Le monde du travail dans les séries : une pure fiction ?

Le monde du travail dans les séries : une pure fiction ?
Le monde du travail dans les séries : une pure fiction ?
Si certains métiers ont toujours été au cœur des séries (au hasard médecin ou policier), d'autres nous parlent aussi en filigrane de notre quotidien professionnel. Conciliation d'une carrière et d'une vie personnelle, parité ou émergence d'une génération Y : Marjolaine Boutet, historienne spécialiste des séries, a décrypté pour nous ce que les séries racontent de la vie de bureau. Sélection.
A lire aussi

« The good wife » : concilier carrière, vie professionnelle et vie privée

« La série se déroule dans un cabinet d’avocats, où deux femmes ont un parcours très différent. La première, Diane Lockhart, est une des associés du cabinet qui embauche Alicia Florrick, le personnage principal. A 60 ans, Diane a tout sacrifié pour sa vie professionnelle. A l’inverse, l’héroïne, Alicia, qui avait quitté son métier pour sa vie de famille, retrouve Le monde du travail à la quarantaine. Tout au long des épisodes, elles vont poser les vraies questions sur la conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée. C’est l’une des séries les moins caricaturales, les plus nuancées dans la description du monde du travail. »

« Borgen, une femme au pouvoir » : la parité en politique

« "Borgen" décrit le quotidien Brigitte Nyborg, une femme politique à la tête de son parti qui devient Premier ministre. Si cette série aborde aussi en fil rouge la conciliation entre la vie professionnelle et la vie privée, un épisode est entièrement consacré à l’accession au pouvoir de l’héroïne et pose de multiples questions sur la parité dans la loi : doit-on aider les femmes à accéder au pouvoir ? Est-ce la seule solution ? Pourquoi ? Subissent-elles ensuite plus de pression pour prouver qu’elles sont compétentes ? »

« How to Make It in America » : la génération Y ou le rêve américain

« C’est l’histoire d’une génération qui tente de s’intégrer dans Le monde du travail. Une génération qui a des rêves de richesse rapide et facile. Deux jeunes hommes dans la vingtaine, Ben Epstein et Cam Calderon, créent leur propre marque de jean, « Crisp », aidés de leur ami Domingo Dean et du cousin de Cam, Rene, un ex-détenu qui tente de se racheter une conduite dans le business des boissons énergisantes. Tous cherchent à se faire un nom à New York en se servant de leur connaissance de la rue et de leurs relations. Mais ils vont se heurter à la réalité et aux difficultés de tout un chacun aujourd’hui. »

« The office » : une satire des relations de bureaux

« L’entreprise comme lieu de la comédie est un phénomène récent. « The office » (le bureau, en anglais) a été la première à populariser l’open space comme cadre d’une intrigue. C’est une série extrêmement grinçante, surtout dans sa version originale, qui décrit les relations professionnelles. On force le trait, les événements s’enchaînent de façon improbable, on se moque du patron. Bref, c’est la série idéale à regarder en sortant du boulot, histoire de relativiser ».

Marjolaine Boutet est co-auteure de « Sériscopie » avec Pierre Sérisier et Joël Bassaget, éditions Ellipses, 23 euros.

VOIR AUSSI

Télétravail, homeshoring, coworking : comment travailler autrement
Slasheurs : un nouveau mode d'emploi
Cup of teach : vous prendrez bien un cours entre particuliers ?

Dans l'actu