Emploi : les femmes sous-estiment leurs compétences

Emploi : les femmes sous-estiment leurs compétences
Emploi : les femmes sous-estiment leurs compétences
En prévision de la Journée de la femme, Qapa.fr, un site de mise en relation dédié à l'emploi, a publié jeudi une étude qui révèle une autodépréciation des femmes en matière d'insertion professionnelle. Elles viseraient des postes bien en-deçà de leurs compétences réelles et restreints aux secteurs traditionnels que leur réserve l'imaginaire collectif.
A lire aussi
Emploi et salaires : les femmes gagnent 20% de moins que les hommes
emploi
Emploi et salaires : les femmes gagnent 20% de moins que...


On le sait, la discrimination sexuelle à l’embauche pénalise l’insertion professionnelle des femmes, mais un obstacle majeur d’une autre nature s’oppose à leur évolution sur le marché de l’emploi : l’autocensure, signe d’une autodépréciation. C’est du moins la conclusion établie par Qapa.fr, un site de mise en relation dédié à l’emploi, qui a publié jeudi une étude en prévision de la Journée de la femme, le 8 mars prochain. Réalisée auprès de 30.000 candidates inscrites sur le site, l’étude révèle que les femmes sous-estiment leurs compétences en plébiscitant des postes pour lesquels elles sont surqualifiées. Si elles sont plus de 85% à avoir au moins le baccalauréat, et plus de 65% à posséder un diplôme bac+2 ou équivalent, 36% d’entre elles recherchent pourtant un poste de secrétaire.

Assistante commerciale, vendeuse, secrétaire, chargée de communication, les emplois ciblés par les femmes sont conformes aux secteurs de communication et de marketing que leur réserve traditionnellement l’imaginaire collectif. « Les trois quarts ne sont pas des emplois à responsabilité », déplore Stéphanie Delestre, fondatrice de Qapa.fr. « Il n’y a aucun métier technique, aucun métier technologique », poursuit-elle. « Les femmes doivent reconnaître leurs vraies capacités et se rendre compte que ce qu’elles ont appris dans un métier peut leur ouvrir des horizons dans des secteurs différents », conseille-t-elle. Très mobilisée sur la question de la parité, elle a d’ailleurs mis en place un anonymat des profils sur son site, afin d’éviter toute forme de discrimination sexuelle de la part des recruteurs. Qapa.fr est entièrement gratuit et propose près de 55.000 offres d’emploi à plus de 65.000 candidats.

S’inscrire sur le site Qapa.fr

(Sources : édition de 20 minutes du 03/02/12, 20minutes.fr, espacedatapresse.com)
Crédit photo : Ingram Publishing

Élodie Vergelati

VOIR AUSSI

Grossesse et maternité : les femmes discriminées au travail
Discrimination à l'embauche, quels sont vos droits ?
Les femmes avocates discriminées pendant la grossesse
La parité progresse, les salaires ne suivent pas !
Femmes et travail : la condition féminine stagne