Du mentoring gratuit pour les femmes entrepreneurs, ca existe !

Par
Publié le 29 novembre 2010

Du mentoring gratuit pour les femmes entrepreneurs, ca existe !

Du mentoring gratuit pour les femmes entrepreneurs, ca existe !

Terrafemina : Vous avez créé un programme de mentoring pour les entrepreneuses, Women Business Mentoring Initiative,  comment ce projet est-il né ?

Martine Liautaud : Je me suis rendue compte des inégalités que subissaient les femmes, alors j’ai commencé à réfléchir à la manière dont je pouvais les aider. J’avais  moi-même l’impression d’avoir beaucoup reçu dans mon parcours d’entrepreneur, d’avoir été aidée par des mentors. Et puis je me suis dit qu’on est toujours plus capable dans un domaine que l’on maîtrise. J’ai remarqué que l’un des secteurs le moins aidé était celui de l’entreprenariat  au-delà  de 3 ans.  Dans le domaine de la création d’entreprise, beaucoup d’institutions faisaient déjà un travail remarquable, avec le Women Business Mentoring Initiative, nous avons voulu nous inscrire en complémentarité : aider les femmes dans le développement de leur entreprise et non pas dans la création.

TF. : Quelles sont les problèmes spécifiques que l’on rencontre au bout de trois ans ?

M.L. : Trois ans, c’est une véritable étape : vous avez perdu l’enthousiasme fou des premiers mois où vous pensiez changer le monde, vous êtes devenu un vrai entrepreneur, vous êtes toujours motivé mais parfois ne possédez pas les bons réseaux, les bons points de contact… Aussi, vous rencontrez des problèmes stratégiques : dois-je modifier ma stratégie par rapport à l’évolution du marché et du monde ?  Au bout de trois ans, la question du management se pose aussi parce qu’à un moment donné, il est nécessaire de se structurer. J’ai remarqué que les femmes entrepreneurs ont tendance à vouloir tout faire elles-mêmes. Pourtant, il faut s’entourer d’un bon comptable, d’un vrai juriste. On ne peut pas faire grandir une société sans avoir les instruments. Et nous c’est cette étape qu’on veut les aider à passer.

TF : comment fonctionne votre programme de mentoring ?

M.L. : Nous récoltons les dossiers jusqu’au 31 décembre mais c’est possible que l’on étende jusqu’au mois de mars. Nous n’avons pas voulu mettre de critères d’âge, ni d’activité. La seule condition est que l’entreprise existe depuis plus de 3 ans.  
Nous avons constitué une équipe de dix mentors, tous se connaissent, ce sont des hommes et des femmes qui exercent des métiers très différents. Chacun aura un dossier référent  mais il pourra faire appel au comité de mentors : les compétences de tous sont a priori à disposition des femmes qui seront sélectionnées. Concrètement le rôle du mentor est d’écouter les chefs d’entreprise, faire le point sur les difficultés qu’elles rencontrent et agir avec elles. Nous considérons qu’un mentoring doit durer entre six et neuf mois, avec des rendez-vous réguliers. C’est fondamental pour nous de savoir si les femmes entrepreneurs sont prêtes à passer cette étape avec nous. Alors, nous leur demandons de préparer très consciencieusement un dossier de sélection, elles doivent réussir à bien clarifier leur demande. Dernière chose, notre programme est entièrement gratuit, c’est le sens même de notre démarche.  
Pour s’inscrire au programme, cliquez ici :  Women Business Mentoring Initiative

 

VOIR AUSSI

Le mentoring pour entrepreneurs : qu'est-ce que c'est ?

Envie de booster votre carrière professionnelle ?

Voir aussi :  entreprise    conseils de pro    carrière   
 

Commenter

3 commentaires

country33 - 19/12/11 12:59
C'est souvent la troisième année la plus difficile car on a à ce moment là aussio le réajustement de toutes les charges sociales.
sandrine6405 - 19/12/11 13:23
Ce n'est jamais facile de créer sa propre boite et en plus, de perdurer. Comme tu le dis Country, après les aides sont coupées et il faut que l'entreprise soit solide
franmic64 - 02/01/12 18:20
Après la création d'entreprise voilà un bon intermède pour perdurer!

Rechercher sur @WORK

ex: SARL, maternité, Licenciements...

Pour vous, la dernière partie du CV est-elle vraiment importante ?

Recevoir la newsletter

Les Coachs

Eric-Jean  Garcia
Eric-Jean Garcia
Sabine  Judkiewicz
Sabine Judkiewicz
Claire Chatelain
Claire Chatelain
Fermer