Laurence Bloch : la première femme à la tête de France Inter

Laurence Bloch : la première femme à la tête de France Inter
Laurence Bloch : la première femme à la tête de France Inter
Laurence Bloch a été nommée directrice de France Inter, jeudi 22 mai, en remplacement de Philippe Val. L'annonce a été faite par le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, ce matin sur les ondes de la radio publique. Laurence Bloch est la première femme à prendre les rênes de la station.
A lire aussi
Le Pakistan nomme sa première femme à la tête d'un tribunal islamique
droits des femmes
Le Pakistan nomme sa première femme à la tête d'un...


« Laurence Bloch va succéder à Philippe Val dès aujourd'hui à la direction de France Inter », c'est ce qu'a annoncé ce jeudi 22 mai, Mathieu Gallet, invité du 7/9 de Patrick Cohen. Et le président de Radio France d'ajouter : « la place des femmes à Radio France est essentielle. Laurence Bloch sera la première femme à diriger France Inter ».


Directrice adjointe de France Culture de 1989 à 2010, cette historique de la Maison de l
a radio était déjà « responsable de l'antenne » de France Inter depuis quatre ans. Elle occupait le poste de directrice adjointe de la station. « Journaliste de formation, Laurence Bloch a le sens du service public chevillé au corps. En plus de la caution culturelle qu’elle apporte à la station, elle a l’avantage (…) d’afficher une perpétuelle neutralité », écrivait Télérama en 2010.


Trois stations sur sept dirigées par des femmes

« Avec Laurence Bloch, c’est un changement dans la continuité, puisqu’elle secondait Philippe Val, a déclaré M. Gallet au Monde. France Inter a de bons fondamentaux, par exemple ses trois carrefours d’information quotidiens. Mais il y a des choses à redynamiser, à moderniser. Il faut un équilibre entre l’audace et la fidélisation. »

Le nom de Laurence Bloch circulait depuis quelques semaines, après que Mathieu Gallet avait promis de féminiser la direction du groupe à son arrivée à la tête de Radio France. Une féminisation qui se traduit également par la nomination d'Anne Sérode à la tête de FIP. Avec Marie-Pierre Surville à France Musique, il y a désormais trois femmes qui dirigent trois des sept radios du groupe.