"Rebelle" : plongée ultra réaliste dans le quotidien d'une enfant soldat africaine

"Rebelle" : plongée ultra réaliste dans le quotidien d'une enfant soldat africaine
"Rebelle" : plongée ultra réaliste dans le quotidien d'une enfant soldat africaine
Le réalisateur Kim Nguyen propose un docu-fiction de choc, qui relate le parcours d'une enfant soldat en Afrique centrale. Le film est d'un réalisme tel qu'il a été plébiscité par Amnesty International. En salle actuellement.
A lire aussi
Cette BD tendre et drôle croque le quotidien d'un couple avec enfant
News essentielles
Cette BD tendre et drôle croque le quotidien d'un couple...


C’est l’histoire d’une fille enlevée par une bande armée quelque part en Afrique centrale pour faire d'elle un soldat. Forcée d’assassiner ses propres parents pour lui ôter toute humanité, Komona est éprouvée sans cesse par la faim, la fatigue, l’aliénation intellectuelle et les violences physiques... jusqu’à porter l’enfant de son chef militaire. Son salut passe par le Magicien, un garçon de 15 ans, qui l’écoute et finit par vouloir l’épouser. Ils s’évadent ensemble pour vivre leur amour, dans ce pays et ce conflit dont les noms sont tus. L’actrice qui interprète l’héroïne est une révélation pour le réalisateur Kim Nguyen : « J'ai découvert Rachel Mwanza dans les rues de Kinshasa. La violence ne lui était pas étrangère et elle a immédiatement saisi la psychologie du personnage », rapporte 20minutes.

Il réussit à mettre en scène sobrement et avec justesse une fable puisée dans la triste réalité des enfants-soldats d'Afrique. « Ça m’avait beaucoup marqué de savoir qu’il y avait des adolescentes de 14 ans qui étaient enceintes et forcées de faire la guerre », raconte-t-il. « Elles sont à la fois des objets d’exploitation sexuelle et des soldats. J’ai senti qu’il fallait donner une voix à ces enfants parce qu’on ne l’avait pas assez fait. » Soutenu par Amnesty International , « Rebelle » montre bien « la façon dont elle est à la fois victime et bourreau, ce qui est le cas de tous les enfants soldats », explique Lionel Quille, responsable de la coordination des enfants à Amnesty International. Selon lui, entre 20 et 30% des enfants soldats sont des jeunes filles. Les conflits terminés, elle se « reconvertissent » bien souvent dans la prostitution.

« Rebelle », de Kim Nguyen. En salle depuis le 28 novembre

Salima Bahia

Crédit photo : Productions Komona Inc

VOIR AUSSI

Enfants soldats au Congo : la CPI rend son verdict
Syrie : les enfants victimes d'un crime de guerre, selon War Child
Thomas Luganda : la Cour pénale internationale rend sa sentence
Mali : dans un manifeste, les femmes disent "NON à la guerre par procuration"


À voir
Aussi