Facebook : accélérateur de divorce ?

Facebook : accélérateur de divorce ?
Facebook : accélérateur de divorce ?
Il semblerait que le réseau social le plus populaire au monde soit aussi un des vecteurs principaux dans les divorces britanniques. En effet, il semblerait que 33% des séparations en Angleterre soient liées de près ou de loin à Facebook. C’est du moins ce que déclare le site Divorce Online, spécialisé dans le sujet. Comme quoi, Facebook et couple ne font définitivement pas toujours bon ménage.
A lire aussi

On le sait tous, Facebook est un formidable média pour garder le contact avec des personnes, voire même renouer le contact avec des gens que l’on a pas vus depuis longtemps. Mais Facebook n’est pas un univers uniquement idyllique dans lequel tout le monde trouve son compte.

C’est ce que révèle une étude menée par le site Divorce Online qui explique qu’au Royaume-Uni, le mot Facebook était cité dans 33% des dossiers de divorce. Mauvais présage donc pour le site internet qui favoriserait les discussions avec des membres de l’autre sexe, voire des rapprochements.

Divorce Online explique que « les raisons les plus communes pour lesquelles Facebook a été cité sont, une fois encore, liées au comportement de l'un des conjoints avec le sexe opposé, mais aussi aux situations où les conjoints font des commentaires désagréables au sujet de leur ex une fois séparés et utilisent leur mur comme une arme dans leur procédure de divorce. »

Voilà qui ne devrait pas rassurer les inquiets !

VOIR AUSSI

Divorce : peut-on changer le nom de son enfant ?

Tout savoir sur le divorce

Facebook : comment avoir le nouveau profil ? – Vidéo

De plus en plus de parents autorisent Facebook à leurs enfants

Facebook : attaque pirate à prévoir !

Dans l'actu
comments powered by Disqus