Cyberdépendance, génération Y, lol : les nouveaux mots du Dico

Cyberdépendance, génération Y, lol : les nouveaux mots du Dico
Cyberdépendance, génération Y, lol : les nouveaux mots du Dico
Dans cette photo : Jean Dujardin
L'édition 2013 du Petit Robert débarque en rayon aujourd'hui. Vendu à plus de 150 000 exemplaires pour le cru 2012, le dictionnaire se veut un reflet de son époque, d'où l'entrée remarquée cette année de l'acronyme « lol » mais aussi de « psychoter », « cyberdépendance » ou « dette souveraine »…
A lire aussi
Adele pourrait à nouveau interpréter le générique du prochain James Bond
musique
Adele pourrait à nouveau interpréter le générique du...


Ne confondons pas. La « lol » génération n’a pas encore fait son entrée dans le grand dictionnaire de l’Académie française. Aux éditions du Robert ou chez Larousse, on est beaucoup plus détendu avec la langue française, et chaque année des centaines de nouveaux mots passent l’examen d’entrée du Petit Robert ou du Petit Larousse illustré. Ces deux best-sellers du rayon Livres sortent en édition 2013 ces jours-ci, l’occasion de faire le tour des mots censés durer dans nos jargons.

Les mots de la crise
Il ne fait aucun doute que la presse et ses gros titres contribuent à imposer de nouveaux mots et expressions dans l’inconscient collectif. Ainsi, le Petit Robert a-t-il adoubé « agence de notation », « dette souveraine », mais aussi « Indignés » et « rétrocommission ». On retrouve ainsi les termes qui ont alimenté les débats dans ce florilège : la question du nucléaire avec « mox », et « liquidateur », l’environnement avec « gaz de schiste » ou « parc éolien. »

Génération Y
Plus réjouissants, les mots étiquetés « ados » -bien que certains adultes les emploient tout autant- se font une belle place dans le Petit Robert. C’est le cas des verbes « pipeauter », « psychoter » ou « comater », ou encore « chicoter » chez Larousse, mais surtout de l’incontournable « lol », déjà érigé en concept sociologique (Lol génération). Cette interjection tirée de l’anglais « laughing out loud » (qui signifie éclat de rire), a conquis ses lettres de noblesse depuis les textos jusqu’à contaminer toute conversation écrite voire orale. Tout aussi conceptuel et chouchou des médias, « génération Y » entre dans le Petit Robert.

Les mots marketing
Les produits ou pratiques alimentaires poussées sur le devant de la scène par les marques passent parfois la barre du dictionnaire. La boîte de vitamine C est remplacée par l’ « acérola », cette cerise magique importée des Antilles, le « bento », repas japonais à emporter séduit les actifs bobos et urbains depuis quelques années, tout comme le « bobun », salade vietnamienne et diététique.

Néologismes made in Web
Plus rapide que l’impression de nos dictionnaires, la culture numérique et son cortège de nouveaux usages engendrent autant de nouveaux mots. Tous n’acquièrent pas la popularité nécessaire pour figurer dans le dictionnaire : on trouvera donc « cyberdépendance », « billet » ou dans le jargon plus technique « mémoire flash », « réseautique » et « ubiquitaire» chez Larousse. Du côté des outils on a droit au « notebook ».

Star system
La mascotte de 2012, Jean Dujardin, se fait une place dans le Robert des noms propres (parution 5 juillet), tandis que le Petit Robert accueille « oscariser », preuve que les Français se passionnent de plus en plus pour la cérémonie américaine… Font également leur entrée en 2013 : notre nouveau président François Hollande, l’auteur de l’essai « Indignez-vous ! », Stéphane Hessel mais aussi Brad Pitt –on s’étonne qu’il n’y soit pas entré avant- Jean-Marc Ayrault, Emmanuel Carrère, Philippe Claudel, Marjane Satrapi ou la chanteuse Amy Winehouse.

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

La génération Y change les codes du travail
Génération Y : le poil à gratter des entreprises
« Marie-Blanche » : un roman familial signé Jim Fergus