Manger des fruits et légumes réduit le risque de fractures chez les femmes

Manger des fruits et légumes réduit le risque de fractures chez les femmes
Les femmes âgées ayant mangé beaucoup de fruits et légumes durant leur vie sont moins sujettes aux fractures : c’est le résultat d’une étude canadienne.

On savait déjà qu’une alimentation équilibrée permettait de se maintenir en bonne santé. Selon une étude canadienne publiée dans la revue « American Journal of Clinical Nutrition », les femmes ayant mangé beaucoup de fruits et légumes pendant leur vie, ont un squelette plus robuste, et donc un risque moindre de factures.
Ainsi, le fait d’augmenter de 40% la part des aliments à forte densité nutritionnelle (donc les fruits et légumes)  dans ses apports caloriques journaliers réduit de 14%, chez les femmes, le risque de fracture d'un os dans les dix ans à venir.
Le constat n’est cependant pas le même chez les hommes. La même étude menée sur des hommes n’a ainsi pas montré de résultats significatifs.

VOIR AUSSI

Le retour en cuisine des légumes oubliés
Les bienfaits de la cure de raisins