Grève SNCF/RATP : quels sont mes droits si je ne peux pas aller au boulot ?

Grève SNCF/RATP : quels sont mes droits si je ne peux pas aller au boulot ?
Grève SNCF/RATP : quels sont mes droits si je ne peux pas aller au boulot ?
La grève lancée par la SNCF ce mercredi 11 juin contre le projet de réforme ferroviaire risque fortement de perturber les itinéraires des usagers. Alors que faire quand vous ne pouvez pas vous rendre sur votre lieu de travail à cause des transports en commun dont vous dépendez ? Éric Rocheblave, avocat spécialiste en droit du travail, nous éclaire sur vos obligations et vos droits lorsque vous vous retrouvez dans cette situation.
A lire aussi
Présidentielles 2017 : les propositions des candidats pour les droits des femmes
News essentielles
Présidentielles 2017 : les propositions des candidats...

Terrafemina : Que doit faire en premier lieu le salarié s'il ne peut pas emprunter les transports ?

Éric Rocheblave : Le salarié doit prévenir son employeur le plus rapidement possible de son retard, ou de son incapacité à se rendre au travail. Par loyauté envers son employeur, une absence doit toujours être indiquée. Il est impératif que le salarié conserve la preuve de son empêchement, la preuve du motif de l'absence. Pour ce faire, vous pouvez demander un justificatif qui attestera des faits, à l'entreprise de transports, ou conserver les coupures de presse qui traitent de la grève.

Tf : Quelles sont les conséquences de cette absence pour le salarié ?

É. R. : Si le salarié ne se présente pas, il ne sera pas rémunéré pour cette journée. Le choix de transport et de domiciliation appartient au salarié. L'employeur n'est donc pas responsable. Par conséquent, il n'est pas dans l'obligation d'indemniser le salarié absent.

Tf : Que peut éventuellement faire le salarié pour être rémunéré s'il est absent en cas de grève de transport ?

É. R. : Pour ne pas perdre une journée de salaire sur le mois, le salarié pourra s'arranger avec son employeur pour poser une RTT le jour de son absence ou demander la récupération de cette journée non travaillée. Le salarié peut aussi, selon son activité, travailler de chez lui, si son employeur a validé ce mode de travail. À partir du moment où il y a un accord avec l'employeur tout est possible. Mais il faut pour cela en parler car l'employeur est le seul décisionnaire.

Camille Coutant


VOIR AUSSI

Trajet domicile-travail : la distance pose problème aux salariés
Trajet domicile-travail : les Français mettent 25 minutes pour aller au boulot
Transports : les 7 épreuves du trajet domicile-travail des salariés

À voir
Aussi