Seulement 26% des Françaises se disent satisfaites de leur carrière

Par
Publié le 10 juillet 2013

Seulement 26% des Françaises se disent satisfaites de leur carrière

© Fuse
Seules 26% des Françaises seraient satisfaites de leur carrière, selon l'étude FleishmanHillard « Women Power and Money » publiée la semaine dernière qui a interrogé les femmes de cinq pays sur leur rapport à la famille, au couple, à la carrière… Résultat, les Françaises enregistrent le pire taux de satisfaction professionnelle de l'ensemble des pays étudiés derrière la Chine, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et les États-Unis.


Les Françaises, frustrées professionnellement ? Avec un taux de satisfaction par rapport à leur carrière de seulement 26%, elles enregistrent le pire score des cinq pays sondés par l’étude FleishmanHillard « Women Power and Money » publiée la semaine dernière. Ainsi, La France arrive derrière la Chine (28% des satisfaites), la Grande Bretagne (32%), l’Allemagne (35%) et les États-Unis (41%).

93% des femmes s’estiment moins bien payées que les hommes

Et selon l’étude, « les Françaises se distinguent par l’étendue de leurs frustrations » professionnelles par rapport aux autres femmes sondées. « Malgré leurs bonnes performances scolaires et universitaires, elles ont le sentiment que certains domaines restent difficiles d’accès, et leurs revenus ne sont toujours pas en ligne, à position égale, avec ceux des hommes », soulignent les auteurs de l’étude.

Ainsi, 93% des Françaises considèrent que « les hommes sont souvent mieux payés que les femmes à mission égale », un constat cette fois partagé dans l’ensemble des pays étudiés. Et pour cause, puisque l’on sait que les femmes en France ont un salaire inférieur de 26,9% à celui des hommes. 70% des femmes françaises interrogées gagnent d’ailleurs moins que leur conjoint. Et si elles sont 35% à estimer que hommes et femmes réussissent aussi bien dans la société en général, « les femmes continuent majoritairement de voir certains domaines comme dominés par les hommes », insiste l’étude.

72% des femmes estiment que leur situation financière s’est dégradée

En effet, les femmes se savent meilleures à l’école, mais considèrent que les hommes réussissent mieux qu’elles dans les « champs du pouvoir traditionnel » : dans le domaine des affaires (59%) et la politique (53%) notamment. Une inégalité qu’elles ne considèrent pas comme légitime : 72% d’entre elles s’estiment tout aussi aptes à « diriger une équipe », et 58% à « avoir de l’assurance pendant les négociations ». Mais selon les sondées, les mentalités évoluent lentement : elles sont 50% à penser que « de nombreux hommes ont du ressentiment face à l’avancement des femmes ces dernières années ».

Seule faiblesse qu’elles se reconnaissent : la difficulté à « demander activement des hausses salariales » : 52% considèrent que les hommes sont meilleurs dans ce domaine… Des frustrations qui, expliquent les auteurs de l’étude, ont été « amplifiées par la crise » : « La crise les a fragilisées financièrement. Ce sentiment de vulnérabilité accrue vient renforcer une insatisfaction professionnelle ». Et en effet, 72% des Françaises estiment que leur situation financière s’est dégradée depuis 2008 contre 47% des Américaines et 41% des Allemandes…

VOIR AUSSI

Égalité professionnelle : au fait, on en est où ?
Égalité professionnelle : les bonnes pratiques de l'étranger à copier
Top 5 des chiffres désespérants sur l’(in)égalité hommes-femmes
Congé parental, télétravail... Ces pères qui réussissent à concilier vie pro et vie perso

Voir aussi :  emploi    travail    carrière    france   
 

Commenter

4 commentaires

lealefevre - 10/07/13 18:14
Ces chiffres ne sont pas encourageants, malheureusement.
omaha - 11/07/13 11:21
satisfaite de ma carrière, sans doute pas mais chanceuse d'avoir du travail, alors cela oui
scarlett974 - 11/07/13 13:00
L'argent, le nerf de la guerre...La véritable priorité est du lutter contre les inégalités salariales et les femmes reprendront confiance en elles et seront de ce fait d'avantage satisfaites de leur carrière.
country33 - 18/07/13 08:32
Omaha tu as dit les mots qu'il faut car les temps sont très durs et maintenant il faut malheureusement faire avec ...

Rechercher sur @WORK

ex: SARL, maternité, Licenciements...

Pour vous, la dernière partie du CV est-elle vraiment importante ?

Recevoir la newsletter

Les Coachs

Marc Roussel
Marc Roussel
Evelyne  Rys
Evelyne Rys
Claire Chatelain
Claire Chatelain
Fermer