Fatigué à 10 heures au boulot : c'est quoi le problème ?

Fatigué à 10 heures au boulot : c'est quoi le problème ?
Fatigué à 10 heures au boulot : c'est quoi le problème ?
Coups de pompe, nuits sans sommeil, réveil difficile, hiver interminable... Les raisons d'être fatigué dès le matin au bureau sont nombreuses, mais est-ce que c'est grave docteur ? Les réponses de Christophe Bagot, psychiatre et spécialiste du stress au travail.
A lire aussi
"Le boulot qui cache la forêt" : peut-on réellement être heureux au travail ?
News essentielles
"Le boulot qui cache la forêt" : peut-on réellement être...

Terrafemina : Quelles sont les principales causes de la fatigue au bureau ?

Christophe Bagot : La fatigue est un symptôme qu’on retrouve dans beaucoup de maladies, des plus graves au plus bénignes. Si une fatigue s’installe et quand quelques jours de repos n’arrivent pas à l’atténuer, il est utile de consulter son médecin qui sera à même de faire un bilan médical pour éliminer des causes somatiques physiques.

Une fois ces causes physiques éliminées, la fatigue est un signal similaire à la jauge d’essence de votre voiture qui clignote pour vous dire qu’il faut refaire le plein. Mais nous vivons dans une société qui a du mal à accepter que chacun ne soit pas « au top » de sa forme. Autrefois devant une grippe il était acceptable de garder le lit plusieurs jours, se reposer en buvant des liquides chauds. Ce n’est plus le cas actuellement… On attend de soi, et aussi des médecins, d’être instantanément rétabli pour reprendre ses activités familiales comme professionnelles. Au travail cela peut être à la source du « présentéisme » : les salariés sont présents, mais ne sont pas pleinement efficaces à cause de leur état défaillant… Or on sait que le présentéisme coûte plus cher aux entreprises que l’absentéisme.

>> Feng shui : les secrets pour créer un bureau zen <<

Tf : Est-il normal d’être fatigué dès 10 heures du matin ?

C. B. : Il est « normal » d’être fatigué dès 10 heures du matin si vous avez des causes objectives : par exemple une jeune mère qui a dû se lever la nuit pour son nourrisson qui pleurait, ou le jeune salarié qui a fait la fête ! En dehors de ces causes objectives, bien sûr on peut considérer la fatigue matinale, surtout si elle est répétée, comme « anormale » et par là un signal suffisant pour lever le pied…

Je pense qu’une personne fatiguée de façon répétitive dès le matin a toujours des hypothèses sur les raisons de son état : longues journées de travail, impossibilité de faire une coupure franche entre sa vie au boulot et sa vie personnelle (regarder ses e-mails le soir chez soi). Au pire cela peut être le début d’un syndrome dépressif : les dépressifs sont habituellement plus fatigués le matin que le soir… Mais bien sûr la fatigue sera alors associée à d’autres symptômes comme la tristesse et le manque de goût.

>> Cinq astuces pour faire la sieste discrètement au bureau <<

TF : Quelles peuvent être les conséquences de la fatigue sur la santé et le travail, la carrière… ?

C. B. : Les conséquences de la fatigue sont une baisse de la productivité : souvent une moins bonne concentration, des capacités de mémorisation réduites, un sommeil qui peut ne pas être « réparateur », c’est-à-dire incapable de restaurer le niveau d’énergie habituel. Au point de vue santé, on est plus susceptible de « chopper » de petites infections, les défenses immunitaires peuvent être amoindries… Mais, surtout, être fatigué, c’est moins profiter de la vie !

>> Cinq exercices pour booster sa mémoire au bureau <<

Tf : Comment surmonter cette fatigue ?  Quelles sont les solutions ?

C. B. : En dehors de causes médicales clairement établies, qui dit « fatigue » dit « je dois lever le pied » ! Se bourrer de pilules diverses pour pouvoir continuer le rythme est contre-productif : ça ne servira pas à grand-chose, ce serait un cache-misère ! Reprendre un rythme au travail plus en phase avec sa physiologie, savoir limiter son implication dans certains cas, partir le soir sans faire des horaires à rallonge dans l’objectif se faire bien voir, éviter de regarder sa messagerie professionnelle de chez soi, prendre du temps pour s’adonner à des loisirs qui détendent : voilà quelques pistes…

>> Méditation au travail : "10 minutes pour se reconnecter et relâcher la pression" <<

Tf : Quels sont les pièges à éviter pour être moins fatigué ?

C. B. : Tout repose, selon moi, sur deux axes : se connaître et éviter les effets de mode. Se connaître car nous sommes tous différents et les modes sont souvent aliénantes : faites pour tout le monde et donc pour personne en particulier. Par exemple l’alimentation doit être une alimentation « plaisir » dans le sens « gourmet », prise lors d’instants de repos… Éviter la malbouffe et ces aliments industriels qui remplissent nos commerces ne veut pas dire « être au régime ». Pour le sport, je considère que la salle de sport est souvent l’équivalent de la malbouffe pour l’activité physique : les salles de sport sont des usines à créer des biceps, et cela n’a aucun rapport avec la santé !

Par ailleurs, au travail, on devrait être moins fatigué si on était bien managé. Malheureusement je note ces dernières années une augmentation d’attitudes de management aberrantes et contre-productives dans les entreprises. Dans ce contexte difficile, il reste à chacun de trouver ses défenses : être un salarié compétent et estimé ne veut pas dire ne jamais mettre de limites à son implication, au contraire. C’est de la limite que vient le respect ! Enfin, au bureau, toute pause doit être une vraie pause, une vraie déconnexion ! Ne pas regarder son téléphone portable, quitter son écran, réellement déconnecter en faisant une petite marche peut être la meilleure solution pour avoir une vraie pause reposante et efficace !

VOIR AUSSI

Trois bonnes raisons d'adopter la pause thé au bureau
La playlist de bureau pour se détendre, se motiver et se concentrer
Faire du sport au bureau : 5 exercices à pratiquer devant l'ordinateur, l’air de rien
5 astuces retouches beauté au bureau

À voir
Aussi