Sexe au bureau : l'amour entre collègues fait des émules

Sexe au bureau : l'amour entre collègues fait des émules
Sexe au bureau : l'amour entre collègues fait des émules
S'ils sont tabous, les rapports intimes entre collègues de travail n'en sont pas moins fréquents. Une enquête du magazine américain Business Insider révèle que plus de la moitié des salariés interrogés ont déjà flirté avec un collègue d'open space. Et pour la majorité des répondants, les patrons n'ont pas leur mot à dire.
A lire aussi
Huit bonnes raisons de ne pas inviter ses collègues de bureau à son mariage
Mag
Huit bonnes raisons de ne pas inviter ses collègues de...

Sexe et travail font-il bon ménage ? À en croire les résultats d’une enquête menée par le magazine américain Business Insider auprès de 2 500 personnes, la réponse est oui. Si les relations amoureuses entre collègues sont souvent taboues, l’enquête révèle qu’elles n’en sont pas moins fréquentes. D’ailleurs, 84,62% des employés jugent qu’elles devraient officiellement être autorisées. Une proportion qui monte à 90,44% quand les principaux intéressés exercent dans des services différents d’autant que plus de sept salariés sur dix considèrent qu’une relation intime au bureau n’a aucun impact sur la productivité des partenaires. Pour 84% des personnes ayant vécu une telle histoire, celle-ci n’a eu aucun impact, non plus, sur leur carrière.

Ainsi, plus de la moitié des personnes interrogées (54,01%) avouent avoir déjà eu un rapport intime avec un collègue de bureau tandis que 54,68% d’entre elles ont même renouvelé l’expérience avec des partenaires différents. Dans 48,63% des cas, le théâtre des ébats sexuels n’était autre que les locaux de l’entreprise. Dans ce cadre, rien d’étonnant au fait que presque tous les sondés (92,37%) jugent que ces liaisons n’ont aucune raison d’être signalées aux patrons. En revanche, certains salariés sont moins entreprenants, préférant réfréner leurs ardeurs. Pour éviter les problèmes au bureau, ils sont 51,75% à avoir déjà bridé leur attirance envers leur voisin d’open space.

À noter que les réponses varient sensiblement quand un rapport hiérarchique existe entre les partenaires. Ainsi, 64,49% des personnes interrogées n’envisageraient jamais d’avoir un rapport intime avec un subordonné et 64,05% voient d’un mauvais œil les liaisons entre un responsable et ses assistants.

VOIR AUSSI

Un tiers des Français flirtent au travail
Tomber amoureux sur son lieu de travail
Les jeunes envisagent l'amour comme leur carrière
Les hommes simulent, mais pas autant que les femmes