La géolocalisation made in Facebook

La géolocalisation made in Facebook
Le réseau social aux 500 millions de membres vient de lancer aux Etats-Unis son nouveau service de géolocalisation nommé « Places ». Une fonctionnalité qui permet aux utilisateurs de Facebook de signaler leur présence dans un lieu… mais aussi de vérifier où se trouvent leurs amis.

Après avoir divulgué âge, sexe, lieu de résidence, goûts, dégoûts et pensées existentielles du jour sur leur profil, les adeptes de Facebook peuvent désormais, grâce à « Places » (Lieux en anglais), mentionner leur position géographique.
Ce nouveau service de géolocalisation, dévoilé il y a quelques jours par Mark Zuckerberg, co-fondateur et PDG de Facebook, permet à l’utilisateur d’indiquer à tout moment les coordonnées de l’endroit où il se trouve, d’y ajouter un commentaire et de découvrir ce qu’il y aurait de potentiellement intéressant aux alentours. Il lui est même possible de préciser qui l’accompagne et de choisir avec qui il souhaite partager ces informations.
Ainsi, prétexter un week-end à Londres pour éviter un énième déjeuner chez la cousine Henriette s’avèrera nettement plus délicat. Imaginez : au lieu de ce repas de famille, vous vous rendez au restaurant et tombez sur une vague connaissance qui s’empresse de se tagguer… et vous avec ! « A la Bonne Fourchette avec [votre prénom] que je n’avais pas vu depuis des lustres ! ». Henriette découvre ce message sur votre mur. Je vous laisse deviner la suite…
Aussi, afin d’anticiper d’éventuelles critiques, Mark Zuckerberg a assuré que Facebook Places respecterait la vie privée de ses inscrits… à condition que ceux-ci prennent le temps d’effectuer les réglages nécessaires. 
Si les américains et possesseurs d’iPhone peuvent d’ores et déjà tester ce service, les internautes européens ont encore quelques semaines pour se faire une opinion. Et pour cause, aucune date de déploiement en Europe n’a pour l’heure été communiquée.

Marie-Laure Makouke
 

POUR ALLER PLUS LOIN :

Comment fonctionnent les réseaux sociaux ?

Bien utiliser Facebook

Twitter, le nouveau Facebook ?

Quand le people se met à twetter

Dans l'actu