Facebook sait avant vous si vous allez rompre avec votre partenaire

Facebook sait avant vous si vous allez rompre avec votre partenaire
Facebook sait avant vous si vous allez rompre avec votre partenaire
Nombre d'amis communs, échange avec vos proches, interaction avec votre moitié : en prenant compte d'un certain nombre de paramètres, Facebook peut savoir avant vous si votre couple est sur le point de rompre. Cette angoissante faculté à prédire l'avenir a été découverte grâce à une étude menée auprès d'1,3 millions d’utilisateurs du réseau social.
A lire aussi
Le post Facebook de cette future maman a sauvé la vie de son bébé
News essentielles
Le post Facebook de cette future maman a sauvé la vie de...


Vous ne vous en doutez pas encore, mais vous êtes peut-être sur le point de rompre avec votre partenaire. En revanche, Facebook le sait déjà… Le réseau social ferait-il office de boule de cristal ? D’après une étude de l’université de Cornell (États-Unis), certaines informations sur votre profil Facebook laissent présager une rupture prochaine.

>> Facebook : accélérateur de divorce ? <<

Chacun son cercle d’amis, la clef du bonheur ?

Les chercheurs ont étudié de près les pages d’1,3 million d’utilisateurs en couple, grâce à des graphiques et des algorithmes pour analyser les relations des couples. Concrètement, qu’est ce qui préfigure une séparation à venir ? L’étude indique que les couples partageant un grand nombre d’amis communs auraient un risque élevé de rompre. A contrario, avoir des cercles d’amis bien distincts serait le secret de la longévité du couple. Selon le rapport Romantic Partnerships and the Dispersion of Social Ties: A Network Analysis of Relationship Status on Facebook, dissocier son couple de ses amis sauve la situation. Un paradoxe, puisqu’une fois un individu en couple, c’est à deux que se construit la vie sociale. Les chercheurs parlent de « dispersion » pour nommer ce phénomène.

« Notre mesure de la dispersion ne regarde pas que le nombre d’amis commun entre deux personnes », expliquent les chercheurs, « mais aussi la structure du réseau de ces amis communs ; en gros, un lien entre deux personne est très dispersé quand leurs amis communs ne sont pas très connectés les uns aux autres ». L'histoire ne dit pas s'ils ont pu analyser des pages Facebook de couple : une initiative dérangeante en cas de divorce.

VOIR AUSSI

Sur Facebook, les hommes préfèrent s'afficher comme célibataires
Qui espionne son mec sur Facebook ?
Ce qu'il ne faut surtout pas faire sur Facebook
Facebook connaît la date de votre prochaine rupture

Dans l'actu