On n'est pas couché : clash entre Polony et Caron autour de Frigide Barjot - vidéo

On n'est pas couché  : clash entre Polony et Caron autour de Frigide Barjot - vidéo
On n'est pas couché : clash entre Polony et Caron autour de Frigide Barjot - vidéo
Ambiance électrique samedi 8 mars sur le plateau d'On n'est pas couché. Face à l'ex-égérie de la Manif pour Tous Frigide Barjot, Natacha Polony et Aymeric Caron ont violemment exprimé leurs différences de points de vue sur la place de la femme dans la société et sur la famille.
A lire aussi
On n'est pas couché : clash d'anthologie entre Aymeric Caron et Stéphane Le Foll
television
On n'est pas couché : clash d'anthologie entre Aymeric...


Entre Natacha Polony et Aymeric Caron, la tension était palpable ce samedi sur le plateau d'On n'est pas couché. Si les deux polémistes ont souvent des points de vue diamétralement opposés, notamment sur les questions sociétales, rares ont été les fois où ils se sont montrés méprisants l'un envers l'autre. Mais samedi soir face à Frigide Barjot, leur agacement mutuel était manifeste. Si leurs remarques bien senties ont amusé Laurent Ruquier, elles ont aussi contribué à faire baisser de plusieurs degrés l'atmosphère sur le plateau de l'émission.

Face à eux pourtant, se trouvait une adversaire de taille : Frigide Barjot, l'ancienne pasionaria des anti-mariage gay et venue présenter, en cette Journée des Droits des femmes, son nouvel ouvrage, Qui suis-je pour juger ? Confession d'une catho républicaine paru le 6 mars dernier aux éditions Salvator.

« Tu peux être aimable ? »

Si Natacha Polony, plus conservatrice qu'Aymeric Caron, s'est dans un premier temps adressée à Frigide Barjot, lui reprochant notamment d'avoir contribué à la libération de la parole homophobe avec la Manif pour tous, c'est avec l'intervention de son acolyte que les choses se sont envenimées. Pour étayer ses propos et prouver à Frigide Barjot que le modèle de famille qu'elle prône n'existe pas, Aymeric Caron commence par citer les travaux de l'anthropologue Maurice Godelier : « Vous vous référez à la religion, à la Bible, mais l'anthropologie nous montre que ce modèle familial nucléaire que vous prenez n'est pas un modèle universel [...] La famille que vous défendez est une construction récente, de bien après les évangiles », explique-t-il, déclenchant la réaction de Frigide Barjot. « Je vous adore ! Vous me parlez de la Nouvelle-Guinée alors qu'on est à Paris, au centre de la France [...] Si on peut appliquer l'anthropologie à la société française, ça serait cool. » Là-dessus, Natacha Polony tente d'intervenir, avant d'être sèchement coupée par Aymeric Caron : « Pardon je peux finir ? Merci », lui assène-t-il, déclenchant les huées du public. Avant de se justifier : « Pendant un quart d'heure, je ne t'ai pas interrompu. » « Ne t'inquiète pas, vas-y, amuse-toi », réplique Natacha Polony, à quoi Aymeric Caron répond : « Merci, trop aimable. Je ne m'amuse pas, j'essaye de dialoguer, tout simplement. » « Moi aussi, mais tu peux être aimable [...] Non mais il a mangé quoi ? », reprend la chroniqueuse.

« Arrête d'être méprisante, s'il-te-plaît »

Rebelote une minute plus tard. Tandis que Caron reproche à Frigide Barjot de mépriser les autres cultures, Natacha Polony s'exclame « Mais c'est un sketch ? », déclenchant la colère du chroniqueur : « Arrête d'être méprisante deux minutes s'il-te-plaît ». « Parce que toi, tu ne l'es pas peut-être ? », réplique vertement Polony.
Après un relatif apaisement, les hostilités reprendront finalement un quart d'heure plus tard entre les deux polémistes au sujet des ABCD de l'égalité et de l'égalité hommes-femmes.