Copwatch : le ministère de l'Intérieur veut le blocage du site antiflics

Copwatch : le ministère de l'Intérieur veut le blocage du site antiflics
Copwatch : le ministère de l'Intérieur veut le blocage du site antiflics
Le ministère de l'Intérieur a déjà porté plainte pour diffamation contre le site Copwatch. La place Beauvau a aujourd'hui déposé un référé, qui sera examiné le 12 octobre par le Tribunal de grande instance de Paris, dans le but de bloquer toutes les pages web visant à dénoncer le mauvais comportement de certains policiers.
A lire aussi


Le ministère de l’Intérieur a déposé un référé au Tribunal de grande instance de Paris, pour demander le blocage de Copwatch. Ce site Internet, visant à dénoncer les agents des forces de l’ordre aux pratiques douteuses, publie des photos ainsi que des commentaires sur des policiers et gendarmes. D’après Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère, ces pages sont « diffamatoires et injurieuses » et « mettent en péril la sécurité des fonctionnaires de police et des militaires de la gendarmerie ».
Pour appuyer sa demande, la place Beauvau met en avant la plainte d’un agent de Seine-et-Marne fiché sur Copwatch, qui aurait reçu une cartouche de fusil dans sa boîte aux lettres. D’autres policiers fichés ont également porté plainte contre le site Internet. Le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a jugé que « ce fichage est absolument insupportable et scandaleux ».

Nicolas Pouilley

(Source : Lefigaro.fr)

VOIR AUSSI

Copwatch : le site antirépression qui fiche les policiers
Trois policiers se suicident en deux heures
Colloque « femmes et villes », le sentiment d’insécurité dans les villes
Mapmymobile : l’appli qui permet de suivre ses ados à la trace

comments powered by Disqus