Trop d'enseignantes ? Une polémique « absurde » pour Luc Chatel

Par
Publié le 8 septembre 2011

Trop d'enseignantes ? Une polémique « absurde » pour Luc Chatel

© iStockphoto
Selon le quotidien Le Figaro, « l'entourage du chef de l'État » estime qu'il y a « trop de femmes » dans l'enseignement. Invité d'Europe 1 ce matin, le ministre de l'Education Luc Chatel a mis un terme à une polémique jugée « absurde ».


Invité ce jeudi de la radio Europe 1, le ministre de l’Éducation nationale, Luc Chatel, a souhaité étouffer dans l’œuf une polémique « absurde » selon lui.
En effet, dans son édition du jour, Le Figaro affirmait que « l’entourage du chef de l’État » envisageait d’attirer plus d’hommes vers le métier d’enseignant, celui-ci recensant, à l’heure actuelle, « trop de femmes ». Si l’on en croit le quotidien, le gouvernement souhaiterait tendre vers « davantage d’équilibre » sur ce point.
Un débat sur lequel Luc Chatel n’a pas souhaité s’attarder. Affirmant être « en désaccord total avec ces propos s’ils sont exacts », il a ensuite estimé que « le ministère de l’Éducation a d’autres priorités et sujets de débat que cette question ».
Il a toutefois admis que les équipes pédagogiques du second degré étaient effectivement et majoritairement composées de femmes (80%). Une féminisation de la profession due à « l’évolution de la société. Je crois qu’on peut se réjouir de l’évolution du travail des femmes » a-t-il jugé. Et de conclure « l’enseignement, et c’est quand même un paradoxe, est régulièrement cité comme l’un des métiers qui a précisément réussi sa féminisation, et qui permet à un certain nombre de femmes de travailler en conciliant vie professionnelle et vie familiale. »

Crédit photo : iStockphoto

 

VOIR AUSSI

Rentrée scolaire 2011 : quelles sont les nouveautés ?
La parité progresse, les salaires ne suivent pas !
Enseignement universitaire : les femmes sous-représentées
Luc Chatel veut évaluer les profs comme dans le privé
Éducation : des postes d'enseignants non pourvus à la rentrée 2011

 

Commenter

8 commentaires

julls - 08/09/11 19:56
peut importe le sexe des professeurs mais qu'ils soient de bons professeurs c'est le plus important il me semble
country33 - 08/09/11 21:26
Ca rejoint mon post qui dit qu'il n'y a pas assez de maitres d'écoles.
Pipinousse - 09/09/11 07:31
Que soit un homme ou une femme peut importe tant qu'il est un bon professeur c'est le principal et on plus il n'y en a pas assez les classes sont surchargées
micheline - 09/09/11 09:00
est ce du aux élections, qu'on avancerait ces stupidités ?
sandrine6405 - 09/09/11 15:54
quelle importance que ce un ou une enseignante, le tout est que la personne aime son métier et le fasse sérieusement, en tant que parent je veux que mon enfant s'épanouisse à l 'école et qu'il arrive à suivre les cours
exhine - 09/09/11 16:05
Il n'y a jamais trop de femmes
rosemary - 10/09/11 09:58
pffffff c'est vraiment absurde, il n'y a pour moi pas trop d'enseignants car de plus de classes sont surchargées ou manquantes.. bouh!
omaha - 13/09/11 14:36
Du grand n’importe quoi, peut importe que ce soit des hommes ou des femmes qui enseignent, le principal c’est qu’il le fasse bien

Rechercher sur @WORK

ex: SARL, maternité, Licenciements...

Pour vous, la dernière partie du CV est-elle vraiment importante ?

Recevoir la newsletter

Les Coachs

Claire Chatelain
Claire Chatelain
Evelyne  Rys
Evelyne Rys
Sabine  Judkiewicz
Sabine Judkiewicz
Fermer