés sur d’autres plateformes à l’insu de leur propriétaire. Suggestifs, dénudés ou en pris plein ébat sexuel, les clichés, souvent destinés à un(e) petit(e) ami(e), ne sont pas censés être rendus publics. 

Une photo copiée sur un site parasite devient hors-de-contrôle

Problème : l’insouciance des adolescents est, dans ce cas précis, lourde de conséquences. Et pour cause, une fois sur Internet, peu de recours existent, si ce n’est aucun. « Quand une photo a été copiée sur un site parasite, il ne suffit pas de simplement l’effacer de son compte en ligne pour la retirer de la Toile », explique l’Internet Watch Foundation qui préconise donc d’éviter d’envoyer des images, textes ou tout autre contenu sexuellement explicite, et ce, quel que soit le support (Internet ou par message téléphonique). En effet, une fois l'image disponible sous forme digitale, elle est complètement hors de contrôle.

On se souvient ainsi du drame d’Amanda Todd. En 2009, alors qu’elle n’avait que 12 ans, la jeune fille avait montré ses seins par webcam interposée à un individu rencontré sur le net. L’homme peu scrupuleux avait réalisé une capture d’écran avant de diffuser la photo sur la toile. Peu à peu, l’adolescente avait perud tous ses amis, s'était enfoncée dans la honte et avait eu de plus en plus de mal à gérer la situation. Finalement, après avoir exprimé son mal-être dans une vidéo postée sur You Tube, elle s'était suicidée le 10 octobre dernier.

 

VOIR AUSSI

Internet : un colloque sur les conduites à risques des jeunes
Enfants et dangers d'Internet : un numéro vert pour les parents
Enfants et Internet : comment limiter les dangers ?

Voir aussi :  internet    parents    enfants   
 

Commenter

6 commentaires

country33 - 25/10/12 21:46
Il faut dire que déjà , des jeunes filles montrant ses seins par webcam interposée ce n'est pas bien malin car les parents n'ont pas fait d'éducation du Web avant de la laisser faire ça ???
phanie-13 - 26/10/12 12:19
On parle d'éducation sexuelle à l'école, mais il faut aussi penser à l'éducation du Web !! Les ados ne sont pas conscients de tous leurs actes, et de leurs photos ! ce sont des ados !
fleurs06 - 28/10/12 22:27
Franchement, sa montre qu'il faut faire attention à ce que publient tout simplement les enfants, faudrait que Facebook mettent en place un contrôle par rapport à ce genre de photos !
phanie-13 - 29/10/12 08:49
Oui mais c'est dur de mettre une limite objective. Une photo en maillot de bain sur la plage postée pour montrer a ses amis qu'on a bien bronzeé est anodine SAUF sur un site porno, ou elle sera détournée...
country33 - 29/10/12 21:53
C'est vrai qu'avec tout ce qui se passe à l'heure actuelle sur internet , je serais les parents je surveillerais davantage tout ça.
phanie-13 - 30/10/12 10:49
oui mais c'est dur de tout censurer... je ne sais pas si les outils de contrôle parental sur les ordi marchent bien... mais en tout cas aujourd'hui on ne peut pas empêcher son ado d'aller sur facebook, sinon il passe pour un ringard...
La communauté

Rejoindre le Groupe

Entreprises partenaires

Fermer