La carrière d'une femme sur deux freinée par le manque de confiance en soi

La carrière d'une femme sur deux freinée par le manque de confiance en soi
La carrière d'une femme sur deux freinée par le manque de confiance en soi
Les femmes manqueraient de confiance en elles, particulièrement sur leur lieu de travail. D'après un sondage, le sexisme en entreprise et la difficulté de concilier vie privée et vie pro ne seraient pas les seules explications au plafond de verre : près de la moitié des femmes concèdent qu'avoir plus confiance en elles les ferait progresser dans leur carrière.
A lire aussi
Violences faites aux femmes : le rendez-vous manqué d'Emmanuel Macron
News essentielles
Violences faites aux femmes : le rendez-vous manqué...


Manque de présence féminine dans les postes à responsabilités
, inégalité salariale… Les conséquences du plafond de verre sont nombreuses. Mais d'après un récent sondage britannique, les causes pourraient être autres que le sexisme en entreprise ou la difficulté à jongler entre vie professionnelle et vie privée. En ligne de mire : le manque de confiance en soi.

Les femmes manquent de confiance, mais pas d'ambition

92% des sondées ont déclaré rencontrer des obstacles les empêchant de progresser - et il semblerait que l'entreprise soit le lieu où elles auraient besoin d'un regain de confiance en elles. Presque la moitié d'entre elles (48%) pensent qu'elles auraient progressé davantage en ayant plus d'estime de soi. C'est précisément cette dévalorisation qui freinerait leur progression professionnelle, et les dissuaderait de postuler pour des postes haut placés. Pire encore : 15% des 2 000 femmes sondées estiment avoir perdu deux à cinq ans de leur carrière en stagnant par manque de confiance, et non par manque d'ambition. L'aisance à l'oral pèche pour beaucoup : près d'un quart (24%) d'entre elles déclarent manquer d'assurance pendant un entretien.

Le plus difficile pour 28% des femmes interrogées est sans doute de se mettre en avant dans l'entreprise : elles cherchent à éviter les situations où elles seront le centre de l'attention. Il est plus facile en revanche de mettre en valeur un travail bien fait : 76% ne rechignent pas à se mettre en avant dans ce cas-là.

Victoria Houssay

VOIR AUSSI

Égalité pro : briser le plafond de verre en 4 leçons
Najat Vallaud-Belkacem : son plan de mobilisation pour briser le plafond de verre
Timidité : l'hormone de la confiance en soi existe