Le Top 50 des expressions pro les plus exaspérantes du moment

Par
Publié le 19 février 2012

Le monde professionnel a bien des spécificités, dont celui d’être un formidable outil de création d’expressions ridicules qui ont la particularité de se répandre comme une trainée de poudre, et de se reproduire comme des Aliens. La vie pro est telle qu’elle réussit néanmoins à nous imposer l’utilisation de ce sabir grotesque, que nous finissons par parler couramment, et avec le plus grand naturel, nous rendant à notre tour passablement risible. Force est de constater que si vous n’entrez pas dans le moule en baragouinant vous aussi la prolangue « qui va bien » (hérissement de poils momentané), vous serez certainement moins prise au sérieux que votre concurrent à l’embauche. Voici notre palmarès 2012 des expressions pro les plus énervantes du moment, leurs définitions et leur utilisation.


1. q
ui va bien = dans « Mets-moi le p’tit graphique qui va bien dans la prez’ ». Employé très abusivement dans le milieu de la com’. Expression à vomir.

2. « juste » = comme dans « C’est JUSTE exaspérant ! »

3. être à l’aise / en phase / confortable avec… = associer des mots de cocooning au jargon pro, pour plus de douceur dans ce monde de brutes ?

4. deadline = jour après lequel si t’as pas fini ton taf t’es mort.

5. ça fait du sens = abominable utilisation de la langue française qui semble signifier que ça A du sens, voire que ça en fabrique. Littéralement traduit de l’anglais « to make sense ».

6. asap = as soon as possible = expression complètement has-been qui s’enracine malgré tout = « J’attends ton retour asap »

7. charrette = comme asap, « charrette » est vieux comme le monde et veut dire « être en retard » comme dans « Je suis charrette sur ma prez’ ». Expression d’architecte à l’origine.

8. sous l’eau = charrette = tellement submergée de trucs à faire qu’on se noie. Souvent utilisé comme excuse aux copines pour ne pas avoir répondu à un mail : « Sorry je te réponds tard mais je suis SOUS L’EAU ».

9. le pipe (prononcé « païpe ») = « avoir des projets dans le pipe » = dans les tuyaux

10. la To-do = « C’est sur ta To-Do ? » = To-do liste = liste où tu notes indéfiniment les mêmes trucs que tu dois faire depuis des semaines.

 

>>Lire aussi : 10 (très) bones raisons d'embaucher une mère de famille<<

 

11. au jour d’aujourd’hui = atrocité du langage courant actuel. Qu’on retrouve l’auteur initial et qu’on l’embroche !

12. next step = « quelles sont les prochaines étapes du projet ? »= assez désagréable, utilisé sans introduction ni rien. Juste : « Alors, next step ?! »

13. prendre le lead = se positionner en chef sur un projet = « Je vais prendre le lead si ça t’ennuie pas » Euh…

14. faire un retour = « Tu me fais un retour là-dessus ? » = utilisation totalement incorrecte !

15. LMK (Let Me Know) = à la fin d’un mail ou sur une note = Fais-moi savoir ce qu’il en est / ce que tu en penses. Très snob. (à associer à TBD = to be done, to be determined).

16. à date = « on fait un point à date »

17. merci de… = tournure à la mode qui fait soit disant gagner du temps aux utilisateurs de smartphones mais reste excessivement autoritaire

18. drafter = faire un brouillon. Bref, ébaucher, faire un truc vite fait pas très bien fait.

19. pres’ = présentation = « Tu m’envoie ta prez’ asap stp ?

20. brainstormer = réfléchir ensemble parce qu’à plusieurs y’a plein d’idées qui fusent et d’où vont jaillir des concepts innovants = se branler la nouille

21. revenir vers = « Tu reviens vers moi avec une proposition ? » = c’est à toi de me contacter, et ne reviens pas seulement VERS moi mais JUSQU’A moi.  (« Sisi, je suis revenue vers toi mais je me suis arrêtée en chemin… »).

22. mutualiser = regrouper les savoirs-faire pour dépenser moins = expression de rapiat

23. googliser = chercher sur Google = « Tu l’as googlée la nouvelle stagios ? »

24. best practices = bons usages comme dans « Merci de partager vos best practices »

25. faire atterrir une proposition = la terminer (Baaaaaaam !)

26. updater = mettre à jour = « J’ai pas été updaté sur le dernier projet »

27. full = full time, full acess, full tout et n’importe quoi pour rendre sa phrase chic et riche

28. feed-back = retour = « J’attends ton feed-back asap ». Utilisée également pour dire « impression» dans « J’ai pas eu ton feed-back sur la nouvelle stagios ».

29. FYI = For Your Information = Jette un coup d’œil à ce doc mais de toute façon ça ne te concerne pas vraiment.

30. dans mon scope =  de mon ressort

31. deal-breaker = « J’espère que notre devis que constituera pas un deal-breaker » = rupture d’accord mais évoquer un « deal-breaker » est moins angoissant pour les deux parties, ceux qui essayent de conclure le deal.

32. brief = topo = instructions. Peut également désigner une réunion de début de projet. « On se voit au brief ? »

33. REX = retour d’expérience

34. donner son go = dire qu’on a bien tout vérifié et que quand on a dit GO si y’a un problème malgré tout on est mort.

35. clivant = confusant (n°44)

36. shooter = « shooter un mail » = l’envoyer mais à plein de gens comme avec une mitraillette

37. conf call = conference call = conversation téléphonique à plusieurs. Une horreur où seules deux personnes parlent pendant que les autres se font les ongles ou dessinent des arabesques sur leur cahier.

38. a minima = le « au minimum » 2012, manifestement jugé has been après des siècles de bons et loyaux services.

39. être force de proposition = prendre des initiatives, être créatif

40. out of the box = dans « Laissez fuser vos idées, mêmes les plus out of the box ». Utilisé dans les réunions de brainstorming (voir n°20) pour parler d’une pensée non conventionnelle, différente, originale.

41. compiler = « On compile nos notes ? » = ajouter les unes aux autres pour en faire une synthèse.

42. collecter = récupérer

43. BTW = By the Way = très snob, comme unique phrase dans un transfert de mail. A rapprocher de FYI (voir n°29)

44. confusant = « est-ce que ce wording ne risque pas d’être confusant ? » = qui embrouille au lieu d’expliquer

45. itération = allers-retours (dans des mails)

46. from scratch = version anglaise de notre « ex nihilo » lucrécien = démarrer un projet à partir du grand néant

47. provoquer une réunion = la monter (voir n°49)

48. cascading = transmission comme dans « Les managers doivent cascader la vision et la stratégie de l'entreprise et partager leurs best practises »

49. monter une réunion = l’organiser = envoyer un mail aux personnes présentes pour leur demander si elles sont dispos. Bref, une tâche compliquée !

50. rencontrer un impondérable (« Je n’ai pas pu venir ce matin j’ai rencontré un impondérable »)… Euh… du genre « Hello, ravi de vous rencontrer je suis un impondérable » ??

Et vous, y a-t-il d’autres expressions professionnelles non recensées dans notre palmarès et qui ont le don de vous hérisser les poils ? Votre métier a-t-il ses spécificités ? Vous êtes-vous déjà sentie larguée à la lecture de certains mails ou dans des réunions ? Faites-nous partager votre expérience !

 

 

 

 

 

 

Pour encore plus d'expressions insupportables, du boulot mais aussi du quotidien (télé, médias, entourage, Internet...), lisez "Je dis ça, je dis rien" et 200 expressions in-sup-por-tables ! par Terrafemina aux éditions Leduc.

 

Commenter

93 commentaires

angelabeille - 19/02/12 19:22
hoo la liste est longue et j'en connais meme pas 10% ! Il faudrait que je me mette un peu à la pointe du monde du travail je crois bien !!! c'est incroyable
exhine - 19/02/12 20:18
Ce ne fait pas avancer le schmilblik, vous êtes trop impactée par le turnover alors next and so what?
jeant - 19/02/12 23:38
J'ai pas eu le courage de tout lire, ça m'a saoulé!
country33 - 20/02/12 06:49
C'est à dire que pour ma part je vais rester traditionnelle mais par contre pour me souvenir de tout il faudrait que je l'imprime.
jeanne-flo - 20/02/12 07:14
Oui , des petites expressions qui s'installent insidieusement , mais je dirais bien que ça va avec l'air du temps , le langage évolue parfois étrangement et selon l'expression qui vous est servie , il n'y a qu'à sortir un regard de merlan frit pour faire comprendre à notre aimable interlocuteur que nous ne sommes pas équipés d'un traducteur intégré ...
didiusman - 20/02/12 09:10
Envoyer un Scud en entreprise, c’est non seulement perturber, mais surtout le faire par surprise et malgré de petits moyens.
crêpe Georgette - 20/02/12 09:34
ahah génial cet article! perso, grand moment de solitude quand on m'a parlé pour la première fois d'un "benchmark".
Do_madhyra - 20/02/12 13:58
J'adore aussi :-) Peut-être parce que je m'en suis sortie ;-)
fidjikelyna - 20/02/12 14:22
c'est dingue je me rend compte que j'en utilise les 3/4 s'en m'en rendre compte dans mon job, c'est marrant comme les habitudes s'installent
missjenai - 20/02/12 14:43
j'adore aussi: asap, fyi, ..... des expressions beaucoup employées au travail et dont je ne connaissais pas le sens... !!! mais finalement la plus grand partie sont des termes simplement abrégé et anglais c'est comme notre "SVP".
sandrine6405 - 20/02/12 15:06
Heureusement que j'ai pu avoir la définition correspondant à toutes ces expressions car sinon je n'aurais pas tout compris
fanny37 - 20/02/12 15:50
Pas facile de tout comprendre sans decodeur
Delphine.R - 20/02/12 16:15
Je suis fan, c'est tellement bon de pouvoir rire de soi et des autres :)
POP - 20/02/12 16:22
"Je reviens vers vous" c'est has been ! Maintenant on dit "Je vous reviens". Abomination totale... Sans parler du "Si elle continue, je la shoote" ... No comment
kim.clarke - 20/02/12 16:25
Il en manque un que j'adore (ironie), c'est "je te réponds semaine prochaine !"
Azotine - 20/02/12 17:23
en complément de la 8: avoir la tête dans le guidon ...
LMA75 - 20/02/12 17:32
Et mon Top 3 alors ?!? 1. adresser des clients, bien sûr (mieux : adresser une cible !) 2. Checker ses mails ! (ARGHHHH !) 3. T'as pensé à valider les quotes ?
Fabylicious - 20/02/12 18:12
OMG j'utilise 80% de ces expressions, est-ce que je mérite la peine de mort ?
damienouebe - 20/02/12 19:50
Et si... on s'en fichait ? C'est de l'argot comme dans la cour d'école et ça sert à se sentir membre du même groupe. Donc c'est drôle, un peu snob, parfois méprisant, parfois ça donne des quiproquos quand c'est utilisé par des incompétents mais à mon humble avis ça ne fait pas de mal... Par contre ce qui est drôle c'est de jouer au bongo des réunions ;) Vous ne savez pas ce que c'est ? STFW :)
CaroL - 20/02/12 20:05
J'ajoute : la signature "Cdt" qui remplace "Cordialement", censée faire gagner du temps en économisant l'écriture de 9 lettres ! un comble pour une formule de politesse...
MDRLolo - 21/02/12 09:20
"On s'débrief" et tant d'autres encore qu'on oublie aussi vite qu'on les utilise. Attention : REX veut surtout dire Résultat d'EXploitation, et moins retour d'expérience... A ne pas confondre ! Si votre patron vous dit que le REX n'est pas suffisant pour investir dans votre nouveau projet, n'allez pas refaire votre préz de retour d'expérience : c'est mort !
Peff - 21/02/12 09:24
J'ajouterai : scoring est une méthode qui consiste à affecter une note (un « score ») à chaque client ou prospect d'une base de données afin de cibler et prospecter avec une meilleure efficacité. La classe, non ?
Mona Mimi - 21/02/12 09:56
Sans oublier les "il faut challenger les objectifs" ... La "big picture" ... et les "capito". WTF !!!
SauS - 21/02/12 10:19
J'ajoute un petit "à ce stade" et un "je réclame" pour la route! :)
Elsa F - 21/02/12 10:29
Merci pour cet article particulièrement "challenging" sur le "wording" ridicule de certains (petits chefs). Cela montre bien le "gap" entre certains blaireaux décervelés qui pensent avoir un "step" d'avance. Ces expressions ne sont finalement que des calques de l'anglais, mais au bout du compte, c'est du massacre du français et de l'anglais. By the way, pour moi ça ne "fit" pas, mais alors pas du tout.
l.b - 21/02/12 10:32
"Grosso merdo" plus snob et un peu vulgaire parce que dans la publicité on a pas de limite et donc c'est mieux que grosso modo...
DLS - 21/02/12 11:26
"littéralement" utilisé pour dire autre chose que, littéralement, ce qu'on dit : il a littéralement explosé le record, elle a littéralement pourri l'ambiance. Par contre, il est littéralement tombé sur elle, suggérant qu'il l'a rencontrée, mais en chutant dessus, est une utilisation correcte de l'expression
Do_madhyra - 21/02/12 12:05
Commentaires très édifiants !! CaroL et Elsa F bravo :-)
am88all - 21/02/12 12:36
Je crois que le titre exact devrait plutôt être "Le Top 50 des expressions pro les plus exaspérantes dans la communication/le marketing". Pour ma part, j'ai quitté ce monde il y a peu de temps, et bizarrement ces expressions ne manquent pas du tout :-)
BabyFace92 - 21/02/12 14:32
:) pas mal cette liste! c'est fou comment je m'y retrouve! :) J'y rajouterai: "in fine" balancé à tout bout de champ et surtout là ou ça ne fait aucun sens, "target" pour désigner un objectif, "kickoff meeting" pour la première réunion d'une longue série d'autres réunions aussi inutiles les unes que les autres, les "mornings": comprendre la newsletter hebdo que personne ne lit, le CMB (Call Me Back) quand t'arrive pas à joindre le gars au bout de 10 tentatives, j'ai un "trick" pour ça = j'ai une astuce pour faire ça, faire un bombing = mettre la terre en copie = envoyer un mail où 99% des destinataires ne sont pas concernés, workshop: groupe de travail qui fait semblant d'avancer sur un sujet qui ne necessite pas autant de cerveaux pour être résolu, ... la liste est encore longue, croyez moi :)
Elsa F - 21/02/12 14:52
BabyFace92 : "ça ne fait aucun sens"... Effectivement.
Delphine.R - 21/02/12 14:56
Hihi j'adore vos suggestions ! Il faut me les forwarder !
ptitpoussin41 - 21/02/12 15:00
j'avais une chef, qui avait pour habitude de dire quand quelque chose lui plaisait : c'est "pratico-pratique" ce qui ne veut absolument rien dire. Mais bon elle avait un master de RH alors on va pas la contredire!
BabyFace92 - 21/02/12 15:11
@ Elsa F: désolé, mauvaise traduction du "it doesn't make any sense" que je balance un peu trop souvent par mail ... je mets donc ça sur le dos de la déformation professionnelle! :)
isilizard - 21/02/12 17:44
Expressions plus ou moins derivees de l'anglais, et qui font bien rire quand nous connaissons le niveau de nos compatriotes dans cette langue....
ohayo - 21/02/12 18:19
"tu prends le point?", "en phase?", "envoi moi un outlook", "je vais escalader", "ODJ = ordre du jour", "PI= pour info", "en PJ = pièces jointes", "TBC = to be confirmed", "je vais le relancer", "arbitrage = statut", "COPIL= comité de pilotage", "tu m'enverras le CR =compte rendu", etc.
Sylc99 - 21/02/12 21:23
J'ai une collègue qui invente chaque jour des nouvelles expressions originales, comme en plus elle prospecte par téléphone et par mail, elle en train de confectionner le palmarès de l'année prochaine à elle toute seule, par exemple le "J'étaaaaais contact" (avec l'intonation "qui va bien") déjà culte dans ma boite. Si je peux en soumettre une autre, c'est l'équivalent de "charette" et "sous l'eau" à la puissance 10, j'ai nommé l'"incroyable rush"
gabriellesolice - 21/02/12 22:04
ca fait "in" de parler a la façon jean claude vandamme. et oui oui ca hérisse les poils. lol. j'ajoute: être en congé: "je suis out of office" - effacer "je delete" - faire les encodages du jour "aujourd'hui c'est la pay date, je fais les inputs" - le travail journalier "le daily" etc etc etc.....
broutcha - 22/02/12 03:33
Un peu déçu de voir une quasi-totalité d'anglicismes (pas toujours fidéles au sens premier, d'accord..), mais pire une majorité de mots tout simplement anglais.. Je travaille dans une compagnie américaine et on y parle anglais, alors les 3/4 des citations me laissent assez froid. Grande palme personelle au "jour d'aujourd'hui" qui reste à mon avis l'invention la plus moche du français parlé.
Snayk - 22/02/12 10:03
Le dénigrement fait à propos de ces expressions est lui aussi risible. Autant, je vous l'accorde, certaines expressions sortent du langage français mais d'autres ont du sens à partir du moment ou les habitudes de travailler en anglais peuvent impacter le langage en entreprise. Prenons l'exemple de la conf call. Je reprends la définition : "conversation téléphonique à plusieurs. Une horreur où seules deux personnes parlent pendant que les autres se font les ongles ou dessinent des arabesques sur leur cahier." Oui il y a généralisation mais à l'origine, c'est un moyen simple et efficace de ne pas faire venir les gens pour une réunion qui ne sont pas forcément sur le même lieu de travail. De plus généralement, même dans les réunions normales, il y a que 2 personnes qui parlent voir une seule... Bref des définitions que je trouve aussi risibles que les expressions. Finalement, je n'ai pas compris le but de ce post, auto dérision, critique du monde du travail, mais l'humour n'est pas forcément présent à mon goût et la réflexion pas très poussée...
MDRLolo - 22/02/12 10:21
C'est vrai... la vraie question est "pourquoi a-t-on besoin de créer un tel niveau de langage professionnel ?" - La réponse n'est pas unique. Elle appelle à réfléchir sur le rôle que l'on souhaite jouer dans l'entreprise, mais aussi sur ce que l'on ressent de l'entreprise, les valeurs exprimées et non respectées, les non-dits qui s'immiscent dans les anglicismes ... C'est une question assez intéressante de relation humaine. Il nous faudrait un avis d'expert !
crakotte - 22/02/12 10:56
Je ne suis pas d'accord sur tout. Les 41, 42 et quelques-autres me semblent très concis, et mieux adaptés que certains mots qui rejoignent le dictionnaire. Les exemples donnés par POP font partie d'une évolution de la langue française, et n'oublions pas que l'anglais était parlé en France, alors quoi de surprenant de retrouver une expression telle que "je la shoote" (populaire) "je la vire" n'est pas plus raffiné !
Edubois78 - 22/02/12 11:01
Meilleures pratiques en anglais, ça s'écrit "best practices". Et les fautes d'orthographe en milieu professionnel, c'est pas exaspérant?
a.breau - 22/02/12 11:28
@Edubois78 Je vous l'accorde volontiers et corrige cette faute de ce pas. Honte sur moi !
CocoLaBulle - 22/02/12 12:05
Excellent, merci, je jubilais en lisant cet article... Je peux ajouter deux ou trois bricoles. ''Il faut mieux mapper ces géographies pour mieux adresser ces targets''. Traduction ''Il faut renforcer notre présence dans ces pays pour mieux servir ces cibles''. Pas mal non plus... et il y a peu,une interlocutrice m'a dit ''avec ce nouveau programme, le client va ''earner'' plus de points. Les bras m'en tombent parfois (souvent, hélas).
Zotte - 22/02/12 15:32
"je te mets dans la boucle" ou encore "la boucle est bouclée"
safab - 22/02/12 21:10
Article excellent ! J'ajoute les CODIR (comité de direction), back-up (remplaçant) et les slide (diaporamas). "Tu peux me dire qui est ton back-up pour les slide du Codir"
stephanew - 22/02/12 23:28
On pourrait ajouter "faut escalader" pour contacter un niveau hiérarchique supérieur, le "gap analysis" pour l'analyse d'écart, la "webconf" qui remplace tranquillement les "conf call", "faut closer" pour faut terminer la discussion, le dossier... Il y en a tellement, et je les utilise tellement aussi (trop surement) :(
Fleurdlj - 23/02/12 00:13
C'est pas très "aspirationnel" tout ça !
comarion - 23/02/12 10:34
"nous devons rester consistant avec la strétégie globale". Grosse erreure suite à mauvaise traduction de l'anglais: to be consistent.
Agnès PG - 23/02/12 12:04
Me vient comme ça à l'esprit l'impact (conséquence, répercussions) pouvant impacter (influencer, marquer, modifier) les managers (responsables) en charge du (RAAAAAAAH !)... MANAGEMENT (gestion, administration, direction, affaires courantes).
CatherineBa - 23/02/12 14:52
"t'as checké tes mails"
ffran - 23/02/12 15:25
Bravo pour ce recensement, et aussi pour les commentaires. Dès qu'on "gère des projets", on est confronté à ce jargon, quelque-soit le domaine. Mais on n'est pas obligé de l'utiliser. Pratiquant de longue date, je n'imaginais pas ce que devais décoder jeune embauché avant de vous lire. D'un autre coté, un étudiant a lui aussi son propre jargon, et c'est pareil dans toutes les "communautés" : l'école, les gamers, les bikers, les cathos, les enseignants, la société truc... ça fait partie des signes de reconnaissance, il est nécessaire à notre bonne intégration dans nos groupes respectifs. Je m'empresse de forwarder et twitter votre article très inspirant !
vvalda - 23/02/12 16:33
Personnellement, j'ai envie d'étrangler ma chef quand elle me dit "azap", donc je ne peux que valider Ô combien celui-ci. Toutefois, c'est bien joli de donner des leçons, mais il ne faudrait pas oublier que "au jour d'aujourd'hui" quoiqu'on en dise (c'est vrai, c'est moche), les académiciens ne crachent pas dessus : http://www.academie-francaise.fr/langue/questions.html#au_jour. Voilà. Bisou.
karlimero - 24/02/12 13:52
il manque celle qui m'exaspère le plus et qu'on finit tous par avoir dans la bouche, l'inévitable "on va dire" que tout le monde balance à tout bout de champ et qui vise à faire croire à son interlocuteur qu'il est le co-auteur de l'abomination qui va suivre...
jab23 - 24/02/12 16:34
http://www.dailymotion.com/video/x6n9w1_monsieur-franglais
powerpoint - 25/02/12 02:15
under water, c'est touchy, fine, je te pousse un mail, urw = you are welcome, shooter une propale, c'est une boucherie, on track, as is (prononcer aziz), etc ....
pmoby - 25/02/12 10:18
Pour continuer et approfondir le sujet, je vous signale l'excellent petit livre de Frédéric POMMIER, journaliste à France Inter, "Mots en toc et formules en tic : Petites maladies du parler d'aujourd'hui" qui décortique ces expressions parfois horripilantes mais qui en disent aussi long sur notre société de la communication. Pierre, Rennes.
Tarra - 26/02/12 10:25
A noter que "rencontrer un impondérable" n'est pas une mauvaise expression en soit hein... C'est comme "rencontrer un obstacle". La langue française est pleine de subtilité, pour information. Evidemment, je me doute que certain(e)s abusent de cette expression mais là ça tient surtout du manque de maîtrise de la langue. Et pour tout ce qui relève de l'anglisisme (hérésie !) comme "feedback" ou "deadline", bien qu'assez moche, ce sont des termes malheureusement nécessaires. Je précise car on dirait que vous n'avez eu à subir la pression d'un (ou plusieurs d'ailleurs) projets. Quand il y a des délais à respecter et qu'il s'agit ni plus ni moins de la survie du dit projet, c'est assez normal de parler de "deadline" (même si je préfère le terme de date butoir). Quant au "feedback" (mais je préfère le terme "retour d'expérience" - REX - et oui, comme le chien), il est également difficilement esquivable... Mais on peut aussi parler de "reporting" tiens !
omaha - 27/02/12 09:54
quand j'étais dans une super boite, j'avais le droit à des termes comme poperiser (excusez moi l'orthographe), brain storming, et j'en passe, avec le recul, cela me fait bien rire
Fredobeutlin - 27/02/12 13:55
Personne pour dénoncer le vomitif ultime "T'es sur Paris"?
deesse71 - 28/02/12 09:40
Ces expressions ne m'interesse pas,je préfère la langue de VOLTAIRE;
benoitbossuet - 28/02/12 11:08
Eh bien je les connais et utilise toutes...(soupir). Et j'ajouterai: - "ping moi": fais moi signe par la messagerie instantanée - "as tu de la bande passante?": as tu du temps pour gérer? - "c'est pas sec": le projet n'est pas finalisé
keljo - 28/02/12 23:41
Débat très intéressant! Ce n'est pas faut, utiliser les expressions "qui vont bien" (ça me donne le frisson), ça peut être rassurant pour le "newcomer" puisque c'est me signe d'une volonté d'intégration. Mais bon vu que de nos jours les jeunes vont dans des "business schools", on ne peut se poser en porte-à-faux à cette invasion d'anglicismes. Il va sans dire que c'est la marque du "gap" entre les générations, voire du niveau. C'est quand même terrible qu'on ne puisse plus consulter ses messages, mêmes pour les moins exposés à la langue anglaise
Odile17 - 29/02/12 13:54
Employer le terme "sexy" dans le boulot, genre : "Fais moi un graphique plus sexy"... ça m'énerve !
émileletueur - 01/03/12 16:46
"Bien à toi" ... n'a aucun sens ! Et aussi le "Cdlt" parce qu'écrire "cordialement", c'est beaucoup, beaucoup trop long !
a.breau - 03/03/12 00:28
@ffran Merci bcp ! @Tous mmh, le palmarès 2013 m'a l'air bien parti... "on va dire" :-)
LBW - 04/03/12 09:55
De mon temps il y avait quand même "charrette" et "force de proposition". Mais d'adore "rencontrer un impondérable"!!! Je le salue d'ailleurs au passage!!!
savadjan - 05/03/12 14:23
"on fait le benchmarking" raaaa
Buze666 - 05/03/12 22:17
Perles plus ou moins vécues : - "rescoper/déscoper" - "rentrer dans les milestones, parcequ'on a une deadline là !" - "tu me fais une appréciation au premier ordre" (façon de dire "travail de sagouin", ben oui on creuse pas bien profond au premier ordre. Dans ma boite, tout est toujours au 1er ordre) - "c'est hyper touchy" (classsiiiiiiiique du milieu) - "machin, tu prends l'action" (ça c'est le grand jeu des réunions : esquiver un max les trucs à faire; quand votre chef vous sort ça, ça veut dire que vous avez perdu, ou que vous êtes resté comme un noob en terrain découvert - bing la bastos- ... à ce moment là, il faut être de la même couleur que les murs pour esquiver) - "Fais péter les inputs, j'vais leur reworder le bouzin" classique aussi (je vous épargne les acronymes du milieu, tout le monde s'en sert mais plus personne sait de quoi il s'agit vraiment) mais le top c'est les "best practices"... ce que j'apelle une IVNI "Idée Vague Non Identifiée" : on sait qu'il faudrait faire bien, collecter ce qui est bien fait, prendre exemple. Mais en fait non, on reproduit tjs les mêmes erreurs; et puis de tte façon quel manager laisserait des € filer dans des compilations de "best practices" ... ---- FICTION TOTALE inspirée d’expériences vécues/relatées "[...] On est "charrette" les gars ! "FYI" on a loupé la "target" client, la "delivery" était pour hier, et on est "out of plans" pour 6 mois encore !!! Le "copil" a vendu un pb avec une partie des "inputs", et à négocié 2 semaines pour rattraper le retard. "Concreto-concret" on pourra pas "deliver" avant "semaine pro". "In fine", ça sera un "draft" "from scratch" "asis" avec une "spec" "au premier ordre". Va falloir faire un ppt "sexy" histoire que le client nous "shoote" pas à la "conf call" de "kick-off" [...] - Bébert tu nous fais des camemberts "qui vont bien" à coups de macro excel pour le "meeting" de demain ? tu me résumes ça en un "slide" pour ce soir ? - Julio, tu prépares un "benchmark" au poil pour demain aussi ? Tu fais "gros grain" hein ! De toute façon on va pas rentrer dans les "corner cases" donc on sera tranquille dessus. Tu me résumes ça en un "slide" pour ce soir ? - Tonio, on a un - non - DEUX stagiaires qui sont arrivés "last week", faudrait voir à les encadrer quand même, sinon on va se prendre un "scud" des "RH". Tu leur ressors les "topics" qu'on a laissé en "stand by" depuis 10 mois. Ok ? Trouve-leur un bureau aussi... Et un PC. Tu me résumes ça en un slid... ha pardon. Quoi, t'es "sous l'eau" Tonio ? Bon... - Sylvie tu t'y colles ? T'as pas encore de gosses, ça t’entraînera à materner un peu. Même s'ils ont 26 ans/Bac+7/payés 355 €/mois, sont pas autonomes ces gamins. Tu vas perdre du temps, mais ça sera bon pour ton augmente. Demande les "topics" à Tonio si besoin. (-- tout un chacun sait qu'ils seront juste les larbins de Sylvie hein, et que les "topics" de Tonio seront "post-ponés" jusqu'aux prochains stagiaires :P Bon. "Next" sur ma "TODO" : Redresser le projet/la boite/nos pratiques ? qui prend l'action ? Personne ? ha tiens ..." Alors les best practices, vous pensez bien qu'on peut se les fourrer où je pense.
andnow - 16/03/12 11:43
On est que des suiveurs nous les frogs, infoutus d'inventer des mots nouveaux... Un complexe français ? Et pourquoi que des termes anglosaxons, et pas espagnols ? C'est pour sousentendre un supplément de culture genre "j'ai passé 3 ans dans une boîte de com' à Manhattan"... "The Blues Brothers" s'appelle "Gli Fratelli Blues" en Italie, c'est plus drôle, non ? C'est ça qui est absent dans ce jagon business : l'humour et le décalage. Compétitivité, compétance, balai dans le cul...
Ame_Nomade - 18/03/12 21:18
Ce qui est amusant avec "au jour d'aujourd'hui", comme l'explique si bien wikipedia, c'est que : "La locution au jour d’aujourd’hui est une tautologie, comme l’était initialement la locution au jour d’hui, où hui signifiait déjà « le jour présent ». Étymologiquement parlant, c’est une locution doublement redondante." L'histoire se répète, donc. Ceci prouve que le cerveau des gens n'a pas tellement changé, même avec les récentes centaines d'années.
cid2mizar - 19/03/12 20:37
Expressions exaspérantes certes, mais bon perso je vois rien de nouveau. Vous êtes pas à la page les meufs ;)
MBA - 24/03/12 11:41
Personne ne profite plus d'une occasion, mais c'est toujours une vraie opportunité. Doit-on challenger cette nouvelle utilisation du mot? Mais j'en ai d'autres dans le pipeline, les présentations en bullet points, les silos qui tuent le team spirit malgré les séances de team building, mais qui va prendre le lead de l'outsourcing surtout au niveau corporate? Sans oublier que pour m'inscrire à Terrafemina, je n'ai eu qu'à renseigner quelques champs.
country33 - 26/03/12 08:59
Je me suis bien amusée de lire tous vos commentaires, mais c'est vrai que certains cumulent les maladresses dans leur façon de faire ou de dire aussi.
Voxpopuli - 06/06/12 11:42
Article fort divertissant. Mais hélas, une erreur grossière : "clivant" (vocabulaire des sondages) signifie discriminant, ce qui n'a rien à voir avec "confusant", au contraire. Et, simple petit clin d'œil : en bon français, aller-retour est invariable.
Kristobald - 30/06/12 18:10
Ca me fait penser au bouquin que je viens de terminer de lire GE NI AL ! Il s'appelle Langue de pub, le kit de survie du publicitaire, et il décortique de manière très drôle les expressions publicitaires et les habitudes de cette race. Il est très très drôle et il se dévore. Si vous voulez passer un bon moment, je vous conseille de l'acheter ASAP.
Fleurdesmontagn - 13/07/12 08:53
Il faut bien suivre le rythme de la vie! Les changements et les expressions doivent être pris en considération, si l'on veut évoluer dans une société qui change, très souvent!
alexandrine - 13/07/12 09:10
Je ne savais pas qu'il existait toutes ces expressions mais je me souviens d'un supérieur qui utilisait tout le temps des expressions que bien souvent lui seul comprenait, quand il cumulait plusieurs expressions de ce type dans une seule phrase, ça m'énervait.
fleurs06 - 19/07/12 21:34
Et bien, personnellement, j'en connais quelque unes, mais les autres, en plus la liste est quand même longue, sa y a pas à dire, merci pour les définitions !
LePerePleks - 22/11/12 17:16
j'aime aussi l'expression "les sachants" qui désignent ceux qui connaissent le sujet dont on parle (on se demande à quoi servent les autres...), c'est une expression plutôt utilisée dans l'administration (on se demande pourquoi...).
phanie-13 - 22/11/12 17:23
c'est vrai que chaque profession a son jargon... c'est marrant a ecouter, mais si on n'est pas du metier on se sent exclue...
Xavierc - 18/12/12 12:14
Justement, à propos de vos derniers mots, celui qui m'exaspère est le mot "expérience". Pas dans le sens où vous l'employez, rassurez vous mais dans le sens où conduire une voiture, acheter un nouveau téléphone, essayer une nouvelle lessive, goûter un nouveau yaourt u tester un parfum devient une... expérience
omaha - 18/12/12 12:20
le 'je suis charrette"', qu'est ce que j'ai pu l'entendre, sans parler du siège sociale qui était sur paris et qu'il fallait vénérer
phanie-13 - 27/12/12 09:21
c'est vrai je l'ai beaucoup entendu moi aussi, mais cela depend aussi des personnes, c'est comme des TIC verbaux !
Fleurdesmontagn - 30/03/13 06:38
Merci pour cet article qui nous en dit long sur les expressions les plus exaspérantes du moment! Ce sont là des expressions qui demandent vraiment du courage à les supporter...
isabelle1977 - 31/05/13 14:02
Utiliser des mots d'anglais, ça fait siiiiiii intelligent!! c'est vraiment débile, oui!
sandrine6405 - 31/05/13 16:21
Il y a des expressions que je ne connaissais pas du tout et d'autres que je trouve agaçantes à force de les entendre
nkukumaNnam - 07/09/13 13:16
c tro debile..mais FYI le GAP entre le vrai francais et cette pale copie sera ASAP comble..MAIS frchmnt on est CHARRETTE sr le prgrm...Best Regard
daca - 07/09/13 13:28
Pour la majorité de ces expressions je ne connais, dans mon travail on sait encore se parler sans avoir besoin d'un décodeur
fred7920 - 09/12/13 18:35
Écrivez ici votre commentaire...
fred7920 - 09/12/13 18:39
C'est juste énorme c'est je pense le pire mais aussi : voilà en guise de ponctuation, parmi d'autres...
daca - 09/12/13 21:02
C'est un jargon absolument incompréhensible pour moi, je ne comprends pas grand chose à ces expressions.

Rechercher sur @WORK

ex: SARL, maternité, Licenciements...

Pour vous, la dernière partie du CV est-elle vraiment importante ?

Recevoir la newsletter

Les Coachs

Claire Chatelain
Claire Chatelain
Eric-Jean  Garcia
Eric-Jean Garcia
Marc Roussel
Marc Roussel
Fermer