Pôle emploi : le recrutement sans CV expérimenté, comment ça marche ?

Pôle emploi : le recrutement sans CV expérimenté, comment ça marche ?
Pôle emploi : le recrutement sans CV expérimenté, comment ça marche ?
Se passer du CV dans le processus de recrutement ? C'est le pari lancé par Pôle emploi. Depuis le début du mois de février, et pendant neuf mois, l'organisme d'aide au retour à l'emploi expérimente un nouveau système de recrutement dans ses agences de Midi-Pyrénées et d'Aquitaine, qui substitue le questionnaire en ligne au traditionnel CV.
A lire aussi
Des chômeurs attaquent Pôle emploi pour défaut d'accompagnement
emploi
Des chômeurs attaquent Pôle emploi pour défaut...


Rédiger son curriculum vitae sera-t-il bientôt superflu pour espérer décrocher un job ? Peut-être bien. Pour la première fois, Pôle emploi a décidé de se passer du traditionnel CV en expérimentant un nouveau système de recrutement. Depuis début février, et pour neuf mois, Pôle emploi teste dans quatorze agences d'Aquitaine et de Midi-Pyrénées le « recrutement sans CV ».

L'organisme s'est associé à MyJobCompany, une start-up parisienne spécialisée dans les offres d'emploi, pour créer un questionnaire en ligne, réalisé sur mesure pour chaque poste proposé. Pour postuler à une offre d'emploi, les candidats devront désormais se rendre sur le site www.sanscv.fr répondre à un formulaire en ligne rédigé par le recruteur et un conseiller spécialisé, qui établit les critères nécessaires pour décrocher le job. Une fois le questionnaire en ligne rempli, le demandeur d'emploi obtient une « note de correspondances » qui détermine s'il est apte à occuper tel ou tel poste.

Un « moyen de lutter contre les discriminations à l'emploi »

Exit, donc, les curriculum vitae sur lesquels s'étalent diplômes obtenus et expériences professionnelles : avec le recrutement sans CV, ce sont désormais les compétences et la motivation qui priment.

Pour Maryse Dagnicourt-Nissant, directrice régionale de Pôle emploi Aquitaine interrogée sur France Bleu, le recrutement sans CV permet au candidat de « mieux comprendre ce que recherche l'entreprise, de mieux connaître le poste à pourvoir et puis surtout de mieux s'exprimer […] C'est une autre manière de se présenter, atypique ou en tout cas peu conventionnelle ». Un point de vue partagé par Frédéric Toubeau, le directeur régional de Midi-Pyrénées, qui parie sur des entrevues améliorées entre postulants et entreprises. « Nous connaîtrons le savoir-faire et le savoir-être du candidat », explique-t-il à 20Minutes.

Surtout, le directeur régional voit dans le système du recrutement sans CV un moyen efficace de lutter contre les discriminations à l'emploi, notamment l'âge, la couleur de peau, le nom et l'adresse qui restent « les plus courantes », selon Marie Lacoste, responsable de l'association Avenir-Nouvelle Maison des Chômeurs. Si cette dernière estime que le recrutement sans CV peut s'avérer être un outils précieux pour lutter contre le chômage, il ne sera toutefois pleinement efficace que si « les employeurs jouent le jeu. Car, une fois le sas du CV supprimé, les éléments discriminants peuvent resurgir à l'entretien ».

Pour le moment, 200 entreprises sur les 800 approchées se sont dites intéressées pour participer au test du recrutement sans CV. En cas d'expérience positive, le dispositif pourrait être généralisé à l'ensemble des agences Pôle emploi du pays dès 2015.