Facebook : ce que dit "Capital" de la gestion de nos données personnelles

Facebook : ce que dit "Capital" de la gestion de nos données personnelles
Hier soir, dans "Capital" sur M6, il a été question de vie privée, de nos données personnelles et de leur devenir sur Internet. La confidentialité est-elle respectée ? Retour sur un reportage sans voix off énervante...

Au départ, quand nous nous sommes tous inscrits sur Facebook, très peu d'entre nous pensait à la gestion des données stockées sur nos profils. Photos de famille, religion, parcours, vidéos de soirées, photos de classe et d'autres plus compromettantes... nous nous sommes tous pas mal amusés à "taguer" nos amis et à étaler notre vie personnelle sans penser à mal.

Dans un second temps, et avec l'extension du réseau social (quand nous avons vu que notre patron y était et qu'il nous demandait en "ami" par exemple), nous avons voulu bloquer ces données et ne les laisser accessibles qu'à des personnes choisies. Bien sûr, la gestion de la confidentialité est très mal expliquée sur Facebook (à dessein ?), mais nous avons réussi à créer des profils restreints et même des niveaux de confidentialité.

Trop tard ? "Capital" nous montre que Facebook avait déjà stocké ces données, qui "valent de l'or". Les vendeurs, ravis, peuvent donc cibler en choisissant d'afficher leurs publicités sur des profils choisis. On a pu voir la célèbre marque de chaussures Sarenza placer un modèle de basket en sélectionnant les hommes intéressés à la mode et au sport. Vous jetterez un coup d'oeil, à l'avenir, pour voir les pubs qui vous sont adressées. Il y a de grandes chances qu'elles vous correspondent...

Mais tout ça n'est pas si grave. Là où vous réouvrez la boîte de Pandore, c'est lorsque vous acceptez une application. Là, il vous est demandé d'accepter que l'application ait acccès à vos données personnelles. Trop envie de jouer à Farmville, vous cliquez... Trop tard !

Qu'en est-il fait ? Le procès intenté par des millions d'utilisateurs à Zynga, l'un des principaux acteurs du développement de jeux sociaux sur Internet, accusé par le Wall Street Journal d'avoir divulgué les identifiants des utilisateurs à pas moins de 25 régies publicitaires et groupes spécialisés dans le profilage marketing, devrait permettre d'y voir plus clair. Et Facebook, dans tout ça, qui joue l'innocent, pourrait bien être entraîné dans le scandale. A suivre...

VOIR AUSSI

Comment protéger sa vie privée sur Facebook ?

Facebook donne accès aux adresses et téléphone de ses membres

Dans l'actu
votreop
Un scandale de plus... Merci facebook!!

Pipinousse
Il faut toujours faire attention avant de laisser ces données personnelles sur un site et être sur que rien ne sera divulguer ou utilise a des fins frauduleuses

omaha
mon compte facebook me permet uniquement de faire des jeux, sinon je ne mets aucune informations

country33
Je en fais pas de jeux mais ça me permets d'êter en contact avec des amis et de la famille , j'y mets peu de choses aussi.

comments powered by Disqus