Chirurgie esthétique : les Chinoises boostent leur carrière à coups de bistouri

Chirurgie esthétique : les Chinoises boostent leur carrière à coups de bistouri
Chirurgie esthétique : les Chinoises boostent leur carrière à coups de bistouri
Correspondre à quelques critères de beauté pour appâter l'employeur, c'est la nouvelle stratégie de beaucoup de Chinoises, qui n'hésitent pas à passer sur le billard pour booster leur carrière. Une pratique qui tend à se banaliser : la Chine est le pays où se pratiquent le plus d'opérations de chirurgie esthétique.
A lire aussi
Chirurgie esthétique : une Ukrainienne donne vie à Barbie
femmes
Chirurgie esthétique : une Ukrainienne donne vie à Barbie


Changer de nez, de regard, de poitrine ou de jambes est monnaie courante en Chine, pays n°1 de la chirurgie esthétique. Pour mieux s’accepter ? Corriger un complexe de longue date ? Non ! Pour trouver un emploi ou donner un coup de pouce à sa carrière.

« Il faut être belle » pour avoir sa part du gâteau

« Mon employeur m’a signifié que si j’avais été plus jolie j’aurais mieux su convaincre les clients d’acheter du matériel », explique Liu Wang, vendeuse récemment licenciée, à Marie Claire. « C’est la nouvelle loi du marché, ici : il faut être belle. Je n’ai donc pas le choix ». La jeune femme s’est fait refaire la mâchoire, le menton, le nez, les yeux : la totale, pour la rondelette somme de 10 000 euros.

De son côté, Dong Mei se trouvait trop petite. « Je mesurais 1m49 […]. La majorité des offres d’emploi ciblent des filles d’au moins 1m60 ». Grâce à la chirurgie esthétique, elle a pu gagner 13 cm en un an. Résultat satisfaisant : Dong Mei a décroché le job de ses rêves. Si « cela paraît extrême d’en arriver là », « nous voulons tous notre part du gâteau », se justifie-t-elle.

Un débridage toutes les 15 minutes

L’opération en vogue ? Se faire débrider les yeux : Peng Yan, 22 ans, envisage de le faire. Sa meilleure amie l’a fait, et a aussitôt trouvé un poste d’assistante. Un débridage des yeux est réalisé toutes les quarts d’heure en Chine, pour un coût d’environ 1 800 euros.

VOIR AUSSI

11 opérations de chirurgie esthétique insolites (et insoupçonnées)
La chirurgie des tétons, nouvelle star des opérations en Grande-Bretagne
Injections aux bio-polymères : chirurgie esthétique désastreuse au Venezuela
Chine : l’ère des femmes